Cameco

Cameco

12 nov. 2008 15h18 HE

Cameco présente ses résultats financiers du troisième trimestre

SASKATOON, SASKATCHEWAN--(Marketwire - 12 nov. 2008) -

TOUS LES MONTANTS SONT EXPRIMES EN $ CA (SAUF AVIS CONTRAIRE)

Cameco Corporation (TSX:CCO) (NYSE:CCJ) a annoncé aujourd'hui pour le troisième trimestre de 2008 un bénéfice net ajusté (1) de 142 millions $ (0,41 $ par action après ajustement et dilution), une baisse de 46 % par rapport au troisième trimestre de 2007. Cette baisse s'explique par la baisse du bénéfice réalisé dans l'entreprise d'uranium, baisse en partie compensée par l'amélioration des résultats dans les entreprises d'électricité et d'or. Dans notre entreprise d'uranium, la baisse des prix réalisés et l'augmentation des coûts unitaires ont affecté les profits liés à l'uranium. Dans nos entreprises d'électricité et d'or, la progression des prix réalisés s'est traduite par l'amélioration des résultats dans ces secteurs.

Le bénéfice net ajusté (1) pour les neuf premiers mois de 2008 a été de 19 % inférieur à celui de 2007 en raison de la baisse du bénéfice dans les entreprises d'uranium et de services de combustible, baisse en partie compensée par la progression du bénéfice dans l'entreprise d'or. Les résultats de l'entreprise d'uranium ont été affectés par la hausse des coûts et par la baisse de la production, alors que les services de combustibles ont été affectés par l'interruption de l'usine d'UF6 à Port Hope.

L'incertitude récente dans les marchés financiers mondiaux a affecté les sociétés du monde entier, y compris Cameco. Le marché des capitaux pour les emprunts, pour Cameco et pour la plupart des autres sociétés, a réellement été fermé. En réaction, la Société procède à un nouvel examen de ses dépenses dans le cadre de la procédure courante de la préparation du budget.

Le président et chef de la direction de Cameco, M. Jerry Grandey, a déclaré : "Toutefois, à l'encontre de la plupart des sociétés, nous avons des rentrées de revenus exceptionnellement fiables."

Monsieur Grandey a ajouté : "Cameco a le grand avantage d'avoir des clients de grande qualité dont les besoins en uranium ne dépendent pas de l'état de l'économie mondiale. Comme l'énergie nucléaire figure parmi les moyens de production d'électricité les moins coûteux, nos clients continueront d'exploiter leurs installations pour satisfaire la charge de base en électricité."

Cameco a constitué un portefeuille de contrats d'uranium qui selon nous assurera un apport de revenu solide au cours des prochaines années. Toutefois, le calendrier de la rentrée des liquidités de Cameco ne correspond pas nécessairement à celui des déboursés. Nous dépendons donc d'emprunts à court terme, surtout pour financer ces fluctuations de fonds de roulement. Nous avons également recours aux emprunts à court terme pour assurer la souplesse nécessaire au financement des besoins à long terme, jusqu'à ce que le solde retrouve un niveau justifiant un refinancement.

(1) Le bénéfice net pour les trimestres et pour les neuf mois terminés le 30 septembre 2007 et 2008 a été ajusté de manière à exclure un certain nombre de postes. Le bénéfice net ajusté est une mesure non-PCGR. Pour obtenir une description, se reporter à la rubrique "Utilisation des mesures financières non-PCGR", dans le présent document.

Nous continuons d'observer le marché et nous évaluerons minutieusement les conditions avant de prendre toute décision. En attendant, nous avons une capacité d'emprunt suffisante pour satisfaire nos besoins courants.

Au cours de cette période d'incertitude, Cameco agira prudemment. Il y aura expansion, mais à un rythme plus lent et plus mesuré. Nous rechercherons les occasions permettant d'abaisser les coûts et nous reporterons les projets qui ne peuvent être financés à l'interne. Au moment de prendre ces décisions, nous verrons à assurer la sécurité de nos gens et de l'environnement et à protéger les niveaux de production au cours des prochaines années.

Nota : Tous les montants en dollars sont exprimés en dollars canadiens, sauf avis contraire. Les états financiers non vérifiés de Cameco pour le troisième trimestre et l'Examen et analyse par la direction sont accessibles sur le site internet de la Société, au cameco.com, au SEDAR, au sedar.com, et à EDGAR, au sec.gov/edgar.shtml.



----------------------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------------
Trimestres terminés Neuf mois terminés Variation
le 30 septembre le 30 septembre annuelle
---------------------------------------
Faits saillants d'ordre financier 2008 2007 2008 2007 %
----------------------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------------
Revenu (en millions $) 729 681 1 941 1 816 7
----------------------------------------------------------------------------
Bénéfice net (en millions $) 135 91 419 355 18
----------------------------------------------------------------------------
Bénéfice par action (BPA) -
avant dilution ($) 0,39 0,26 1,22 1,00 22
----------------------------------------------------------------------------
BPA - après dilution ($) 0,39 0,25 1,21 0,96 26
----------------------------------------------------------------------------
Bénéfice net ajusté
(en millions $)(1) 142 263 437 537 (19)
----------------------------------------------------------------------------
BPA - après ajustement
et dilution ($)(1) 0,41 0,70 1,26 1,44 (13)
----------------------------------------------------------------------------
Flux de trésorerie fourni
par l'exploitation (2)
(en millions $) 109 450 368 744 (51)
----------------------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------------

(1) Le bénéfice net pour les trimestres et pour les neuf mois terminés le
30 septembre 2007 et 2008 a été ajusté de manière à exclure un certain
nombre de postes. Le bénéfice net ajusté est une mesure non-PCGR. Pour
obtenir une description, se reporter à la rubrique " Utilisation des
mesures financières non-PCGR ", dans le présent document.
(2) Après modifications liées au fonds de roulement - se reporter à la
note 16 des états financiers consolidés non vérifiés du troisième
trimestre.


Au troisième trimestre de 2008, le revenu de 729 millions $ a été de 18 % supérieur à celui du deuxième trimestre de 2008, en raison de la hausse des chiffres dans les entreprises d'uranium, de services de combustible, d'électricité et d'or, hausse en partie annulée par la baisse des prix de vente réalisés dans l'entreprise d'uranium.

