Cameco

Cameco

29 juin 2008 00h40 HE

Cameco précise les progrès faits à Cigar Lake

SASKATOON, SASKATCHEWAN--(Marketwire - 29 juin 2008) -

TOUS LES MONTANTS SONT EXPRIMES EN $ CA

Cameco Corporation (TSX:CCO)(NYSE:CCJ) a annoncé aujourd'hui qu'elle continue de faire des progrès en rapport avec les travaux correctifs en cours au projet d'uranium de Cigar Lake.

Cameco a antérieurement présenté une demande à la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) pour procéder à l'assèchement des ouvrages de développement souterrain et à tous les autres travaux correctifs devant conduire à la reprise des travaux de construction souterraine, sans toutefois inclure ceux-ci.

La CCSN et les ministères de l'Environnement et de l'Education avancée, de l'Emploi et du Travail de la Saskatchewan ont autorisé les plans de Cameco portant sur le pompage de l'eau hors de la mine et sur l'inspection et la protection de la mine après le pompage de l'eau.

Les autres travaux correctifs précisés dans la demande, comprenant l'achèvement du deuxième puits et d'autres travaux, font actuellement l'objet d'un examen d'ordre réglementaire. Une audience publique par la CCSN est prévue le 18 septembre 2008 pour permettre l'examen formel de la demande.

Comme on l'a déjà précisé, en février 2008, les travaux d'étanchéification souterraine ont été jugés efficaces lors d'un essai qui a consisté à abaisser le niveau de l'eau dans le puits jusqu'à cent mètres sous la surface. En outre, comme on l'a précisé dans le rapport sur le premier trimestre de 2008, Cameco a mené à terme une évaluation dans deux secteurs de la mine et a jugé qu'aucun autre travail de consolidation ou autre mesure préventive n'étaient requis avant de procéder à l'assèchement de la mine.

Nous prévoyons procéder au pompage de l'eau hors de la mine durant plusieurs mois à compter de la semaine prochaine. Ceci nous permettra de doter le puits de la mine d'une échelle, de conduits de ventilation, de câbles d'électricité et de communication, de canalisations d'eau et d'autres dispositifs nécessaires au fur et à mesure que le niveau de l'eau sera abaissé. L'intégrité du bouchon fera également l'objet d'évaluations à chaque étape du procédé.

Nous continuons de prévoir le démarrage de la production en 2011, au plus tôt. Nous serons en mesure de préciser une date plus ferme pour la reprise de la production après l'assèchement de la mine et après l'évaluation de l'état des ouvrages de développement souterrain, et à la lumière des conclusions intégrées aux nouveaux plans de développement et de production de la mine.

Cameco détient 50 % du projet de Cigar Lake, situé dans le nord de la Saskatchewan, et en est l'exploitant.

Mise en garde concernant l'information et les énoncés prospectifs

La date prévue pour la production à Cigar Lake, citée ci-dessus, et certains autres énoncés concernant nos plans et nos attentes pour l'assèchement de la mine et pour la reprise de la production constituent de l'information prospective; ces énoncés sont fondés sur les hypothèses clés suivantes et ils sont assujettis à un certain nombre de facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels soient bien différents des attentes :

- nous avons supposé que notre plan correctif et nos plans visant l'achèvement du deuxième puits en partie terminé et les ouvrages de développement souterrain réussiront et seront achevés à temps, bien que ceci soit assujetti à un certain nombre de risques, notamment à la possibilité que les plans ne donnent pas les résultats attendus ou encore prennent plus de temps que prévu pour être menés à terme, en raison de délais de construction ou d'autres délais;

- nous avons fait certaines hypothèses concernant le calendrier des autorisations des autorités de réglementation, en rapport notamment avec la réalisation des travaux de construction en surface et des activités correctrices, l'achèvement du deuxième puits, la reprise des travaux de développement souterrain et le démarrage de la production, mais celles-ci sont exposées à un certain nombre de risques, notamment à la possibilité que le délai pour l'obtention des approbations des autorités de réglementation soit plus long que prévu;

- nous avons supposé que l'information concernant l'état des ouvrages souterrains actuels dont l'état ne sera connu qu'après l'assèchement de la mine, n'aura pas d'effet adverse important sur notre mine et sur nos plans de développement et de production, mais ceci est exposé à un certain nombre de risques, notamment au risque que les ouvrages souterrains aient subi des dommages importants, entraînant des délais importants pour la réalisation de nos plans; et

- nous avons supposé l'absence de perturbation de nos plans en raison notamment des facteurs suivants : les phénomènes naturels, notamment des incendies, des inondations ou des affaissements de terrain; la manifestation d'une autre infiltration d'eau à Cigar Lake; l'échec de nos plans de protection contre le rayonnement; les conflits de travail; les contentieux ou les procédures en arbitrage; les délais liés à l'obtention ou à l'échec à fournir le matériel nécessaire, les pièces et les fournitures d'exploitation; les défaillances de matériel; les délais ou l'incapacité à obtenir les permis et les autorisations nécessaires; l'échec à respecter les permis et les autorisations des autorités de réglementation; les conditions géologiques imprévues, notamment les conditions de terrain faibles, ou les conditions hydrologiques imprévues, notamment en raison de l'échec à contrôler les eaux souterraines; et les conditions de sol adverses (risques de Cigar Lake). La Société est exposée aux risques que l'un ou plusieurs des risques propres à Cigar Lake se concrétisent ainsi qu'à d'autres risques liés au développement ou à l'exploitation associés à Cigar Lake, un gîte dont le développement et l'exploitation minière présentent des défis.

Si les résultats réels diffèrent sensiblement des hypothèses précisées ci-dessus ou si l'un ou l'autre des facteurs importants cités ci-dessus devait se produire, la date de la reprise de la production de Cigar Lake pourrait bien différer sensiblement de la date prévue, citée ci-dessus.

Même si Cameco estime que les hypothèses inhérentes à ces énoncés prospectifs sont raisonnables, on se gardera d'accorder trop d'importance à ces énoncés, qui ne s'appliquent qu'à compter de la date du présent communiqué. Cameco nie toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif, à la suite de renseignements nouveaux, d'événements futurs ou d'autres facteurs.

Personne ayant les qualifications appropriées

L'information scientifique et technique concernant Cigar Lake présentée ci-dessus a été préparée sous la supervision de M. C. Scott Bishop, un ingénieur professionnel à l'emploi de Cameco à titre d'ingénieur minier en chef pour le Projet Cigar Lake, et une personne ayant les qualifications appropriées aux fins de la Norme canadienne 43-101.

Profil

La société Cameco, dont le siège social est établi à Saskatoon, en Saskatchewan, est le plus important producteur d'uranium au monde. Les produits d'uranium de la Société servent à produire de l'électricité dans des centrales nucléaires à l'échelle du globe et fournissent ainsi l'une des sources d'énergie les plus propres disponibles actuellement. Les actions de la société Cameco se négocient aux bourses de Toronto et de New York.

Renseignements

  • Cameco Corporation
    Demandes de renseignements des investisseurs
    Bob Lillie
    (306) 956-6639
    ou
    Demandes de renseignements des médias
    Lyle Krahn
    (306) 956-6316
    Site internet : www.cameco.com