Cameco

Cameco

28 janv. 2008 23h05 HE

Cameco entreprendra les travaux d'amélioration à l'usine de conversion de Port Hope

SASKATOON, SASKATCHEWAN --(Marketwire - 28 jan. 2008) - Cameco Corporation (TSX:CCO)(NYSE:CJ) a reçu des autorités de réglementation l'autorisation d'entreprendre les travaux de réparation et d'amélioration à l'usine de conversion d'hexafluorure d'uranium (UF6) de Port Hope, à la suite de la découverte de la contamination du sol sous l'usine. Alors que l'exploitation de l'usine d'UF6 a été interrompue depuis la découverte d'une contamination en juillet 2007, la conversion de bioxyde d'uranium et les autres activités sur le site n'ont pas été affectées.

Cameco a établi un objectif visant la reprise de la production d'UF6 au troisième trimestre de 2008, au plus tôt. Nous prévoyons présenter un calendrier plus précis lorsque les échéanciers de construction auront été finalisés et que la disponibilité des entrepreneurs sera confirmée. La reprise de la production à l'usine d'UF6 nécessitera l'autorisation de la CCSN.

Cameco a honoré les livraisons d'UF6 prévues, depuis l'interruption de l'usine. Nous avons continué de travailler avec nos clients pour gérer nos stocks à l'échelle mondiale afin de faciliter la satisfaction des besoins de la clientèle à des endroits spécifiques. En outre, nous avons négocié des arrangements pour permettre les reports volontaires de livraisons d'UF6 et nous avons acheté des services de conversion d'UF6. Ces initiatives devraient nous permettre d'honorer nos engagements de livraison aux services publics jusqu'à ce que la production reprenne à Port Hope, en supposant que les clients n'exigeront pas l'accélération des livraisons et que la production d'UF6 et les autres achats se feront comme prévu.

La Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) a avisé Cameco qu'elle peut entreprendre l'installation des structures et du nouveau matériel requis pour assurer l'exploitation sûre de l'usine. Cameco a déjà retiré la plus grande partie du plancher de l'usine d'UF6 et les premiers 0,6 mètre de sol du secteur de l'usine d'UF6 où des fuites ont été repérées. Les étapes ultérieures comportent le coulage du plancher de béton du bâtiment d'UF6, l'ajout de revêtement de surface à l'épreuve des fuites et la remise en place du matériel. En outre, un système de gestion des eaux souterraines sera installé à l'extérieur de l'usine pour contenir, récupérer et traiter les eaux souterraines affectées. Il nous faudra obtenir l'autorisation de la conception finale, de l'installation et de l'exploitation de ce système.

Cameco doit aussi solliciter et obtenir de la CCSN l'approbation d'une évaluation générale des risques, qui précisera les contaminants susceptibles de présenter un risque possible pour l'environnement et confirmera que la technologie et les méthodes de traitement choisies permettront concrètement d'atténuer les risques possibles. La santé et la sécurité des employés et du public n'ont pas été affectées et ne seront pas affectées, selon l'évaluation préliminaire des risques et compte tenu des faibles concentrations de contaminants dans le sol et dans les eaux souterraines hors du périmètre de l'usine d'UF6.

Le coût estimatif des travaux de décontamination du sol à Port Hope a été porté à 15 $ à 20 millions $, depuis les 3 millions $ déjà comptabilisés, en raison de l'accroissement de l'envergure des travaux requis pour apporter des correctifs dans les secteurs contaminés. En outre, Cameco prévoit dépenser de 20 $ à 25 millions $ pour l'amélioration de l'usine.

