Cameco
TSX : CCO
NYSE : CCJ

Cameco

16 sept. 2011 14h15 HE

Cameco fournit des commentaires supplémentaires sur les communiqués de presse diffusés par Hathor

SASKATOON, SASKATCHEWAN--(Marketwire - 16 sept. 2011) - Cameco (TSX:CCO) (NYSE:CCJ) a émis aujourd'hui des commentaires supplémentaires au sujet du résumé des résultats de l'évaluation économique préliminaire du gisement Roughrider, publiée ce mardi dans un communiqué transmis par Hathor Exploration Ltd. Cameco a aussi abordé la circulaire du conseil d'administration déposée en réponse à l'offre au comptant faite par Cameco en vue d'acquérir Hathor.

« Prenant appui sur notre vaste expérience en matière de développement et d'exploitation de projets dans le bassin d'Athabasca, nous pensons que l'évaluation préliminaire de Hathor sous-estime considérablement le coût, le calendrier et les risques associés au développement du gisement Roughrider et par conséquent, surestime significativement la valeur du gisement Roughrider et de Hathor en tant que société », a déclaré Tim Gitzel, président et chef de la direction de Cameco.

« Nous sommes persuadés que le développement du gisement Roughrider en tant qu'opération autonome ne se justifie pas du point de vue économique en utilisant des frais de développement et des hypothèses sur le calendrier réalistes. Les aspects économiques conviennent à Cameco puisque nous disposons déjà d'infrastructure dans la région d'Athabasca, notamment une capacité de traitement à proximité. Nous avons pris en compte la nature et l'emplacement du gisement Roughrider ainsi que les autres actifs d'exploration de Hathor et le potentiel d'expansion lorsque nous avons fait notre offre. Nous maintenons donc que notre offre propose une valeur juste et totale ».

M. Gitzel a également fait remarquer que les évaluations préliminaires sont censées déterminer si l'exploration continue, l'étude et l'investissement dans un gisement minier sont justifiés et elles ne comportent pas la même rigueur qu'une étude de préfaisabilité ou de faisabilité. Les évaluations préliminaires font appel à des déductions qui sont de par leur nature spéculatives et en vertu des lois canadiennes sur les valeurs mobilières ne peuvent pas être utilisées dans des études de préfaisabilité ou de faisabilité. L'évaluation préliminaire est peu exacte quant aux estimations du capital et des frais d'exploitation. Des examens de préfaisabilité et de faisabilité complets sont nécessaires afin de déterminer la viabilité économique de manière fiable.

En plus du niveau sous-jacent d'incertitude de l'évaluation préliminaire du gisement Roughrider, Cameco a constaté plusieurs lacunes dans les analyses financières effectuées et qui pourraient avoir des incidences très négatives sur la valeur et les aspects économiques annoncés pour le gisement Roughrider. Ces lacunes sont présentées ci-dessous.

Coût en capital sous-estimé

En fonction de l'expérience actuelle de Cameco en ce qui a trait au développement et à l'exploitation des mines dans le bassin d'Athabasca, l'estimation du coût en capital figurant dans le communiqué de Hathor n'est pas crédible. Hathor estime le coût d'une mine souterraine, d'une usine de concentration et d'une installation de gestion des rejets à 567 millions $. L'évaluation de la dépense en capital effectuée par Denison Mines Corp. en janvier 2011 constitue un repère indépendant pertinent pour la construction d'une mine comparable afin d'accéder au gisement Phoenix, situé aussi dans le bassin d'Athabasca. L'estimation de Denison, qui ne comprend pas le coût de la construction d'une usine de concentration et d'installations de gestion des rejets, s'élevait à 690 millions $.(1)

(1) Se reporter au communiqué de presse diffusé par Denison Mines Corp. le 20 janvier 2011.

