Cameco

Cameco

09 juil. 2008 17h08 HE

Cameco fait l'acquisition d'un projet d'exploration avancé en Australie

SASKATOON, SASKATCHEWAN--(Marketwire - 9 juillet 2008) -

TOUS LES MONTANTS SONT EXPRIMES EN $ CA

Cameco Corporation (TSX:CCO) (NYSE:CCJ) a annoncé aujourd'hui la signature d'un accord portant sur l'acquisition d'une participation de 70 % dans le projet d'exploration d'uranium Kintyre, situé en Australie de l'ouest, contre 346,5 millions $ (US).

Une coentreprise comprenant Cameco (70 %) et Mitsubishi Development Pty Ltd (30 %) a acheté le projet Kintyre de Rio Tinto contre 495,0 millions $ (US) dans le cadre d'une procédure d'appel d'offres. Cameco exploitera le projet et finance sa part du prix d'achat au moyen de facilités de crédit existantes. La clôture de la transaction est prévue en août, sous réserve de l'obtention de l'approbation ministérielle en Australie de l'ouest et de la négociation de certains accords avec le peuple martu, le propriétaire traditionnel du territoire.

Kintyre est un projet d'exploration avancé situé en Australie de l'ouest, à quelque 1 250 kilomètres au nord-est de Perth.

Sous réserve de la diligence raisonnable de Cameco, on estime que le projet Kintyre pourrait abriter des gîtes minéraux possibles contenant entre 62 et 80 millions de livres d'U3O8 en tout, d'une teneur moyenne s'inscrivant dans la fourchette de 0,3 % et 0,4 % d'U3O8. Ces estimations ont un caractère conceptuel. Le fondement de ces estimations conceptuelles comprend 355 trous de forage au diamant antérieurs de 70 279 mètres en tout. Toutefois, les travaux d'exploration n'ont pas été suffisants pour définir une ressource au projet Kintyre conformément aux normes canadiennes sur la définition des ressources minérales. Même si Cameco entreprendra un programme d'exploration dans le but de procéder à l'estimation d'une ressource pour les gîtes, on ne sait si d'autres travaux d'exploration permettront de définir la cible comme ressource minérale.

On a découvert de l'uranium pour la première fois dans la région en 1985; la découverte a ensuite été suivie de travaux d'exploration extensifs qui ont permis d'identifier huit gîtes. Le projet a été placé en état de surveillance et d'entretien en 1988 lorsque le prix de l'uranium a baissé sous les 12 $ la livre (US). La procédure de vente a été entreprise par Rio Tinto en 2007.

Le président et chef de la direction de Cameco, M. Jerry Grandey, a déclaré : "Le projet Kintyre s'inscrit très bien dans la stratégie de Cameco visant l'expansion de son assise d'actifs d'uranium de qualité. Ce projet ajoute un potentiel de production à ciel ouvert peu coûteuse et permet une plus grande diversification de notre entreprise d'uranium sur le plan géographique."

A la clôture de la transaction, la coentreprise entreprendra de négocier un accord de développement minier avec les Martu. Cameco a une expérience de la collaboration avec les propriétaires traditionnels en Australie, notamment avec les Martu, dans le cadre de ses programmes d'exploration en cours.

Le développement des gîtes Kintyre est assujetti à l'approbation du gouvernement de l'Etat. Le gouvernement travailliste actuel de l'Australie de l'ouest permet l'exploration de l'uranium, mais s'oppose encore au développement de nouvelles mines d'uranium. Toutefois, les gouvernements et les partis politiques de l'Australie sont de plus en plus ouverts au développement de l'uranium. En 2007, le Parti travailliste fédéral d'Australie a abandonné une politique de longue date s'opposant au développement de nouvelles mines d'uranium. Depuis la formation du gouvernement national, le parti favorise l'exploitation minière de l'uranium, en général, en Australie.

Cameco effectue d'importants travaux d'exploration en Australie depuis 1997 et détient des permis d'exploration portant sur plus de 795 000 hectares de territoire en Australie de l'ouest (dont certains sont proches des gîtes Kintyre), en Australie du sud et dans le Territoire du nord. En février 2008, Cameco a obtenu les droits relatifs aux gîtes Angela-Pamela dans le Territoire du nord, au moyen d'une coentreprise avec Paladin Energy Ltd. Cameco a des bureaux à Darwin et à Alice Springs dans le Territoire du nord.

Mitsubishi Development Pty Ltd

Mitsubishi Development Pty Ltd est une filiale en propriété exclusive de Mitsubishi Corporation et elle est établie à Sydney, en Australie. La Société détient des investissements dans du charbon et du minerai de fer en Australie, notamment une participation de 50 % dans BHP Billiton Mitsubishi Alliance, le plus important producteur de charbon métallurgique au monde.

Cameco Corporation

Cameco, dont le siège social est établi à Saskatoon, en Saskatchewan, est le plus important producteur d'uranium au monde. Les produits d'uranium de la Société servent à produire de l'électricité dans des centrales nucléaires à l'échelle du globe et fournissent ainsi l'une des sources d'énergie les plus propres disponibles actuellement. Les actions de Cameco se négocient aux bourses de Toronto et de New York.

Mise en garde relative à l'information prospective

Les énoncés contenus dans le présent communiqué de presse, qui ne sont pas des faits ou des données rétrospectives, sont de l'information ou des énoncés prospectifs qui pourraient être importants et qui comportent des risques, des incertitudes et d'autres facteurs susceptibles de faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement de ceux exprimés ou implicites dans ces énoncés prospectifs. L'information et les énoncés prospectifs sont aussi fondés sur un certain nombre d'hypothèses qui pourraient s'avérer inexactes. Les énoncés ci-dessus concernant la date de clôture prévue de la transaction, la prévision que Cameco exploitera le projet, la prévision que Cameco entreprendra un programme d'exploration dans le but d'estimer une ressource pour les gîtes, le potentiel d'une production peu coûteuse pour le projet, et la perspective qu'à la clôture la coentreprise entreprendra la négociation d'un accord de développement minier avec les Martu, sont tous fondés sur l'hypothèse que toutes les conditions préalables à la clôture de l'accord seront satisfaites (notamment celles précisées ci-dessus) et sont tous exposés au risque que la clôture ne se fasse pas comme prévu, si clôture il y a, advenant que l'une ou l'autre des ces conditions ne puisse être satisfaite.

Renseignements

  • Cameco Corporation
    Demandes de renseignements des investisseurs
    Bob Lillie
    (306) 956-6639
    ou
    Demandes de renseignements des médias
    Gord Struthers
    (306) 956-6593
    Site Internet: www.cameco.com