Au troisième trimestre de 2008, nous avons comptabilisé des frais d'impôts sur le bénéfice de 2 millions $, fondés sur le bénéfice net ajusté, à comparer à 20 millions $ à la période correspondante de 2007. Au troisième trimestre de 2008, les frais d'administration ont été de 67 millions $ moins élevés, en raison surtout d'une récupération nette de 66 millions $ de frais de rémunération à base d'actions. La baisse des frais de rémunération à base d'actions est attribuable à la baisse du cours de notre action durant le trimestre.

Pour les neuf premiers mois de 2008, nous avons comptabilisé des frais d'impôt sur le bénéfice de 29 millions $, fondés sur le bénéfice net ajusté, à comparer à 44 millions $ en 2007. Le taux d'imposition réel pour les neuf premiers mois a été de 6 %, à comparer à 7 % à la période correspondante de 2007. Ce changement est attribuable au fait qu'une proportion plus grande du bénéfice a été gagnée dans des juridictions situées à l'extérieur du Canada, où les taux d'imposition sont moins élevés.

Pour les neuf premiers mois de 2008, les frais d'administration directs ont été de 24 millions $ plus élevés en raison d'un accroissement de la main-d'oeuvre et de l'augmentation des charges liées aux programmes de recrutement et de maintien du personnel et à l'amélioration des systèmes. Les frais de rémunérations à base d'actions ont été de 75 millions $ moins élevés, en raison de la baisse du cours de notre action durant l'année.



Les résultats de Cameco proviennent de quatre secteurs d'entreprise :

URANIUM

Faits saillants
----------------------------------------------------------------------------
Trimestres terminés Neuf mois terminés
le 30 septembre le 30 septembre
----------------------------------------
2008 2007 2008 2007
----------------------------------------------------------------------------
Revenu (en millions $)(1) 396 409 1 062 1 051
----------------------------------------------------------------------------
Bénéfice avant impôts (en millions $) 76 251 399 509
----------------------------------------------------------------------------
Prix réalisé moyen
(en $US/lb) 37,88 52,76 42,69 37,24
(en $CA/lb) 39,90 56,78 44,42 42,13
----------------------------------------------------------------------------
Chiffre des ventes
(en millions de lbs)(1) 9,8 7,2 23,6 24,7
----------------------------------------------------------------------------
Chiffre de la production
(en millions de lbs) 2,7 4,2 11,6 14,3
----------------------------------------------------------------------------

(1) Le revenu au montant de 85 millions $ sur 2,6 millions de livres
antérieurement reporté en raison d'emprunts de produits de réserve a
été comptabilisé au premier trimestre de 2008, par suite de l'annulation
d'un accord d'emprunt de produits. Au deuxième trimestre de 2007, le
revenu reporté antérieurement au montant de 44 millions $ a été
comptabilisé sur 2,9 millions de livres.


Résultats concernant l'uranium

Au troisième trimestre de 2008, le revenu provenant de notre entreprise d'uranium a baissé de 13 millions $, et s'est chiffré à 396 millions $, à comparer à la période correspondante de 2007, par suite d'une baisse de 30 % du prix réalisé moyen (en dollars canadiens). La baisse du prix réalisé moyen est attribuable pour une bonne part à la baisse des prix versés en vertu de contrats liés au marché. Au troisième trimestre de 2007, nous avons fait une importante vente au comptant alors que le marché atteignait un sommet. L'effet du prix réalisé moyen moindre a été en grande partie annulé par la hausse de 36 % du chiffre des ventes affiché. Le moment des livraisons d'uranium au cours d'une année civile est à la discrétion des clients et peut varier beaucoup d'un trimestre à l'autre.

Au troisième trimestre de 2008, notre coût total des produits et des services vendus, y compris l'amortissement, l'épuisement et la remise en état (AER), a augmenté à 275 millions $, depuis 135 millions $ au troisième trimestre de 2007, en raison de la hausse du chiffre des ventes affiché et de la hausse du coût unitaire du produit vendu. Le coût unitaire du produit vendu a augmenté de 49 % en raison de la hausse du coût unitaire de l'uranium produit et acheté et de la hausse des charges liées aux redevances progressives en Saskatchewan. Pour l'année 2008, le coût unitaire des ventes de Cameco devrait augmenter de 15 % à 20 %, par rapport à 2007. Pour plus de précisions, se reporter à la rubrique intitulée "Perspectives pour l'année 2008" du présent communiqué de presse.

Au troisième trimestre de 2008, le coût unitaire de l'uranium produit a beaucoup augmenté par rapport à l'année précédente, en raison de la baisse de la production, qui a baissé de 36 %, pour se chiffrer à 2,7 millions de livres. Aussi, comme on l'a déjà publié, Cameco a acheté des matières au troisième trimestre pour tirer parti d'occasions commerciales. Même si l'uranium a été acheté avec escompte par rapport au prix marchand, son coût a été nettement supérieur à celui des produits de nos autres sources de stock.

Pour les neuf premiers mois de 2008, le revenu provenant de notre entreprise d'uranium a augmenté de 11 millions $, pour se chiffrer à 1 062 millions $, par rapport à la période correspondante de 2007, en raison de la hausse de 5 % du prix de vente réalisé (en dollars canadiens), hausse en partie annulée par la baisse de 4 % du chiffre des ventes affiché.

Notre coût total des produits et des services vendus, AER compris, a augmenté à 590 millions $ aux neuf premiers mois de 2008, depuis 483 millions $ à la période correspondante de 2007, en raison de la hausse du coût unitaire du produit vendu. Le coût unitaire du produit vendu a augmenté de 28 % en raison de la hausse du coût unitaire de l'uranium produit et acheté et de la hausse des charges de redevances, qui ont augmenté en fonction du prix réalisé.

Pour les neuf premiers mois de 2008, le coût unitaire de l'uranium produit a nettement augmenté, par rapport à l'exercice précédent, en raison de la baisse de la production, qui a baissé de 19 % par rapport à la période correspondante de 2007. La hausse du coût de la main-d'oeuvre, du propane et des réactifs a également contribué à l'augmentation des coûts de production.