Calendrier peu réaliste

L'évaluation préliminaire de Hathor ne prenait pas en compte le temps et l'investissement requis pour mettre le gisement Roughrider en stade de construction. Cameco pense qu'une période de cinq ans minimum serait nécessaire pour le forage afin d'établir une réserve, élaborer des études complètes de préfaisabilité et de faisabilité, compléter une évaluation environnementale, assurer le financement, ainsi que finaliser d'autres aspects réglementaires et consultations avec les autochtones afin d'obtenir l'autorisation pour construire une mine, une usine de concentration et une installation de gestion des rejets. À titre d'exemple, il a fallu 11 ans pour finaliser l'ingénierie, l'obtention des autorisations et la construction de la mine McArthur River de Cameco, en sachant que cela ne comportait pas le processus d'attribution de permis, ni le développement d'une usine de concentration ou d'installations de gestion des rejets. Depuis le développement de la mine McArthur River, le contexte réglementaire est devenu plus exigeant et la demande régionale pour des ressources de construction et de gestion de projets s'est accrue.

Frais d'exploitation surestimés

En accord avec l'estimation du capital dans l'évaluation préliminaire, l'estimation des frais d'exploitation à 14,44 $ par livre U3O8 est excessivement basse par rapport aux mines en exploitation dans le bassin d'Athabasca depuis de nombreuses années. Malgré des teneurs significativement plus basses, l'évaluation préliminaire de Hathor indique que Roughrider peut produire de l'uranium à un prix considérablement plus bas que la mine McArthur River. La mine McArthur River est généralement reconnue par l'industrie de l'uranium comme la meilleure mine souterraine au monde. Hathor suggère que selon son évaluation préliminaire, avant d'avoir établi une réserve ou finalisé des études de faisabilité requis, le gisement Roughrider a déjà atteint ce stade.

Analyse économique déficiente

Le calcul de la valeur patrimoniale nette fait par Hathor utilise certaines hypothèses inopportunes pour un projet d'exploration avancé tel que Roughrider et ignore un certain nombre de facteurs fondamentaux dont :

  • L'utilisation d'un taux d'actualisation de 7 % comparé à un taux de 10 % qui correspondrait aux risques élevés associés aux projets d'exploration en stade avancé
  • L'impact de la baisse de la valeur patrimoniale nette au niveau actuel plutôt qu'à celui du début de la construction
  • L'application des impôts sur le revenu fédéral et provincial
  • Les coûts et la dilution liés au financement futur requis.

Appliquer des hypothèses raisonnables pour la période d'actualisation, le taux d'actualisation, les impôts sur revenu ainsi que le coût et la dilution liés au financement futur aurait un impact négatif appréciable sur la valeur et l'aspect économique du gisement Roughrider tels qu'indiqués dans le communiqué de Hathor.

L'analyse du résumé des résultats de l'évaluation préliminaire par Cameco est fondée sur l'information limitée contenue dans le communiqué de presse de Hathor en date du 13 septembre 2011. Hathor n'a pas publié l'évaluation préliminaire dans son intégralité ni la note de service résumant ses constats à laquelle fait référence ledit communiqué. Cameco va effectuer un examen complet de l'évaluation préliminaire dès qu'elle sera déposée et se réserve le droit de commenter davantage à ce moment-là.

Des raisons pour accepter l'offre de Cameco

Quant à la recommandation du conseil d'administration de Hathor faite à ses actionnaires dans la circulaire du conseil d'administration déposée le 14 septembre 2011, Cameco a constaté les points suivants :

