Cameco
TSX : CCO
NYSE : CCJ

Cameco

28 juil. 2017 18h14 HE

Cameco présente ses résultats pour le deuxième trimestre

SASKATOON, SASKATCHEWAN--(Marketwired - 28 juillet 2017) -

Devise : CAD (sauf mention contraire)

Cameco (TSX:CCO)(NYSE:CCJ) a communiqué aujourd'hui ses résultats financiers et opérationnels consolidés pour le deuxième trimestre clos au 30 juin 2017, conformément aux Normes internationales d'information financière (IFRS).

« Je suis très heureux d'annoncer que nous avons réglé notre différend fiscal avec le Service de revenu interne des États-Unis pour les années 2009 à 2012, a déclaré le président et chef de la direction, Tim Gitzel. Nous devons payer environ 122 000 $ US, par rapport à la charge d'impôt prévue à l'origine de 122 millions de dollars américains. Ce résultat est encourageant parce que nous pensons qu'il confirme, auprès du Service de revenu interne, notre opinion selon laquelle notre structure et les accords sur les prix de transfert sont appropriés.

Nous continuons à faire face à des conditions de marché difficiles, les cours au comptant moyens de l'uranium atteints depuis le début de l'exercice étant en baisse de 13 %, par rapport à la moyenne de 2016. La détérioration de nos perspectives pour 2017, comparativement à 2016, reflète le faible prix de l'uranium ainsi que les effets des mesures que nous avons prises pour y remédier. Ces mesures font partie d'une stratégie très calculée et disciplinée visant à renforcer l'entreprise à long terme. Vu le contexte actuel, nous avons réduit l'offre et évité de vendre dans un marché au comptant morose, en plus de nous être opposés à garantir des engagements à long terme aux faibles prix d'aujourd'hui, et bien sûr, d'avoir considérablement réduit les coûts. Pour les six premiers mois de l'année, le prix de revient unitaire moyen (y compris les amortissements) de notre segment de l'uranium a diminué de 15 %, nos coûts de production décaissés ont baissé de 23 %, les coûts d'exploration ont enregistré une baisse de 41 % et les coûts d'administration directe ont chuté de 28 %. Nos prévisions de dépenses en immobilisations pour 2017 sont également inférieures de 20 % à celles de 2016. Nous ne pouvons pas contrôler le marché; nous nous concentrons donc sur notre stratégie de premier niveau. Cette stratégie positionne Cameco en tant qu'exploitant financièrement stable générant de très bons flux de trésorerie sur un marché discrétionnaire et comme producteur expérimenté capable de se développer au fil de l'amélioration des marchés, procurant à long terme une valeur accrue à ses actionnaires. »

Sommaire des résultats et événements du deuxième trimestre :