Production d'uranium
----------------------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------------
Trimestres terminés Neuf mois terminés Production
Part de Cameco le 30 septembre le 30 septembre prévue
de la production ------------------------------------- pour 2008
(en millions de lbs d'U3O8) 2008 2007 2008 2007 (1)(2)
----------------------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------------
McArthur River/Key Lake 2,1 2,6 8,5 9,2 12,0
----------------------------------------------------------------------------
Rabbit Lake 0,2 0,9 1,7 3,0 3,4
----------------------------------------------------------------------------
Smith Ranch/Highland 0,3 0,5 1,0 1,5 1,3
----------------------------------------------------------------------------
Crow Butte 0,1 0,2 0,4 0,6 0,6
----------------------------------------------------------------------------
Total 2,7 4,2 11,6 14,3 17,3
----------------------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------------

(1) Ces quantités ne comprennent pas la production d'Inkai, puisque la mine
n'est pas encore en exploitation commerciale. La part de Cameco de la
production provenant d'Inkai en 2008 est estimée à 0,4 million de livres.
(2) Se reporter à la rubrique intitulée " Perspectives concernant la
production d'uranium (2008 à 2012) " présentée dans l'EAD du troisième
trimestre et à " Mise en garde relative à l'information prospective et
aux énoncés prospectifs " pour obtenir des précisions sur les hypothèses
et les facteurs de risque associés à cette prévision de la production.

SERVICES DE COMBUSTIBLE

Faits saillants
----------------------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------------
Trimestres terminés Neuf mois terminés
le 30 septembre le 30 septembre
----------------------------------------
2008 2007 2008 2007
----------------------------------------------------------------------------
Revenu (en millions $) 69 54 182 162
----------------------------------------------------------------------------
Bénéfice avant impôts (en millions $) (3) (2) (6) 12
----------------------------------------------------------------------------
Chiffre des ventes
(en millions de kgU)(1) 3,7 4,4 10,2 10,6
----------------------------------------------------------------------------
Chiffre de la production
(en millions de kgU)(2) 1,8 1,9 5,7 11,2
----------------------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------------
(1) Kilogrammes d'uranium (kgU).
(2) Le chiffre de la production comprend l'UF6, l'UO2, la fabrication de
combustible et l'approvisionnement d'UF6 provenant de Springfields Fuels
Ltd. (SFL).


Résultats des services de combustible

Au troisième trimestre de 2008, le revenu provenant de notre entreprise de services de combustible a été de 69 millions $, en hausse de 15 millions $ par rapport à la période correspondante de 2007, en raison de la hausse de 44 % du prix réalisé moyen, hausse en partie annulée par la baisse de 16 % du chiffre des ventes affiché.

Le coût total des produits et services vendus, AER compris, a augmenté de 29 %, pour se chiffrer à 72 millions $, depuis 56 millions $ au troisième trimestre de 2007. Le coût des produits vendus a été affecté par l'interruption de l'usine de conversion d'UF6 de Port Hope. Tous les frais d'exploitation associés à l'usine de conversion d'UF6 (15 millions $) ont été comptabilisés au fur et à mesure qu'ils ont été encourus au troisième trimestre de 2008.

Pour les neuf premiers mois de 2008, le revenu provenant de notre entreprise de services de combustible a été de 182 millions $, en hausse de 20 millions $ par rapport à la période correspondante de 2007, en raison de la hausse de 17 % du prix réalisé moyen, hausse en partie annulée par la baisse de 4 % du chiffre des ventes affiché.

Le coût total des produits et services vendus, AER compris, a augmenté de 25 % pour se chiffrer à 188 millions $, depuis 150 millions $ aux neuf premiers mois de 2007. Le coût des produits vendus en 2008 a été affecté par l'interruption de l'usine de conversion d'UF6 de Port Hope. Tous les frais d'exploitation associés à l'usine de conversion d'UF6 (43 millions $) ont été comptabilisés au fur et à mesure qu'ils ont été encourus au cours des neuf premiers mois de 2008.

Les services de conversion de Port Hope ainsi que la production provenant de la fabrication de combustible de Cameco et l'approvisionnement de SFL ont atteint le total de 1,8 million de kgU au troisième trimestre de 2008, à comparer à 1,9 million de kgU au troisième trimestre de 2007. La différence est attribuable à la production d'une petite quantité d'UF6 avant l'interruption de l'usine au milieu de 2007. Les services de conversion de Port Hope et la production provenant de la fabrication de combustible ainsi que l'approvisionnement de SFL se sont chiffrés à 5,7 millions de kgU aux neuf premiers mois de 2008, contre 11,2 millions de kgU à la période correspondante de 2007.

Au troisième trimestre, la suspension de la production à l'usine d'UF6 de Port Hope a continué d'abaisser les besoins liés à l'alimentation en UO3. Ainsi donc, l'usine de Blind River a produit 1,1 million de kgU au troisième trimestre de 2008, à comparer à 1,9 million de kgU au troisième trimestre de 2007. La production totale d'UO3 pour les neuf premiers mois de 2008 a été de 7,2 millions de kgU, à comparer à 8,3 millions de kgU à la période correspondante de 2007.

PRODUCTION DE NUCLEOELECTRICITE

Faits saillants

Cameco détient 31,6 % de Bruce Power Limited Partnership (BPLP). Au troisième trimestre, le bénéfice avant impôts de Cameco provenant de BPLP s'est chiffré à 61 millions $, à comparer à 43 millions $ à la période correspondante de 2007. Cette hausse, au troisième trimestre de 2008, est attribuable à la hausse des prix réalisés dans le cas des ventes à contrat et au comptant.

BPLP a réalisé un facteur de capacité de 94 % au troisième trimestre de 2008, en regard de 96 % à la période correspondante de 2007. Au troisième trimestre de 2008, il y a eu en tout onze jours d'interruption pour les quatre réacteurs, contre huit jours d'interruption au troisième trimestre de 2007.

Pour les neuf premiers mois de 2008, le bénéfice avant impôts de Cameco provenant de BPLP s'est chiffré à 86 millions $, à comparer à 80 millions $ à la période correspondante de 2007. La hausse est attribuable à la progression des prix réalisés, annulée en partie par la baisse de la production et par la hausse des coûts.

Pour les neuf premiers mois de l'exercice, les réacteurs de BPLP ont réalisé un facteur de capacité de 82 %, à comparer à 88 % à la période correspondante de l'exercice précédent.

OR

Cameco détient environ 53 % de Centerra Gold Inc., qui possède et exploite deux mines d'or.



Faits saillants
----------------------------------------------------------------------------
Trimestres terminés Neuf mois terminés
le 30 septembre le 30 septembre
----------------------------------------
2008 2007 2008 2007
----------------------------------------------------------------------------
Revenu (en millions $) 143 104 399 317
----------------------------------------------------------------------------
Prix réalisé (US$/once) 860 680 884 665
----------------------------------------------------------------------------
Chiffre des ventes (onces) 162 000 144 000 446 000 427 000
----------------------------------------------------------------------------
Production d'or (onces)(1) 186 000 137 000 465 000 423 000
----------------------------------------------------------------------------

(1) Représente 100 % de la production provenant des mines d'or Kumtor et
Boroo.


