Cameco

Cameco

20 déc. 2007 00h19 HE

Cameco présente la mise à jour prévue sur Cigar Lake

La Société présente aussi une mise à jour sur Rabbit Lake

SASKATOON, SASKATCHEWAN--(Marketwire - 20 déc. 2007) - Cameco Corporation (TSX:CCO)(NYSE:CCJ) présente la mise à jour prévue sur les activités en cours au projet d'uranium de Cigar Lake. La Société maintient la date prévue déjà annoncée pour la reprise de la production.

Les travaux de construction étaient terminés dans une proportion d'environ 60 % au moment où un éboulement de roches a causé l'inondation des ouvrages de développement souterrain en octobre 2006. Les équipes sur le terrain continuent de faire des progrès dans l'application du plan correctif et nous croyons que l'infiltration d'eau est à toutes fins pratiques obstruée. Le prochain jalon important consistera à assécher la mine.

Activités pour l'assèchement de la mine

Bouchon de béton

Le bouchon de béton est terminé et on a coulé environ un millier de mètres cubes de béton dans le tunnel, dans le voisinage de l'infiltration d'eau originale, et procédé à la cimentation autour du bouchon de béton de manière à en assurer l'étanchéité. Nous avons coulé un autre millier de mètres cubes de béton derrière le bouchon de béton, jusque dans le secteur au-dessus de l'éboulement de roches, où a commencé l'infiltration d'eau. Nous avons maintenant atteint les étapes finales de la cimentation au-dessus du secteur d'infiltration et nous remplissons actuellement les trous de forage utilisés au cours des travaux correctifs.

Nous prévoyons faire un essai préliminaire de l'efficacité du bouchon et du secteur de l'éboulement de roches étanchéifié en abaissant le niveau de l'eau dans le puits jusqu'à un niveau intermédiaire, pour mesurer l'infiltration d'eau. Nous prévoyons terminer cet essai avant la fin de février. Le bouchon et l'étanchéification seront jugés efficaces si l'infiltration totale d'eau dans la mine est limitée à un débit jugé sûr pour permettre la rentrée dans la mine. On prévoit que l'assèchement de la mine se fera lorsqu'on aura vérifié l'efficacité du bouchon et de l'étanchéification.

Evaluations

Avant de procéder à l'assèchement de la mine, il nous faudra mener à terme une évaluation géotechnique afin de vérifier si des mesures de dépressurisation, de consolidation ou d'autres mesures préventives sont nécessaires dans deux autres secteurs de la mine. Pour vérifier ceci, nous procédons au forage d'un certain nombre de trous dans le but d'évaluer la pression d'eau interstitielle ainsi que la qualité du roc et la structure de ces deux secteurs. Cinq des six trous sont terminés et nous prévoyons que les résultats de cette évaluation seront accessibles au premier trimestre de 2008. Nous pourrons alors décider si d'autres mesures correctrices sont nécessaires dans ces secteurs.

Calendrier d'assèchement

En plus des travaux techniques, nous devrons mener à terme les mesures correctrices que nous nous sommes engagés à prendre à la suite de l'enquête sur la cause première de l'incident, et obtenir certaines autorisations des autorités de réglementation. Cameco doit mener à terme toutes ces activités avant de demander aux autorités de réglementation l'approbation de l'assèchement de la mine. Ainsi donc, nous avons comme objectif de mener à terme l'assèchement de la mine au deuxième semestre de 2008. (Se reporter à la note de mise en garde concernant l'information à caractère prospectif, ci-dessous.)

Autres activités à Cigar Lake

Modification de permis

Comme on l'a déjà précisé, la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) a annoncé le 3 décembre 2007 qu'elle avait modifié le permis de construction pour le projet de Cigar Lake. Le permis est valide pour deux ans, jusqu'au 31 décembre 2009.

Des modifications ultérieures au permis de construction seront nécessaires pour permettre l'achèvement des travaux correctifs et la reprise des activités de construction et de développement souterrain en cours avant l'inondation.

Construction en surface

Les activités de construction actuellement en cours sur le site comprennent l'installation en surface de ventilateurs de la mine, des installations d'évacuation des boues et de pipelines en surface.

Il y a environ 125 employés de Cameco à l'oeuvre à Cigar Lake et quelque 200 entrepreneurs sur place.

Reprise de la production

La date prévue pour la reprise de la production demeure 2011, au plus tôt, comme on l'a déjà annoncé. (Se reporter à la note de mise garde concernant l'information à caractère prospectif, ci-dessous). Nous serons en mesure de préciser une date plus ferme pour la reprise de la production après l'assèchement de la mine et après l'évaluation de l'état des ouvrages de développement souterrain, et à la lumière des conclusions intégrées au nouveau plan de développement et de production de la mine.