  • Règlement du Service de revenu interne des États-Unis (IRS) : En juillet, notre filiale Cameco États-Unis a conclu un règlement avec l'IRS, concernant la vérification des années d'imposition 2009 à 2012, qui va entraîner un paiement d'impôt comptant de 122 000 $ US au troisième trimestre.
  • Pertes nettes de 2 millions de dollars; pertes nettes ajustées de 44 millions de dollars : Bien que notre activité principale reste forte, lorsqu'on compare 2017 à 2016, nos résultats du deuxième trimestre ont subi plusieurs effets : perte du contrat TEPCO, variation du taux d'imposition des sociétés en Saskatchewan, qui a réduit notre actif d'impôt différé, prix moyen plus faible dans notre segment de l'uranium et dépréciation de la valeur de l'inventaire de NUKEM, partiellement compensée par l'augmentation du volume des livraisons d'uranium et l'affaiblissement du dollar canadien.
  • Mise à jour des prévisions annuelles : Nos prévisions 2017 pour le volume des ventes de NUKEM ont été revues à la hausse, ce qui a entraîné une augmentation du chiffre d'affaires consolidé attendu, tandis que la variation du taux d'imposition des sociétés de la Saskatchewan s'est répercutée sur notre actif d'impôts différés, ce qui a provoqué une modification de nos perspectives fiscales consolidées, les faisant passer du statut de recouvrement à celui de dépense. De plus, nos prévisions concernant les dépenses en immobilisations sont à la baisse en raison de la diminution des dépenses escomptées à McArthur River et à Cigar Lake. Bien que nous ayons modifié ces aspects particuliers dans nos prévisions financières de 2017, nos perspectives annuelles, présentées dans le rapport de gestion annuel de 2016 et dans celui du premier trimestre de 2017, laissent entrevoir un affaiblissement du résultat net ajusté par rapport à 2016. Toutefois, le flux monétaire issu de nos opérations devrait être supérieur aux 312 millions de dollars publiés en 2016.
  • Prix de vente réalisé moyen pondéré par rapport au quatrième trimestre : En raison des contrats que nous prévoyons honorer au troisième trimestre, nous nous attendons à ce que les prix des livraisons pour notre segment d'uranium se traduisent par la performance trimestrielle la plus faible de 2017, avec un prix de vente réalisé moyen plus élevé que prévu pour les livraisons au quatrième trimestre. Notre prix de vente réalisé annuel moyen prévu pour 2017 reste inchangé à 49 $/lb.
  • Les coûts continuent leur tendance à la baisse : Au cours des six premiers mois de l'année, nous avons continué à réaliser des baisses de coûts significatives dans nos activités principales. Cependant, les stratégies de réduction des coûts à long terme que nous avons mises en œuvre devraient avoir un impact à court terme sur nos coûts de production. Les périodes de vacances d'été obligatoires et les arrêts prévus pour l'entretien dans nos sites du nord de la Saskatchewan sont en cours et vont entraîner une baisse de la production au troisième trimestre. Par conséquent, nous nous attendons à ce que les coûts unitaires de production soient considérablement plus élevés au troisième trimestre qu'au cours des deux premiers trimestres. Malgré ces fluctuations trimestrielles, nous continuons à prévoir que le prix de revient unitaire moyen annuel de 2017 (y compris l'amortissement) se situe entre 36 $ et 38 $ la livre, soit une diminution d'environ 5 % à 10 % par rapport à 2016.

Résultats financiers consolidés


FAITS SAILLANTS SUR LES RÉSULTATS CONSOLIDÉS
TRIMESTRE
TERMINÉ LE 30 JUIN
SEMESTRE
TERMINÉ LE 30 JUIN
(EN MILLIONS $, SAUF MENTION CONTRAIRE) 2017 2016 VARIATION 2017 2016 VARIATION
Revenu 470 466 1 % 862 875 (1) %
Marge brute 93 43 >100 % 148 161 (8) %
Pertes nettes attribuables aux actionnaires (2 ) (137 ) 99 % (20 ) (59 ) 66 %
$ par action ordinaire (résultat de base) (0,00 ) (0,35 ) 100 % (0,05 ) (0,15 ) 67 %
$ par action ordinaire (après dilution) (0,00 ) (0,35 ) 100 % (0,05 ) (0,15 ) 67 %
Pertes nettes ajustées (mesures non-IFRS, voir page 3) (44 ) (57 ) 23 % (73 ) (64 ) (14) %
$ par action ordinaire (résultat ajusté et après dilution) (0,11 ) (0,14 ) 21 % (0,18 ) (0,16 ) (13) %
Flux de trésorerie provenant (utilisé dans) des activités (après variation du fonds de roulement) 130 (51 ) >100 % 122 (328 ) >100 %

L'information financière présentée pour le trimestre et le semestre terminés le 30 juin 2016 et le 30 juin 2017 n'est pas vérifiée.

BÉNÉFICE NET

Le tableau suivant montre ce qui a contribué à la variation du bénéfice net et du bénéfice net ajusté (mesure non-IFRS, voir page 3) au deuxième trimestre et durant les six premiers mois de 2017 par rapport aux mêmes périodes en 2016.