  • L'offre de Cameco constitue une offre autorisée en vertu du régime des droits des actionnaires de Hathor. La période d'offre de 60 jours est censée donner assez de temps aux actionnaires de Hathor pour analyser les renseignements figurant dans l'évaluation préliminaire ainsi que de considérer d'autres options de transactions. Hathor avait précisé auparavant que l'évaluation préliminaire serait disponible avant la mi-septembre. Cameco reste confiant que les actionnaires vont accepter son évaluation de la valeur avant la date d'expiration de l'offre.
  • Avant l'annonce de l'offre de Cameco faite le 26 août 2011, le cours des actions de Hathor avait significativement dépassé celui de ses pairs – tant avant qu'après les événements entraînés par le tremblement de terre et le tsunami de la centrale nucléaire de Fukushima au Japon. Le cours des actions de Hathor a augmenté de 30 % entre le 14 mars 2011 et le 25 août 2011 (le dernier jour de bourse avant l'annonce de l'intention de Cameco de faire une offre). Pour la même période, le cours des actions des pairs de Hathor a baissé de plus de 40 %(2).
  • L'offre de Cameco propose une prime au comptant de :
    • 40 % de plus sur le cours des actions Hathor à la clôture du marché le 25 août 2011
    • 33 % de plus sur la moyenne pondérée du cours fait du volume sur 20 jours de Hathor le 25 août 2011
    • 31 % de plus sur le cours des actions de Hathor avant le désastre de Fukushima à la clôture du marché le 11 mars 2011.
  • L'offre de Cameco donne aux actionnaires de Hathor la possibilité de réaliser un rendement de l'investissement intéressant. De plus, l'offre de Cameco entièrement justifiée fournit aux actionnaires de Hathor de la liquidité immédiate, la certitude de la valeur, ainsi que l'occasion d'éviter la dilution qui découlerait du financement continu du développement du gisement Roughrider et des autres projets de la société.

(2) Veuillez vous reporter à la présentation des investisseurs de Cameco en date du 26 août 2011 qui est disponible sur Cameco.com.

Détails de l'Offre

Le 30 août 2011, Cameco a lancé son offre visant à acquérir toutes les actions en circulation de Hathor en contrepartie au comptant de 3,75 $ par action dans le cadre d'une transaction qui estime la valeur totale du capital-actions de Hathor, après dilution, à environ 520 millions $.

De plus amples détails sur l'offre sont disponibles dans la note d'information de Cameco qui a été déposée sur le site de SEDAR et envoyée par courrier aux actionnaires de Hathor. Une copie de cette note d'information ainsi qu'une lettre adressée aux actionnaires de Hathor sont également disponibles sur le site Internet Cameco.com.

Comment déposer vos actions en réponse à l'offre

Cameco recommande aux actionnaires de Hathor d'examiner attentivement les renseignements fournis dans la note d'information relative à l'offre publique d'achat de Cameco et ensuite de déposer leurs actions en réponse à l'offre de Cameco avant qu'elle n'expire à 17 h (heure de Vancouver) le 31 octobre 2011, (à moins qu'elle ne soit prolongée ou retirée) en suivant les instructions données dans la note d'information.

Les actionnaires de Hathor sont invités à appeler les Services aux actionnaires de Kingsdale pour toute question ou s'ils ont besoin d'assistance pour déposer leurs actions en réponse à l'offre. Les actionnaires peuvent joindre Kingsdale par courriel au contactus@kingsdaleshareholder.com, ou en appelant le numéro sans frais 1-888-518-1552 (anglais ou français). Les banques et les courtiers peuvent appeler à frais virés le 1-416-867-2272.

Conseillers

CIBC World Markets Inc. agit à titre de conseiller financier de Cameco relativement a l'offre d'achat proposée et le cabinet Osler, Hoskin & Harcourt LLP agit à titre de conseiller juridique de Cameco.