Pour le trimestre terminé le 30 septembre 2008, le revenu provenant de notre entreprise d'or a augmenté de 39 millions $, et s'est chiffré à 143 millions $, par rapport au troisième trimestre de 2007. La progression du revenu est attribuable à l'amélioration du prix réalisé de l'or et à l'accroissement des ventes. Le prix réalisé moyen de l'or a progressé à 860 $ (US) l'once pour le trimestre, à comparer à 680 $ (US) l'once au troisième trimestre de 2007, en raison de la hausse du prix dans le marché au comptant.

Pour les neuf mois terminés le 30 septembre 2008, le revenu provenant de notre entreprise d'or a augmenté de 82 millions $, et s'est chiffré à 399 millions $, à comparer à 317 millions $ à la période correspondante de 2007. La progression du revenu est attribuable surtout à l'amélioration du prix réalisé de l'or. Le prix réalisé moyen de l'or a progressé à 884 $ (US) l'once aux neuf premiers mois de 2008, à comparer à 665 $ (US) l'once aux neuf premiers mois de 2007, en raison de la hausse du prix dans le marché au comptant.

A Kumtor, la convention collective existante échoira le 31 décembre 2008. Un projet de nouvelle convention collective de trente mois a été négocié par l'équipe de négociation du syndicat et le projet de convention sera présenté en novembre aux membres du syndicat pour adoption par voie de vote.

PERSPECTIVES POUR L'EXERCICE 2008

Pour le bénéfice du lecteur, nous avons résumé les perspectives consolidées pour 2008 de Cameco et les perspectives pour 2008 relatives à chaque secteur d'entreprise dans un tableau intitulé "Perspectives financières pour 2008", présenté dans notre EAD du troisième trimestre.

Nous précisons ci-dessous les changements importants apportés aux perspectives pour 2008 présentées dans notre EAD annuel, tels que mis à jour dans l'EAD de notre premier et de notre deuxième trimestre. Une explication des changements est aussi présentée.

Perspectives consolidées pour 2008

Cameco prévoit que le revenu consolidé des entreprises d'uranium, de services de combustible et de nucléoélectricité augmentera de 10 % à 15 % par rapport à 2007, à comparer à la prévision antérieure de 3 % à 10 %.

Le revenu des entreprises d'uranium et de services de combustible est exprimé surtout en dollars américains. La baisse récente du dollar canadien par rapport au dollar américain devrait donc avoir un effet favorable sur le revenu en 2008.

Perspectives pour 2008 relatives à l'uranium

On prévoit maintenant que la part de la production d'uranium de Cameco en 2008 sera d'environ 17,7 millions de livres d'U3O8, en tout, ce qui comprend les quantités produites à Inkai, soit une baisse par rapport à la prévision précédente de 19,6 millions de livres d'U3O8. La baisse de la production prévue est attribuable à la baisse de la production de tous nos sites.

Cameco prévoit que sa part de la production d'uranium à McArthur River/Key Lake en 2008 sera de 12,0 millions de livres, en tout, en raison des défis liés au matériel et au procédé rencontrés à l'usine, soit une petite baisse par rapport à nos attentes antérieures.

A Rabbit Lake, nous prévoyons que la production atteindra le total de 3,4 millions de livres d'U3O8 vers la fin de l'année, en baisse par rapport à l'estimation originale de 3,6 millions de livres. La baisse de la production prévue est attribuable à l'association de la baisse de la teneur du minerai prévue et des problèmes d'exploitation rencontrés lors du redémarrage de l'usine en septembre, à la suite d'une interruption prévue.

Aux Etats-Unis, notre production LIS devrait atteindre le total de 1,9 million de livres pour l'exercice, à comparer à notre prévision antérieure de 2,3 millions de livres. La baisse de la production est attribuable aux délais liés à notre capacité de mettre en place de nouvelles infrastructures, notamment des champs de puits additionnels.

Enfin, la part de la production de Cameco pour 2008 à Inkai est maintenant prévue à 0,4 million de livres, soit moins que l'estimation antérieure de 0,6 million de livres présentée au deuxième trimestre. La baisse de la production prévue est attribuable à la disponibilité réduite continue d'acide sulfurique. Le manque d'acide sulfurique est lié à une pénurie d'approvisionnement et à des problèmes de transport. Nous ne prévoyons donc pas atteindre des niveaux de production commerciale avant 2009.

On prévoit maintenant que le coût unitaire des ventes de Cameco augmentera de 15 % à 20 %, par rapport à 2007, à comparer à la prévision antérieure de 10 % à 15 %. La hausse de notre coût unitaire prévu des ventes est attribuable aux achats d'uranium faits dans le marché au comptant pour tirer parti d'occasions commerciales. Même si l'uranium a été acheté avec escompte sur le prix marchand, son coût a été nettement supérieur à celui de nos autres sources de stock. En outre, une baisse de 9 % de la production prévue pour 2008, par rapport à 2007, aura un effet négatif sur les coûts unitaires.

Sensibilité du prix de l'uranium (2008 à 2012)

Le tableau de la sensibilité du prix de l'uranium pour la période de 2008 à 2012 a été mis à jour dans notre EAD du troisième trimestre afin de refléter les livraisons qui ont été faites et les contrats qui ont été conclus au cours du trimestre.

Pour consulter le tableau complet des prix réalisés moyens prévus de l'uranium et les hypothèses afférentes, se reporter à notre EAD du troisième trimestre.



Perspectives relatives à la production d'uranium (2008 à 2012)

Nous présentons dans le tableau ci-dessous une mise à jour de nos
perspectives sur la production à court terme.

Part de la production de Cameco (en millions de livres d'U3O8) à l'exclusion
de Cigar Lake (1)
----------------------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------------
Prévision courante 2008 2009 2010 2011 2012
----------------------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------------
McArthur River/Key Lake (2) 12,0 13,1 13,1 13,1 13,1
----------------------------------------------------------------------------
Rabbit Lake (3) 3,4 3,6 3,4 3,4 2,4
----------------------------------------------------------------------------
LIS É.-U. (4) 1,9 2,6 2,6 3,5 4,4
----------------------------------------------------------------------------
Inkai 0,4 1,3 2,3 3,1 3,1
----------------------------------------------------------------------------
Total (i) 17,7 20,6 21,4 23,1 23,0
----------------------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------------

(i) Bien qu'une estimation unique ait été incluse pour chaque année des
perspectives en matière de production, la production réelle pourrait
être différente des estimations puisque la prévision de la production
est intrinsèquement incertaine.