MISE EN GARDE CONCERNANT L'INFORMATION ET LES ENONCES PROSPECTIFS

Les énoncés contenus dans le présent communiqué de presse, qui ne sont pas des faits ou des données rétrospectives, constituent de "l'information à caractère prospectif" (telle que définie par les lois canadiennes sur les valeurs mobilières) et "des énoncés prospectifs" (tels que définis par la U.S. Securities Exchange Act of 1934, avec modifications) qui pourraient être importants et qui comportent des risques, des incertitudes et d'autres facteurs susceptibles de faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement de ceux exprimés ou suggérés par ceux-ci. Les énoncés ci-dessus concernant la date cible de la reprise de la production d'UF6 à Port Hope et certains autres énoncés concernant les événements futurs, notamment la satisfaction des engagements de livraison d'UF6 aux services publics et les coûts estimatifs des travaux de nettoyage et d'amélioration de l'usine constituent de l'information à caractère prospectif et ils sont fondés sur les hypothèses clés suivantes et ils sont assujettis aux facteurs de risque importants suivants qui pourraient faire en sorte que les résultats soient bien différents des attentes : nous avons formulé certaines hypothèses concernant le calendrier des approbations des autorités de réglementation en rapport avec les travaux correctifs, les modifications de l'usine d'UF6, et le redémarrage de la production, mais celles-ci sont exposées au risque que les délais puissent être plus longs que prévu; nous avons supposé que l'usine d'UF6 pourra reprendre la production sans difficulté ou délai imprévu, mais ceci est assujetti à un certain nombre de risques, notamment au risque de difficultés inhabituelles associées à la période prolongée d'interruption de l'usine d'UF6, au risque qu'il y ait délai ou échec à obtenir les services des entrepreneurs, le matériel et les fournisseurs requis, au risque lié aux défaillances de matériel, au risque présenté par les phénomènes naturels, y compris le mauvais temps et les incendies, et au risque de délai ou d'échec ultime; nous avons supposé que les constatations de notre évaluation préliminaire des risques seront confirmées, mais ceci est exposé au risque de constatations adverses possibles dans l'évaluation finale des risques; et nous avons supposé que nos efforts pour honorer les engagements prévus de livraison d'UF6 seront couronnés de succès, mais ceci est exposé à un certain nombre de risques, notamment à l'accélération par les clients des demandes de livraisons d'UF6 ou à la possibilité que la production d'UF6, les achats et les reports ne se fassent pas comme prévu; et nous avons fait certaines hypothèses en rapport avec nos estimations de coûts associés aux travaux correctifs et aux améliorations de l'usine, qui sont exposées au risque que les coûts soient plus élevés que prévu.

L'information et les énoncés à caractère prospectif contenus dans le présent communiqué représentent les opinions de Cameco à la date du présent communiqué et ils ne devraient pas être interprétés comme représentant les opinions de Cameco à toute date ultérieure. Même si Cameco prévoit que les événements à venir et les développements ultérieurs pourraient l'amener à modifier ses opinions, Cameco nie spécifiquement toute intention ou obligation de mettre à jour l'information et les énoncés à caractère prospectif, à la suite d'information nouvelle, d'événements futurs ou d'autres facteurs, sauf dans la mesure où elle y est tenue par les lois applicables sur les valeurs mobilières. L'information et les énoncés à caractère prospectifs contenus dans le présent communiqué concernant la reprise de la production d'UF6 et les questions connexes précisées ci-dessus sont présentés dans le but d'aider les actionnaires de Cameco à comprendre les opinions actuelles de la direction concernant ces éventualités, et ils pourraient bien ne pas être appropriés à d'autres fins.

Rien ne peut garantir que l'information et les énoncés à caractère prospectif s'avéreront exacts, puisque les résultats réels et les événements éventuels pourraient bien varier, ou différer sensiblement, de ceux anticipés dans ces énoncés. Le lecteur du présent communiqué devra donc éviter d'accorder une trop grande importance à l'information et aux énoncés à caractère prospectif.

PROFIL

La société Cameco, dont le siège social est établi à Saskatoon, en Saskatchewan, est le plus important producteur d'uranium au monde. Les produits d'uranium de la Société servent à produire de l'électricité dans des centrales nucléaires à l'échelle du globe et fournissent ainsi l'une des sources d'énergie les plus propres disponibles actuellement. Les actions de Cameco se négocient aux bourses de Toronto et de New York.

Renseignements

  • Cameco Corporation
    Demandes de renseignements des investisseurs et des médias
    Alice Wong
    (306) 956-6337
    ou
    Demandes de renseignements des investisseurs
    Bob Lillie
    (306) 956-6639
    ou
    Demandes de renseignements des médias
    Lyle Krahn
    (306) 956-6316
    Site web : www.cameco.com