Prochaine mise à jour

Nous présenterons une mise à jour sur les activités au projet de Cigar Lake lorsque nous communiquerons les résultats financiers de fin d'exercice.

Note de mise en garde concernant l'information à caractère prospectif

La date prévue pour la production à Cigar Lake, citée ci-dessus, et certains autres énoncés concernant nos plans et nos attentes pour la reprise de la production constituent de l'information prospective; ces énoncés sont fondés sur les hypothèses clés suivantes et ils sont assujettis à un certain nombre de facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels soient bien différents des attentes :

- nous avons supposé que notre plan correctif et nos plans visant l'achèvement du deuxième puits en partie terminé et des ouvrages souterrains réussiront et seront achevés à temps, bien que ceci soit assujetti à un certain nombre de risques, notamment à la possibilité que les plans ne donnent pas les résultats attendus ou encore prennent plus de temps que prévu pour être menés à terme, en raison de délais de construction ou d'autres délais;

- nous avons fait certaines hypothèses concernant le calendrier des autorisations des autorités de réglementation, en rapport notamment avec la réalisation des travaux de construction en surface et des activités correctrices, l'achèvement du deuxième puits, la reprise des travaux de développement souterrain et le démarrage de la production, mais celles-ci sont exposées à un certain nombre de risques, notamment à la possibilité que le délai pour l'obtention des approbations des autorités de réglementation soit plus long que prévu;

- nous avons supposé que l'information concernant l'état des ouvrages souterrains actuels dont l'état ne sera connu qu'après l'assèchement de la mine, n'aura pas d'effet adverse important sur notre mine et sur nos plans de développement et de production, mais ceci est exposé à un certain nombre de risques, notamment au risque que les ouvrages souterrains aient subi des dommages importants, entraînant des délais importants pour la réalisation de nos plans; et

- nous avons supposé l'absence de perturbation de nos plans en raison notamment des facteurs suivants : les phénomènes naturels, notamment des incendies, des inondations ou des affaissements de terrain; la manifestation d'une autre infiltration d'eau à Cigar Lake (la congélation prévue du gîte minéralisé devrait atténuer, sans toutefois éliminer, le risque d'une autre infiltration d'eau); l'échec de nos plans de protection contre le rayonnement, notamment ceux associés à la congélation du gîte minéralisé; les conflits de travail; les contentieux ou les procédures en arbitrage; les délais liés à l'obtention ou à l'échec à fournir le matériel nécessaire, les pièces et les fournitures d'exploitation; les défaillances de matériel; les délais ou l'incapacité à obtenir les permis et les approbations nécessaires, y compris en raison de l'échec de la Société à mener à terme à temps les mesures correctrices auxquelles elle s'est engagée envers la CCSN par suite des deux venues d'eau à Cigar Lake; l'échec à respecter les permis et les autorisations des autorités de réglementation; les conditions géologiques imprévues, notamment les conditions de terrain faibles, ou les conditions hydrologiques imprévues, notamment en raison de l'échec à contrôler les eaux souterraines; et les conditions de sol adverses (risques de Cigar Lake). La Société est exposée aux risques que l'un ou plusieurs risques propres à Cigar Lake se concrétisent ainsi qu'à d'autres risques liés au développement ou à l'exploitation associés à Cigar Lake, un gîte dont le développement et l'exploitation minière présentent des défis.

Si les résultats réels diffèrent sensiblement des hypothèses précisées ci-dessus ou si l'un ou l'autre des facteurs importants cités ci-dessus devait se produire, la date de la reprise de la production de Cigar Lake pourrait bien différer sensiblement de la date prévue, citée ci-dessus.

Les énoncés précisés ci-dessus concernant la date prévue pour l'achèvement de l'assèchement de la mine de Cigar Lake, sous la rubrique "Calendrier d'assèchement" et certains autres énoncés concernant nos activités prévues aux rubriques "Bouchon de béton" et "Evaluations" constituent de l'information prospective et sont fondés sur les hypothèses clés suivantes; ils sont donc exposés à un certain nombre de facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels soient bien différents des attentes :

- nous avons supposé que les essais sur le bouchon et l'étanchéification, selon la description ci-dessus, confirmeront que l'infiltration totale d'eau dans la mine est limitée à un débit jugé sûr pour permettre la rentrée dans la mine et l'achèvement des essais comme prévu; ceci est toutefois sujet à un certain nombre de risques, notamment au risque que les essais révèlent que le bouchon ne permet pas d'obtenir les résultats attendus;