(1) Une prévision de la production révisée pour Cigar Lake sera présentée
après l'assèchement de la mine, une fois évalué l'état des ouvrages de
développement souterrain et une fois intégrées les constatations dans
les nouveaux plans de développement et de production de la mine.
(2) Cameco a demandé le relèvement de la capacité prévue au permis, depuis
18,7 millions de livres à 22 millions de livres (part de Cameco, 70 %),
mais attend l'autorisation des autorités de réglementation. En attendant
l'obtention de l'autorisation, la prévision de production a retenu la
capacité actuelle prévue au permis (Se reporter à la rubrique intitulée
" Exploitations liées à l'uranium " dans l'EAD annuel.).
(3) La prévision de la production de Rabbit Lake est fondée sur les réserves
prouvées et probables ainsi que sur le mélange de matières à plus faible
teneur.
(4) Concerne les exploitations LIS Smith Ranch-Highland et Crow Butte de
Cameco, aux États-Unis, et d'autres projets de développement LIS aux
Etats-Unis.


A Rabbit Lake, les modifications de la prévision de production quinquennale sont le résultat de la planification minière en cours, qui vise l'identification des moyens pour régulariser le profil de production.

Aux Etats-Unis, la prévision de production LIS a été ajustée pour tenir compte des délais liés à notre capacité de mettre en exploitation de nouveaux champs de puits.

A Inkai, la pénurie continue d'acide sulfurique affectera la production en 2009 et en 2010, après quoi nous prévoyons accélérer progressivement l'exploitation jusqu'à la pleine production.

Cameco achète aussi de l'uranium tiré d'uranium hautement enrichi russe (UHE), atténué par mélange, de Techsnabexport (Tenex). Ces achats portent sur un total d'environ 7 millions de livres d'équivalent d'uranium par année, jusqu'en 2013.

La production d'uranium actuelle et la prévision d'achat d'UHE précisées ci-dessus pour la Société constituent de l'information prospective. Cette information prospective est fondée sur les hypothèses clés et elle est exposée à des facteurs de risque importants susceptibles de faire en sorte que les résultats diffèrent sensiblement des attentes; ces facteurs sont énumérés sous la rubrique "Mise en garde concernant l'information et les énoncés prospectifs". Nous avons notamment supposé que :

- la production prévue pour chaque exploitation de la Société est réalisée;

- le calendrier révisé de la Société visant le développement et l'accélération progressive de la production en provenance d'Inkai est concrétisé, ce qui exige notamment la solution des problèmes associés à la disponibilité de l'acide nécessaire à l'exploitation minière;

- la réussite de la transition à de nouvelles zones d'exploitation minière à McArthur River en 2009 et en 2010;

- la Société peut obtenir ou conserver les permis et les autorisations nécessaires des autorités gouvernementales pour atteindre la production prévue;

- l'absence de perturbation de la production en raison de phénomènes naturels, de conflits de travail ou d'autres risques liés au développement et à l'exploitation;

- des capitaux demeurent accessibles pour assurer le soutien et l'expansion de la production. Si l'accès aux capitaux est restreint, ceci pourrait influencer nos plans de production au cours des dernières années; et

- le fournisseur d'uranium hautement enrichi respecte ses engagements de livraison.

Les facteurs de risque importants susceptibles de faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des attentes comprennent notre incapacité à atteindre les niveaux de production prévus pour chaque exploitation; notre développement et l'accélération progressive de la production provenant d'Inkai ne se font pas comme prévu; la transition à de nouvelles zones d'exploitation minière à McArthur River ne réussit pas; l'incapacité d'obtenir ou de conserver les permis ou les autorisations gouvernementales nécessaires; notre accès aux capitaux est limité et nos plans de production sont donc influencés au cours des dernières années; une perturbation ou une baisse de la production ou l'échec du fournisseur d'uranium hautement enrichi à honorer ses engagements de livraison. Rien ne peut garantir que les quantités précisées seront produites ou achetées. Les estimations de la production future prévue sont intrinsèquement incertaines, notamment pour les dernières années de la prévision, et elles pourraient bien évoluer beaucoup avec le temps.

MISES A JOUR SUR LA SOCIETE

Cigar Lake

Le 12 août 2008, Cameco a suspendu les travaux correctifs au puits no 1, à Cigar Lake, après un accroissement du débit d'infiltration d'eau dans la mine.

Nous continuons les recherches sur la source de l'infiltration d'eau. Grâce à l'information recueillie à ce jour, nous avons identifié une source possible d'infiltration au niveau de 420 mètres dans le puits. Ce secteur a fait l'objet de travaux de développement il y a plusieurs années dans le but d'évaluer la possibilité pratique d'aménager un niveau de travail au-dessus du gîte de minerai. Ceci s'est avéré ne pas être faisable à cause des mauvaises conditions de terrain. Une cloison de béton a été mise en place et le reste de ce niveau a été par la suite utilisé pour des infrastructures minières mineures et à des fins de stockage. Notre recherche porte actuellement sur ce secteur. Toutefois, nous continuons d'étudier le secteur à l'intérieur et autour du bouchon qui a été coulé après l'infiltration d'octobre 2006, ainsi que dans les deux secteurs où l'on avait antérieurement jugé que des mesures préventives additionnelles n'étaient pas nécessaires. L'information recueillie à ce jour ne suggère pas l'existence de problèmes dans ces secteurs.

On procède actuellement au déploiement dans la mine de véhicules télécommandés (VT) submersibles pour explorer les sources d'infiltration possibles, fournir des représentations visuelles et sonar des ouvrages de la mine et mesurer des paramètres comme le débit d'eau et la température de l'eau. Parallèlement, on procède à l'extraction d'eau de la mine par pompage pour créer un débit d'eau qui contribuera à l'identification de la source de l'infiltration d'eau. Même si les travaux exigent beaucoup de temps (certains éléments, comme des portes et des canalisations, doivent être coupés et retirés pour permettre l'accès des VT), le travail progresse régulièrement et fournit de bons renseignements à l'équipe de chercheurs.

Lorsque la source de l'infiltration d'eau aura été identifiée, nous élaborerons un plan correctif.

La progression des travaux correctifs dans le puits no 2 se poursuit. Les sources d'infiltration d'eau ont été colmatées et l'efficacité du colmatage a été démontrée. Le puits est maintenant prêt pour l'étape de l'assèchement qui sera prévue dans le cadre du plan correctif général applicable à Cigar Lake.