VARIATIONS DES REVENUS
(MILLIONS $)
TRIMESTRE CLOS
30 JUIN
SEMESTRE CLOS
30 JUIN
IFRS AJUSTÉ IFRS AJUSTÉ
Pertes nettes - 2016 (137 ) (57 ) (59 ) (64 )
Variation du bénéfice brut par segment
(Nous calculons le bénéfice brut en déduisant du revenu le coût des produits et services vendus ainsi que la dépréciation et les amortissements.)
Uranium Hausse du volume des ventes 12 12 18 18
Baisse des prix réalisés ($ US) (51 ) (51 ) (111 ) (111 )
Impact des taux de change sur les prix réalisés 11 11 (5 ) (5 )
Baisse des coûts 74 74 78 78
Changement - uranium 46 46 (20 ) (20 )
Services du cycle de combustible Baisse du volume des ventes (1 ) (1 ) (5 ) (5 )
Hausse des prix réalisés ($ CAD) 7 7 19 19
Augmentation des coûts - - (7 ) (7 )
Changement - services du cycle de combustible 6 6 7 7
NUKEM Marge brute (4 ) 2 (4 ) 2
Changement - NUKEM (4 ) 2 (4 ) 2
Diminution des dépenses administratives 17 17 29 29
Baisse de la charge de dépréciation 124 - 124 -
Diminution des frais d'exploration 6 6 12 12
Provision pour remise en état de Rabbit Lake 12 - 6 -
Baisse de la perte sur cession d'actifs - - 4 4
Baisse de la perte (diminution du bénéfice) sur les instruments dérivés 34 - (42 ) 18
Gains (pertes) de change (18 ) (18 ) 14 14
Baisse du recouvrement d'impôt sur le revenu (94 ) (52 ) (89 ) (73 )
Autres 6 6 (2 ) (2 )
Pertes nettes - 2017 (2 ) (44 ) (20 ) (73 )

BÉNÉFICE NET AJUSTÉ (MESURES NON-IFRS)

Le bénéfice net ajusté est une mesure qui ne présente pas de signification normalisée ou de base de calcul cohérente selon les normes IFRS (mesure non-IFRS). Nous utilisons cette mesure comme un moyen plus utile de comparer notre rendement financier d'une période à l'autre. Nous estimons que, en plus des mesures classiques préparées conformément aux normes IFRS, certains investisseurs utilisent ces renseignements pour évaluer notre performance. Le bénéfice net ajusté est notre bénéfice net attribuable aux actionnaires, ajusté pour mieux refléter la performance financière sous-jacente pour la période considérée. La mesure du bénéfice ajusté reflète la correspondance entre le bénéfice net de notre programme de couverture et les flux de devises étrangères pour la période de référence concernée, et a aussi été ajustée en fonction des ajustements du prix d'achat des stocks de NUKEM, des provisions de réclamation de Rabbit Lake, des charges de dépréciation et des impôts sur le revenu sur les ajustements.

Le bénéfice net ajusté constitue une information supplémentaire non normalisée. Il ne doit pas être considéré de façon isolée et ne doit pas remplacer l'information financière préparée selon les normes comptables. D'autres sociétés peuvent calculer cette mesure différemment et il se peut donc que vous ne puissiez pas effectuer une comparaison directe avec des mesures similaires présentées par ces sociétés.

Les tableaux ci-dessous rapprochent notre bénéfice net ajusté et notre bénéfice net.

TRIMESTRE
TERMINÉ LE 30 JUIN
SIX MOIS
TERMINÉ LE 30 JUIN
(MILLIONS $) 2017 2016 2017 2016
Pertes nettes attribuables aux actionnaires (2 ) (137 ) (20 ) (59 )
Ajustements
Ajustements sur les produits dérivés de l'échange de devises (44 ) (10 ) (66 ) (126 )
Ajustement du prix d'achat des stocks de NUKEM - (6 ) - (6 )
Charge de dépréciation - 124 - 124
Provision pour remise en état de Rabbit Lake (12 ) - (6 ) -
Impôts sur le revenu sur les ajustements 14 (28 ) 19 3
Pertes nettes ajustées (44 ) (57 ) (73 ) (64 )