Mise en garde au sujet des renseignements et des énoncés prospectifs

Certains renseignements contenus dans ce communiqué de presse constituent des « renseignements prospectifs » (ou des « énoncés prospectifs ») au sens des lois du Canada et des États-Unis en matière de valeurs mobilières. Tous les énoncés, excepté les faits historiques et présents, constituent des renseignements prospectifs et contiennent habituellement des mots et des expressions axés sur le futur tels que fera, anticipe, estime, s'attend à, planifie, a l'intention de, prévoit, but, cible, projet, potentiel, stratégie et perspectives. Les renseignements prospectifs sont obligatoirement fondés sur un certain nombre d'hypothèses, qui, bien qu'étant raisonnables aux vues de la direction, sont, de par leur nature, soumises à des incertitudes commerciales, économiques et relatives à la concurrence. Cameco met en garde le lecteur à savoir que de tels renseignements prospectifs sont soumis à des risques et à des incertitudes connus et inconnus ainsi qu'à d'autres facteurs pouvant faire en sorte que les résultats et les développements réels varient de manière appréciable par rapport à ceux exprimés ou sous-entendus dans de tels renseignements prospectifs. Ces risques, ces facteurs et ces hypothèses comprennent, mais sans en exclure d'autres : l'hypothèse à savoir que Cameco acquerra 100 % des actions de Hathor par le biais de l'Offre; le risque associé aux variations potentielles du prix de l'uranium; l'hypothèse à savoir qu'il n'y a pas d'erreurs ou d'omissions appréciables dans les renseignements que Hathor a rendus publiques et le risque que Hathor n'ait pas divulgué des événements survenus qui pourraient affecter la signification ou la précision de tels renseignements; les hypothèses au sujet des opérations anticipées, de l'exploration planifiée et des activités de développement; le risque de difficultés fonctionnelles ou techniques potentielles associées aux activités minières ou de développement; ainsi que les risques associés à l'exploration, au développement et à l'exploitation minière. Certains de ces facteurs sont traités plus en détail dans les rapports annuels et dans les rapports de gestion les plus récents que Cameco et Hathor ont déposés respectivement auprès des autorités réglementaires canadiennes en matière de valeurs mobilières, autant de documents que nous vous conseillons de consulter pour obtenir plus de renseignements au sujet des hypothèses et des risques mentionnés ci-dessus. Les renseignements concernant Hathor exprimés dans ce communiqué de presse sont tirés des rapports publics déposés par Hathor auprès des autorités réglementaires canadiennes en matière de valeurs mobilières ou sont fondés sur leur contenu. Cameco, ses directeurs et ses cadres supérieurs n'assument aucune responsabilité quant à la précision et à l'exhaustivité de tels renseignements, ou quant à toute négligence de Hathor à divulguer des événements ou des faits survenus ou qui pourraient affecter la signification et la précision des tels renseignements, mais qui sont inconnus de Cameco. Les renseignements prospectifs sont conçus pour vous aider à comprendre le point de vue actuel de la direction par rapport aux perspectives à court et à long terme de la société et pourraient ne pas être appropriés pour d'autres fins. Cameco ne s'engage nullement à actualiser ou à réviser les renseignements prospectifs, que ce soit à la lumière de nouveaux renseignements, d'événements futurs ou pour toute autre raison, sauf si la loi l'exige.

Profil

Cameco, dont le siège se trouve à Saskatoon, en Saskatchewan, est l'un des plus grands producteurs mondiaux d'uranium. Les produits d'uranium de la société sont utilisés pour générer de l'électricité dans les centrales nucléaires autour du globe, et procurent les sources d'énergie les plus propres disponibles sur le marché actuellement. Les actions de Cameco sont cotées aux bourses de Toronto et de New York.

Telles qu'utilisées dans ce communiqué de presse, les expressions « Cameco » et la « société » se rapportent à Cameco Corporation, une entreprise canadienne, et à ses filiales ainsi qu'à ses sociétés affiliées, sauf avis contraire.

Renseignements

  • Requêtes de renseignements des investisseurs pour Hathor :
    Services aux actionnaires Kingsdale
    contactus@kingsdaleshareholder.com
    1-888-518-1552 (sans frais)

    Requêtes de renseignements des investisseurs chez Cameco :
    Rachelle Girard
    (306) 956-6403

    Requêtes de renseignements des médias :
    Gord Struthers
    (306) 956-6593