Pour tenir nos parties prenantes renseignées sur la progression des travaux correctifs, nous présenterons des mises à jour avec chaque EAD trimestriel, ou plus souvent s'il y a des nouvelles importantes.

Port Hope

Le 30 septembre 2008, la production d'UF6 a repris à l'usine de conversion de Port Hope, suite à l'autorisation de la CCSN. L'usine peut maintenant fonctionner à pleine capacité; toutefois, la production future est incertaine à cause de questions liées à l'approvisionnement d'acide fluorhydrique (FH). Toute l'eau souterraine contaminée coulant sous l'usine d'UF6 est actuellement recueillie au moyen d'une série de puits et l'eau fait l'objet d'évaporation.

L'approvisionnement de FH demeure une préoccupation en raison d'un différend contractuel avec notre fournisseur actuel. Nous recevons actuellement de l'FH sur une base ponctuelle, ce qui est à la fois coûteux et incertain. Toutefois, nous recherchons diligemment d'autres sources, à prix plus raisonnable, et susceptibles d'être plus sûres, à long terme. L'obtention d'une autre source ne se fera vraisemblablement pas avant le deuxième semestre de 2009 en raison d'un certain nombre de problèmes de transport, qui doivent être résolus.

Cameco travaille à s'assurer que les livraisons d'UF6 pour le quatrième trimestre soient honorées.

McArthur River

A McArthur River, le forage de trous de congélation et la construction du nouveau réseau de distribution de saumure pour le secteur connu sous le nom de "zone 2, panel 5" sont presque terminés. Au cours du quatrième trimestre, nous procéderons à l'activation du réseau de distribution de saumure pour commencer la formation de la nouvelle paroi gelée de ce secteur d'exploitation minière, à partir duquel nous prévoyons la production de plus de 100 millions de livres d'U3O8. Une fois formée la paroi gelée, nous avons l'intention de procéder au développement de la chambre initiale de creusement de cheminée. On prévoit que la production provenant de cette zone commencera au deuxième semestre de 2009.

Le développement du secteur d'exploitation minière de la partie inférieure de la zone 4 avance bien. Ce secteur est classé comme zone de développement à plus grand risque et nous avons ajusté nos calendriers de développement et de production de manière à reconnaître et à atténuer ces risques. La production est maintenant prévue pour 2010.

Pour tenir compte de la reprogrammation de la production en provenance de la partie inférieure de la zone 4, nous avons élaboré un plan de production révisé pour 2009 et nous avons fait d'importants progrès à cet égard. Un secteur de production à court terme dans la zone 2 a été développé à l'intérieur de la protection de la paroi gelée existante, et celui-ci devrait fournir le minerai additionnel requis pour permettre à Key Lake d'atteindre ses objectifs de production en 2009. Nous entreprendrons l'exploitation minière dans ce secteur en utilisant la méthode de creusement de cheminée au quatrième trimestre de 2008.

Au quatrième trimestre, nous entreprendrons des essais sur le terrain de la méthode par point de soutirage. La première cheminée sera creusée dans les stériles.

Inkai

A la page 43 de la Notice annuelle de Cameco, nous décrivons le régime fiscal du Kazakhstan applicable au calcul des taxes et autres charges gouvernementales à verser par Joint Venture Inkai. Le gouvernement du Kazakhstan a émis des projets de révisions du code fiscal, qui doivent entrer en vigueur le 1er janvier 2009. Toutefois, ces révisions n'ont pas encore été approuvées par le Parlement et elles sont donc exposées aux changements.

Le nouveau code fiscal vise à alourdir le fardeau fiscal imposé à l'industrie des ressources minérales et nous procédons actuellement à l'évaluation des incidences pour Joint Venture Inkai.

A la page 40 de la Notice annuelle de Cameco, nous décrivons la loi actuelle du Kazakhstan sur le sous-sol et l'utilisation du sous-sol, laquelle précise le cadre et les procédures régissant l'octroi des droits sur le sous-sol, et la réglementation des activités des utilisateurs du sous-sol, applicables à Joint Venture Inkai. Le gouvernement du Kazakhstan prépare actuellement un nouveau projet de loi relatif au sous-sol et à l'utilisation du sous-sol, dont l'adoption est prévue vers le 1er janvier 2009, mais qui ne devrait être appliqué que six mois au moins après sa publication. Nous évaluons actuellement les incidences du projet de loi sur Joint Venture Inkai.

Centerra Gold

Centerra poursuit ses discussions avec le groupe de travail du Gouvernement Kirghize responsable des négociations visant à résoudre les questions en suspens relatives au projet Kumtor. Pour permettre la poursuite de ces discussions et pour permettre aux parties de se concentrer sur la solution des différends non réglés concernant le projet, Centerra a convenu de suspendre les procédures en arbitrage international déjà amorcées.

UTILISATION DES MESURES FINANCIERES NON-PCGR

Une mesure non-PCGR, le bénéfice net ajusté devrait être tenu comme ayant un caractère complémentaire, et cette mesure ne remplace pas l'information financière connexe préparée conformément aux PCGR. Le bénéfice net consolidé est ajusté de manière à faciliter les comparaisons des résultats financiers d'une période à l'autre. Le tableau ci-dessous précise les ajustements apportés au bénéfice net.



Bénéfice net ajusté
----------------------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------------
Trimestres terminés Neuf mois terminés
le 30 septembre le 30 septembre
----------------------------------------
(en millions $) 2008 2007 2008 2007
----------------------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------------
Bénéfice net (selon PCGR) 135 $ 91 $ 419 $ 355 $
----------------------------------------------------------------------------
Ajustements
----------------------------------------------------------------------------
Accords avec le Kirghizstan (2) 125 (29) 125
Frais liés aux options
d'achat d'actions (récupération) (49) 62 (34) 77
Pertes (gains) non réalisées, sur
produits dérivés 38 (15) 61 (20)
Diminution de la valeur
des investissements 20 - 20 -
----------------------------------------------------------------------------
Bénéfice net ajusté 142 $ 263 $ 437 $ 537 $
----------------------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------------


PERSONNES AYANT LES QUALIFICATIONS APPROPRIEES

La divulgation de l'information scientifique et technique concernant les propriétés suivantes de Cameco, présentée dans le présent communiqué, a été préparée par les personnes suivantes ayant les qualifications appropriées aux fins de la Norme canadienne 43-101, ou sous la supervision de celles-ci :