Faits saillants de certains segments

TRIMESTRE
TERMINÉ LE 30 JUIN
SIX MOIS
TERMINÉ LE 30 JUIN
POINTS SAILLANTS 2017 2016 VARIATION 2017 2016 VARIATION
Uranium Volume de production (millions lb) 7,1 7,0 1 % 13,8 14,0 (1 )%
Volume des ventes (millions lb)1 6,1 4,6 33 % 11,8 10,5 12 %
Prix de vente réalisé moyen (USD/lb) 36,51 42,91 (15 )% 35,50 42,52 (17 )%
($ CAD/lb) 49,11 55,70 (12 )% 47,36 57,16 (17 )%
Chiffre d'affaires (millions $)1 298 256 16 % 558 603 (7 )%
Marge brute (millions $) 84 38 121 % 128 148 (14 )%
Services du cycle de combustible Volume de production (millions kg U) 2,2 2,6 (15 )% 4,8 5,9 (19 )%
Volume des ventes (millions kg U) 2,7 2,9 (7 )% 4,3 5,2 (17 )%
Prix de vente réalisé moyen ($ CAD/kg U) 30,46 27,75 10 % 31,50 27,06 16 %
Chiffre d'affaires (millions $) 82 81 1 % 137 140 (2 )%
Marge brute (millions $) 24 19 26 % 38 32 19 %
NUKEM Ventes d'uranium (millions lb)1 2,5 2,4 4 % 4,9 2,4 104 %
Prix de vente réalisé moyen ($ CAD/lb) 34,86 52,51 (34 )% 34,24 52,24 (34 )%
Chiffre d'affaires (millions $)1 88 129 (32 )% 166 131 27 %
Perte brute (millions $) (15 ) (10 ) 50 % (15 ) (10 ) 50 %
1 Aucune transaction importante n'a été effectuée entre les segments au cours des périodes indiquées. Veuillez voir notre rapport de gestion du deuxième trimestre pour obtenir plus de renseignements.

Rapport de gestion et états financiers

Le rapport de gestion et les états financiers intérimaires consolidés résumés non vérifiés du deuxième trimestre fournissent une explication détaillée de nos résultats d'exploitation pour le trimestre et le semestre terminés le 30 juin 2017, par rapport à la période correspondante de l'exercice précédent. Ce communiqué de presse doit être lu conjointement avec ces documents, ainsi qu'avec nos états financiers consolidés vérifiés et notes complémentaires pour l'exercice clos le 31 décembre 2016, avec le rapport de gestion annuel et du premier trimestre et avec notre plus récente notice annuelle, documents qui sont tous disponibles sur notre site Web à cameco.com, sur SEDAR à sedar.com et sur EDGAR à sec.gov/edgar.shtml.

Avis relatif au dividende trimestriel

Nous avons annoncé aujourd'hui que notre conseil d'administration avait approuvé un dividende trimestriel de 0,10 $ par action pour les actions ordinaires de la société en circulation payable le 13 octobre 2017, aux actionnaires inscrits à la fermeture des bureaux le 29 septembre 2017.

Avertissement concernant les énoncés prospectifs

Ce communiqué de presse inclut des déclarations et des renseignements sur nos attentes pour le futur qui sont considérés être des énoncés prospectifs. Ces informations prospectives représentent notre point de vue actuel et peuvent changer considérablement, et les résultats réels peuvent différer sensiblement de ceux que nous prévoyons à l'heure actuelle. Exemples de renseignements prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse : nos perspectives plus faibles pour 2017; nos mesures et notre stratégie visant à renforcer l'entreprise à long terme; nos dépenses d'investissement prévues pour 2017; notre stabilité financière en tant qu'exploitant capable de générer des flux de trésorerie sur un marché discrétionnaire; notre position de croissance au fil de l'amélioration du marché; notre capacité à offrir une valeur accrue à long terme aux actionnaires; nos prévisions de 2017 au sujet du volume de ventes de NUKEM; nos perspectives fiscales consolidées; nos attentes concernant nos perspectives annuelles et notre trésorerie opérationnelle pour 2017; nos attentes concernant les prix des livraisons dans notre segment d'uranium au troisième et au quatrième trimestre; l'effet de nos stratégies de réduction des coûts sur nos coûts de production; la répercussion des fermetures d'été, annoncées en janvier, sur notre production au troisième trimestre; nos attentes en matière de coûts unitaires de production au troisième trimestre et notre prix de revient moyen en 2017.
Les risques importants qui pourraient entraîner un résultat différent incluent : des changements inattendus dans la demande d'uranium, notre production, nos ventes et nos coûts, nos impôts et taxes, nos estimations des réserves et des ressources minérales et les règlements ou politiques du gouvernement; le risque que les prix réels de l'uranium et notre prix de vente réalisé moyen soient inférieurs à ceux prévus; le risque de litiges ou d'arbitrages contre nous qui ont un résultat défavorable; le risque que nos contreparties contractuelles ne puissent honorer leurs engagements; le risque que nos stratégies de réduction des coûts soient infructueuses ou aient des conséquences imprévues; le risque que nous n'obtenions pas les approbations réglementaires et l'accord des partenaires de coentreprise en vue d'accroître la capacité de production; et le risque que nos estimations et nos prévisions s'avèrent inexactes. Dans la présentation de l'information prospective, nous avons formulé des hypothèses importantes qui pourraient s'avérer erronées : la capacité d'expansion de nos actifs de premier niveau et leurs coûts de production futurs; la demande en uranium et prix de celui-ci; notre production, nos ventes, notre prix de vente réalisé moyen, nos dépenses en immobilisations, nos coûts et nos impôts et taxes; l'exactitude de nos réserves minérales et d'autres estimations; l'absence de règlements ou de politiques gouvernementales nouvelles et défavorables; l'issue réussie de toute action en litige ou arbitrage contre nous; notre capacité à conclure des contrats selon les termes convenus et l'atteinte des objectifs de nos stratégies de réduction des coûts. Nous vous recommandons également de consulter notre rapport de gestion trimestriel et notre notice annuelle la plus récente qui comprennent une présentation des autres risques significatifs qui pourraient amener les résultats réels à différer sensiblement de nos attentes actuelles et des autres hypothèses importantes que nous avons émises. Les renseignements prospectifs visent à vous aider à comprendre les opinions actuelles de la direction sur nos perspectives à court terme et à long terme, et sont susceptibles de ne pas être appropriés à d'autres fins. Nous ne mettrons pas nécessairement ces informations à jour, à moins que les lois sur les valeurs mobilières ne l'exigent.