- nous avons supposé que les évaluations géotechniques des deux autres secteurs de la mine, précisées ci-dessus, seront menées à terme comme prévu et que la Société ne sera pas obligée de procéder à des mesures préventives additionnelles; ceci est toutefois assujetti à un certain nombre de risques, notamment à celui que les évaluations forcent la Société à procéder à d'importantes mesures préventives additionnelles; et

- nous avons supposé qu'il n'y a pas de perturbation de nos plans visant la conduite à terme de l'assèchement, en raison de la manifestation d'un ou de plusieurs risques propres à Cigar Lake, comme il est précisé ci-dessus. La Société est exposée au risque qu'un ou plusieurs des risques propres à Cigar Lake puissent également se produire, ainsi qu'à d'autres risques de développement ou d'exploitation associés à Cigar Lake, qui est un gîte dont le développement et l'exploitation minière présentent des défis.

Si les résultats réels devaient différer sensiblement des hypothèses précisées ci-dessus ou si l'un ou l'autre des facteurs importants déjà énumérés devait se produire, la date prévue pour la conduite à terme de l'assèchement de Cigar Lake pourrait être bien différente de la prévision précisée ci-dessus.

Même si Cameco estime que les hypothèses inhérentes à ces énoncés prospectifs sont raisonnables, on se gardera d'accorder trop d'importance à ces énoncés, qui ne s'appliquent qu'à compter de la date du présent communiqué. Cameco nie toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif, à la suite de renseignements nouveaux, d'événements futurs ou d'autres facteurs.

Personnes ayant les qualifications appropriées

L'information scientifique et technique concernant Cigar Lake présentée ci-dessus a été préparée sous la supervision de M. C. Scott Bishop, un ingénieur professionnel à l'emploi de Cameco à titre d'ingénieur minier en chef pour le Projet Cigar Lake, et une personne ayant les qualifications appropriées aux fins de la Norme canadienne 43-101.

Mise à jour sur Rabbit Lake

Comme on l'a annoncé à la fin de novembre 2007, la mine souterraine de Rabbit Lake de Cameco a subi un accroissement d'infiltration d'eau et l'exploitation minière a été interrompue. Actuellement, la quantité d'eau qui entre et qui sort de la mine est essentiellement en équilibre et les équipes sur le terrain procèdent actuellement à l'étanchéification permanente du secteur affecté. Nous n'avons utilisé tout au plus qu'environ 4 pour cent de la capacité de stockage souterrain désignée.

Les travaux prévus d'améliorations du système de traitement de l'eau ont été terminés au cours de la première semaine de décembre, bien en avance sur le calendrier.

Nous avons fini de couler quatre barrières de béton, ou cloisons, dans le but d'isoler le secteur et de prévenir une infiltration d'eau accrue. Nous avons construit deux cloisons au niveau de 90 mètres et deux autres, au niveau de 105 mètres. Nous prévoyons qu'il faudra de trois à cinq semaines environ pour que le béton des cloisons durcisse et pour terminer le travail de cimentation connexe, d'étanchéification. Nous ne reprendrons pas l'exploitation minière avant d'avoir réduit l'infiltration d'eau à un point suffisant pour permettre de rétablir une marge adéquate de capacité de traitement de l'eau.

Nous avons constaté que l'eau additionnelle qui pénètre dans le secteur provient d'un ancien trou de forage d'exploration, fait il y a plusieurs décennies. Nous nous préparons actuellement à boucher ce trou de forage.

En 2007, Cameco a produit 4,0 millions de livres d'uranium à Rabbit Lake, ce qui est la production annuelle estimative pour l'année. Nous procéderons à une réévaluation de la production pour 2008 et présenterons une prévision mise à jour lorsque les plans d'exploitation minière et de traitement auront été finalisés.

Cameco Corporation

La société Cameco, dont le siège social est établi à Saskatoon, en Saskatchewan, est le plus important producteur d'uranium au monde. Les produits d'uranium de la Société servent à produire de l'électricité dans des centrales nucléaires à l'échelle du globe et fournissent ainsi l'une des sources d'énergie les plus propres disponibles actuellement. Les actions de la société Cameco se négocient aux bourses de Toronto et de New York.

Renseignements

  • Cameco Corporation
    Demandes de renseignements des investisseurs et des médias
    Alice Wong
    (306) 956-6337
    ou
    Demandes de renseignements des investisseurs
    Bob Lillie
    (306) 956-6639
    ou
    Demandes de renseignements des médias
    Lyle Krahn
    (306) 956-6316
    Site Web : www.cameco.com