----------------------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------------
Personnes ayant les qualifications appropriées Propriétés
----------------------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------------
- David Bronkhorst, directeur général, exploitation
de McArthur River, Cameco
- Les Yesnik, directeur général, exploitation de McArthur River/
Key Lake, Cameco Key Lake
----------------------------------------------------------------------------
- C. Scott Bishop, ingénieur minier en chef, projet Cigar Lake
Cigar Lake, Cameco
----------------------------------------------------------------------------
- Ian Atkinson, vice-président, exploration, Centerra Kumtor
Gold Inc.
----------------------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------------


MISE EN GARDE CONCERNANT L'INFORMATION ET LES ENONCES PROSPECTIFS

Les énoncés contenus dans le présent communiqué de presse, qui ne sont pas des faits ou des données rétrospectives, constituent de "l'information prospective" (telle que définie par les lois canadiennes sur les valeurs mobilières) et "des énoncés prospectifs" (tels que définis par la U.S. Securities Exchange Act of 1934, avec modifications) qui pourraient être importants et qui comportent des risques, des incertitudes et d'autres facteurs susceptibles de faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement de ceux exprimés ou suggérés par ceux-ci. Les phrases et les expressions contenant des mots comme "croire", "estimer", "s'attendre", "planifier", "prévoir", "objectifs", "cibles", "projets", "pourrait", "espérer", "pouvoir", "pourra", "devra", "devrait", "s'attendre que", "avoir l'intention", "conçus pour", "continue", "avec l'intention", "possible", "stratégie", et l'expression négative de ces mots, ou des variations de ceux-ci, ou toute terminologie comparable qui n'est pas liée strictement à des faits actuels ou passés, sont toutes porteuses d'indications qu'il s'agit d'information ou d'énoncés prospectifs. Les exemples d'information et d'énoncés prospectifs comprennent, sans toutefois s'y limiter, les facteurs suivants : la description de l'effet prévu sur Cameco, ainsi que nos plans pour y réagir, de l'incertitude récente des marchés financiers mondiaux; notre prévision que les besoins de nos clients en uranium ne dépendent pas de l'état de l'économie mondiale et que ceux-ci continueront d'exploiter leurs installations pour satisfaire la charge de base en électricité; notre prévision que le portefeuille de contrats d'uranium de la Société assurera de bonnes rentrées de revenus au cours des années à venir; nos perspectives pour l'année 2008; nos chiffres de production d'uranium prévus pour 2008; nos perspectives relative à la production d'uranium pour la période de 2008 à 2012; et la description de notre activité prévue à McArthur River nécessaire à l'atteinte de la production d'uranium prévue à McArthur River et à Key Lake en 2009 et en 2010.

Les facteurs de risque importants susceptibles de faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement de l'information et des énoncés prospectifs contenus dans le présent EAD, et les facteurs de risque importants ou les hypothèses retenues pour préciser ces risques comprennent, sans toutefois s'y limiter, les éléments suivants : nos hypothèses concernant les niveaux de production, les chiffres de ventes, les achats et les prix, qui sont exposés au risque d'être beaucoup moins importants que prévus; le risque de la volatilité et de la sensibilité aux prix du marché dans le cas de l'uranium, des services de conversion, de l'électricité en Ontario et de l'or, qui, selon nous, demeureront relativement constants; l'hypothèse voulant que les réacteurs B de BPLP atteignent leur facteur de capacité ciblée et l'absence de changements importants dans nos estimations actuelles des coûts et des prix, et le risque que ces hypothèses évoluent négativement; le risque d'une concurrence accrue, qui, selon nous, demeurera la même ou diminuera; le risque de changements adverses importants sur les plans des taux de change et des taux d'intérêt, qui, selon nous, demeureront stables ou s'amélioreront à notre avantage; nous supposons que des capitaux sont accessibles, mais ceci est exposé au risque que notre hypothèse soit incorrecte; nos hypothèses concernant la production, le retrait de l'exploitation, la remise en état des terres, les réserves et les estimations fiscales, et le risque que nos hypothèses soient incorrectes; le risque de contentieux importants ou de procédures en arbitrage (comprenant le résultat de différends avec les gouvernements (y compris les autorités fiscales), les fournisseurs, les clients ou des associés de coentreprise) et le résultat adverse de telles procédures, qui, selon nous, n'auront pas lieu; le risque que nous ne puissions pas être en mesure de faire respecter les droits légaux que nous avons jugés pouvoir être appliqués;
notre hypothèse voulant qu'il n'y ait pas de défauts importants dans les titres de propriété, et le risque que de tels défauts existent; les risques liés à l'environnement et à la sécurité, notamment les charges réglementaires accrues et l'évacuation à long terme des résidus et le risque que l'uranium et les produits chimiques associés à la production affectent le sol à l'usine de conversion de Port Hope et à d'autres sites d'exploitation, qui, selon nous, n'auront pas d'effet adverse pour nous; les conditions géologiques, hydrologiques ou minières imprévues ou encore qui présentent des défis, susceptibles de nous éloigner beaucoup de nos hypothèses concernant ces conditions; les risques politiques découlant de l'exploitation dans certains pays en développement, notamment les risques de nationalisation, de terrorisme et de sabotage, qui, selon nous, ne se concrétiseront pas; les risques de modifications adverses aux législations, aux réglementations et aux politiques gouvernementales (y compris les nouvelles lois proposées au Kazakhstan permettant au gouvernement de renégocier des accords déjà signés et de modifier le code fiscal), qui, selon nous, ne se manifesteront pas; le niveau prévu de la demande en matière d'énergie nucléaire et le risque que le niveau de la demande réelle soit nettement moindre; le risque de l'échec des fournisseurs d'uranium et de services de conversion à honorer leurs engagements de livraison ou le risque qu'ils demandent des modifications importantes aux accords en cette matière, qui, selon nous, ne se produiront pas; l'échec à obtenir ou à conserver les permis et les autorisations nécessaires des autorités gouvernementales, qui, selon nous, pourront être obtenus et conservés; le risque présenté par les phénomènes naturels, notamment le mauvais temps, les incendies, les inondations, les envahissements souterrains, les séismes, les défaillances de paroi et les effondrements de terrain, qui, selon nous, ne se produiront pas; nos hypothèses concernant la capacité des installations de la Société et des clients de fonctionner sans perturbation, notamment par suite de grèves ou de lockouts, et le risque que ces perturbations puissent se produire;
les hypothèses concernant la disponibilité de réactifs et d'approvisionnements critiques pour la production (y compris la disponibilité d'acide aux exploitations de la Société au Kazakhstan et d'acide fluorhydrique aux exploitations de la Société à Port Hope), et le risque que ceux-ci puissent ne pas être disponibles; notre niveau prévu de production d'électricité, et le risque que les niveaux réels de production puissent être inférieurs en raison d'interruptions prévues se prolongeant au-delà des périodes prévues, ou encore en raison d'interruptions imprévues; les hypothèses concernant les prix au comptant de l'uranium, les prix au comptant de l'or et le taux de change dans le marché au comptant US/CA, qui sont exposés au risque de fluctuations qui pourraient avoir des effets adverses importants pour nous; les hypothèses et les facteurs de risque concernant la production d'uranium précisée sous la rubrique "Perspectives relatives à la production d'uranium (2008 à 2012)"; la transition réussie à de nouvelles zones d'exploitation minière à McArthur River, qui est exposée à divers risques prévus et imprévus; la réussite et l'achèvement diligent des projets de développement et des travaux correctifs prévus, comprenant la remise en état et le retour à la construction pré-inondation à Cigar Lake, et le risque de délai ou d'absence de réussite ultime; et les autres risques liés au développement et à l'exploitation.