Téléconférence

Nous vous invitons à participer à notre téléconférence du deuxième trimestre le jeudi 27 juillet 2017 à 13 h (heure de l'Est).

Tous les investisseurs et les représentants des médias sont invités à y participer. Pour vous joindre à la conférence téléphonique, veuillez composer le 855 327-6838 (Canada et É.-U.) ou le 604 235-2082. Un préposé acheminera votre appel. Les diapos et une webémission en direct de la téléconférence seront accessibles au moyen d'un lien affiché sur le site cameco.com. Vous trouverez ce lien sur notre page d'accueil le jour de la téléconférence.

Un enregistrement de la téléconférence sera disponible :

  • sur notre site Internet cameco.com peu après la téléconférence;
  • en différé jusqu'au 27 août 2017 à minuit (HE), en composant le 1 800 319 6413 (Canada et États-Unis) ou le 604 638-9010 (code d'accès : 1546).

Dates de diffusion des rapports trimestriels 2017

Nous prévoyons annoncer nos résultats financiers et opérationnels consolidés du troisième trimestre avant l'ouverture des marchés le 27 octobre 2017. La date de 2018 pour l'annonce de nos résultats financiers et d'exploitation consolidés pour le quatrième trimestre et l'exercice 2017 sera présentée dans notre rapport de gestion du troisième trimestre 2017. Les dates de diffusion des résultats sont sujettes à modification.

Profil de la société

Nous sommes l'un des plus importants producteurs d'uranium au monde, un important fournisseur de services de conversion et l'un des deux fabricants de combustible CANDU au Canada. Notre position concurrentielle repose sur notre participation majoritaire dans les plus grandes réserves à teneur élevée au monde, ainsi que sur nos faibles coûts d'exploitation. Nos produits d'uranium servent à générer de l'électricité propre dans des centrales nucléaires du monde entier. Nous poursuivons également des travaux de prospection d'uranium sur l'ensemble du continent américain, en Australie et en Asie. Nos actions se négocient aux bourses de Toronto et de New York. Notre siège social est situé à Saskatoon, en Saskatchewan.

Tels qu'utilisés dans le présent communiqué de presse, les termes « nous », « notre », « nos » et « Cameco » désignent Cameco Corporation et ses filiales, y compris NUKEM Energy GmbH, sauf indication contraire.

Renseignements

  • Demandes de renseignements émanant des investisseurs :
    Rachelle Girard
    306 956-6403

    Demandes de renseignements émanant des médias :
    Gord Struthers
    306 956-6593