D'autres facteurs pourraient causer des initiatives, des événements ou des résultats qui pourraient bien être différents de ceux prévus, estimés ou recherchés. Ces facteurs ne constituent nullement une liste exhaustive des facteurs de risque importants susceptibles d'affecter Cameco. D'autres facteurs de risque sont précisés dans la Notice annuelle courante de Cameco et dans l'EAD courant de Cameco pour l'exercice et pour le premier, le deuxième et le troisième trimestre de 2008.

L'information et les énoncés prospectifs inclus dans le présent communiqué de presse représentent les opinions de Cameco à la date du présent communiqué de presse et ne doivent pas être interprétés comme représentant les opinions de Cameco à toute autre date ultérieure. Même si Cameco prévoit que les événements et les développements ultérieurs pourraient bien l'amener à modifier ses opinions, Cameco nie spécifiquement toute intention ou obligation de mettre à jour l'information et les énoncés prospectifs, à la suite d'information nouvelle, d'événements futurs ou d'autres facteurs, sauf dans la mesure où les lois sur les valeurs mobilières applicables l'y obligent. L'information et les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse portant sur les résultats d'exploitation prospectifs, la situation financière ou les flux de trésorerie, fondés sur les hypothèses concernant la conjoncture économique éventuelle et les initiatives éventuelles, sont présentés dans le but d'aider les actionnaires de Cameco à comprendre les opinions actuelles de la direction concernant ces éventualités, et pourraient bien ne pas être appropriés à d'autres fins.

Rien ne peut garantir que l'information et les énoncés prospectifs s'avéreront exacts, puisque les résultats réels et les événements futurs pourraient bien varier, ou encore être fort différents de ceux prévus. En outre, les estimations de la production future prévue sont intrinsèquement incertaines, notamment pour les dernières années de la prévision, et elles pourraient bien évoluer beaucoup avec le temps. Ainsi donc, le lecteur du présent communiqué de presse ne devrait pas accorder une trop grande importance à l'information et aux énoncés prospectifs. L'information et les énoncés prospectifs portant sur des périodes ultérieures à 2008 comportent de plus grands risques et exigent des hypothèses et des estimations à plus long terme que pour ceux de 2008; ils sont donc exposés à un plus grand niveau d'incertitude. En conséquence, le lecteur avisé est bien mis en garde et ne doit pas accorder une trop grande importance à cette information et à ces énoncés prospectifs à long terme.

CONFERENCE TELEPHONIQUE

Cameco vous invite à participer à la conférence téléphonique sur son troisième trimestre prévue pour le mercredi 12 novembre 2008, à 14 h 00, heure de l'Est. La téléconférence se tiendra un jour plus tard que d'habitude, le Jour du souvenir étant un jour férié dans plusieurs provinces canadiennes et les bureaux de Cameco étant fermés ce jour-là.

Tous les investisseurs et les représentants des médias sont invités à participer à la téléconférence. Pour participer à la conférence du mercredi 12 novembre, veuillez composer le (416) 641-6133 ou le (866) 540-8136 (Canada et Etats-Unis). Une transmission audio en direct de la téléconférence sera accessible sur notre site internet, au cameco.com. Se reporter au lien figurant à la page d'accueil le jour de la téléconférence.

Un enregistrement de la téléconférence sera accessible :

- sur notre site internet, au cameco.com, peu de temps après la téléconférence,

- et sur post view, jusqu'à minuit, heure de l'Est, le mercredi 10 décembre 2008, en composant le (416) 695-5800 ou le (800) 408-3053 (code d'accès 3272058 #).

RENSEIGNEMENTS SUPPLEMENTAIRES

Un exemplaire intégral de l'Examen et analyse par la direction de Cameco et des états financiers et notes afférentes (non vérifiés) pour le troisième trimestre de 2008 est accessible au SEDAR, au sedar.com, sur le site internet de la Société, au cameco.com, et sur EDGAR, au sec.gov/edgar.shtml.

Des renseignements supplémentaires sur Cameco, notamment sa notice annuelle, sont accessibles au SEDAR, au sedar.com, sur le site internet de la Société, au cameco.com, et sur EDGAR, au sec.gov/edgar.shtml.

PROFIL

Cameco, dont le siège social est établi à Saskatoon, en Saskatchewan, est l'un des plus importants producteurs d'uranium au monde, un grand fournisseur de services de conversion et l'un des deux fabricants de combustibles Candu au Canada. La position concurrentielle de la Société est basée sur la propriété dominante des plus grandes réserves à haute teneur au monde et sur ses faibles frais d'exploitation. Les produits d'uranium de Cameco servent à produire de l'électricité propre dans des centrales nucléaires du monde entier, notamment en Ontario, où la Société participe à un partenariat qui exploite la plus importante centrale d'électricité nucléaire de l'Amérique du Nord. La Société poursuit également des travaux d'exploration d'uranium en Amérique du Nord et en Australie et elle détient une participation majoritaire dans une société aurifère du tiers intermédiaire. Les actions de Cameco se négocient aux bourses de Toronto et de New York.

Renseignements

  • Cameco Corporation
    Demandes de renseignements des investisseurs :
    Bob Lillie
    (306) 956-6639
    ou
    Demandes de renseignements des médias :
    Lyle Krahn
    (306) 956-6316
    Site internet : www.cameco.com