Cameco
TSX : CCO
NYSE : CCJ

Cameco

09 sept. 2013 15h45 HE

Cameco publie une mise à jour sur le projet Cigar Lake

SASKATOON, SASKATCHEWAN--(Marketwired - 9 sept. 2013) -

TOUS LES MONTANTS SONT EXPRIMÉS EN $ CA (SAUF AVIS CONTRAIRE)

Cameco (TSX:CCO) (NYSE:CCJ) a publié aujourd'hui une mise à jour sur son projet de mine d'uranium de Cigar Lake, dans le nord de la Saskatchewan.

Le projet Cigar Lake est détenu par Cameco (50,025 %), AREVA (37,1 %), Idemitsu Canada Resources Ltd. (7,875 %) et TEPCO Resources Inc. (5,0 %) et exploité par Cameco. Le minerai de Cigar Lake sera traité dans l'usine de concentration de McClean Lake, dont le propriétaire et l'exploitant majoritaire est AREVA Resources Canada Inc. (AREVA).

La construction de la mine de Cigar Lake est terminée à 97 % et les systèmes miniers sont presque totalement mis en service. Lors de la mise en service des appareils souterrains de manipulation du minerai au cœur de la mine, Cameco a identifié des travaux supplémentaires qui retarderont son forage en érosion. D'après les dernières informations, Cameco prévoit démarrer l'extraction au cours du premier trimestre 2014.

En outre, AREVA a communiqué à Cameco que son usine de concentration nécessitait certains ajustements, et qu'elle ne serait opérationnelle pour traiter le minerai de Cigar Lake, selon elle, qu'au deuxième trimestre 2014.

Étant donné ces contretemps, Cameco ne pourra pas atteindre ses objectifs de production de 300 000 livres d'U3O8 sur le site de Cigar Lake pour l'année 2013. Cameco prévoit redéfinir ses objectifs de production sur 5 ans dans le cadre de son rapport annuel de 2013 lorsque la mise en service de la mine et de l'usine de concentration aura avancé.

« Cigar Lake est un des projets miniers mondiaux les plus difficiles à mettre en place, et nous réalisons continuellement d'importants progrès », a déclaré Tim Gitzel, président et chef de la direction de Cameco. « Cameco et AREVA sont pleinement engagés pour mener à bien la production de minerai de ce site d'une manière sécuritaire et durable. »

Le coût en capital du projet Cigar Lake ne souffrira pas des travaux supplémentaires requis dans la mine. Selon les informations préliminaires, il est prévu que le coût en capital entraîné par les modifications de l'usine de concentration soit modéré. Cameco publiera des mises à jour à mesure que de nouvelles informations seront disponibles.

Informations générales

Le gisement de Cigar Lake se trouve à une profondeur de 410 à 450 mètres sous la surface, au point de rencontre du grès saturé d'eau de l'Athabasca et du socle rocheux sous-jacent. Les conditions géologiques sont telles qu'il est nécessaire de geler le gisement et la roche adjacente pour stabiliser le sol et empêcher les infiltrations d'eau souterraine dans la mine. Cette technique s'est révélée particulièrement efficace.

Après une longue série de tests, le procédé de forage minier en érosion a été choisi pour exploiter le gisement de Cigar Lake. Actionné à partir de tunnels creusés dans le socle rocheux situé sous le gisement, le système de forage par érosion (jet boring mining system - JBS) projette de l'eau sous haute pression pour creuser des cavités dans le minerai. Un mélange de minerai et d'eau en est extrait à l'aide de tuyaux et acheminé dans des circuits de traitement souterrains où il sera broyé, épaissi et pompé vers la surface puis transporté vers l'usine de concentration d'uranium de McClean Lake.

Conférence téléphonique

Les investisseurs et les médias sont invités à participer à une conférence téléphonique qui se tiendra le lundi 9 septembre 2013 à 11 h, heure de l'Est, pour s'entretenir des progrès du projet Cigar Lake avec Tim Gitzel, président et chef de la direction de Cameco, Robert Steane, premier vice-président et directeur de l'exploitation de Cameco et Jim Corman, vice-président de l'exploitation et des projets chez AREVA Resources Canada Inc.

Pour participer à la conférence, veuillez composer le (866) 223-7781 (Canada et États-Unis) ou le (416) 340-8018. Un opérateur téléphoniste vous connectera. Un flux audio en direct de la conférence téléphonique sera accessible à partir d'un lien figurant sur notre site Web, cameco.com.

Une version enregistrée de la conférence sera disponible sur notre site peu après sa conclusion, et pourra être consultée jusqu'au 9 octobre 2013 à minuit, heure de l'Est, en appelant le (800) 408-3053 (Canada et États-Unis) ou le (905) 694-9451 (code 6512390#).

Profil

Cameco est l'un des plus gros producteurs d'uranium au monde, un fournisseur important de services de conversion et un des deux fabricants de combustible Candu au Canada. Notre avantage concurrentiel tient dans le fait que nous détenons les plus grands gisements de qualité et les exploitations les plus économiques du monde. Nos produits à base d'uranium sont utilisés pour produire de l'électricité propre et faire fonctionner des centrales nucléaires dans le monde entier, notamment en Ontario où nous faisons partie de la plus grande usine en commandite de production d'énergie nucléaire en Amérique du Nord. Nous exploitons également de l'uranium aux États-Unis, en Australie et en Asie. Nos actions se négocient à la bourse de Toronto et de New York. Notre siège se situe à Saskatoon, en Saskatchewan.

Utilisé dans ce communiqué de presse, « Cameco » ou la « Société » signifie Cameco Corporation, entreprise canadienne et ses succursales ou filiales, sauf mention contraire.

Mise en garde au sujet des informations et des déclarations prévisionnelles

Certaines informations figurant dans ce communiqué de presse sont des « informations prévisionnelles » ou des « déclarations prévisionnelles » au sens des lois canadiennes et américaines sur les valeurs mobilières. Parmi ces déclarations, on peut compter : Cameco prévoit de démarrer l'extraction au cours du premier trimestre 2014 ; AREVA a communiqué à Cameco que son usine de concentration nécessitait certains ajustements, et qu'elle ne serait opérationnelle pour traiter le minerai de Cigar Lake, selon elle, qu'au deuxième trimestre 2014 ; le coût en capital du projet Cigar Lake ne souffrira pas des travaux supplémentaires requis dans la mine et selon les informations préliminaires, il est prévu que le coût en capital entraîné par les modifications de l'usine de concentration soit modéré. Ces informations se fondent sur un certain nombre de suppositions qui, même si elles sont estimées raisonnables par la direction, sont soumises à d'importantes incertitudes et éventualités. Nous considérons que : nos projets ne subiront pas de retard ni d'interruption notable suite à des glissements de terrain, à des effondrements, à des infiltrations d'eau supplémentaires, à des phénomènes naturels, à des retards d'acquisition d'équipement critique, à des pannes d'équipement, à des conflits sociaux, à la non obtention ou au non maintien d'approbations réglementaires, ou à d'autres causes ; nos projets d'extraction et de production à Cigar Lake seront couronnés de succès, notamment le fonctionnement du JBS ; les ajustements de concentration et la mise en service de l'usine de concentration de McClean Lake seront terminés dans les temps et l'usine aura la capacité de concentrer le minerai de Cigar Lake comme prévu ; et l'ensemble des difficultés techniques de la mine de Cigar Lake et de l'usine de concentration de McClean Lake seront résolues en temps opportun lorsqu'elles se présenteront.

Ces informations prévisionnelles comprennent également des risques, des incertitudes et d'autres facteurs connus et inconnus qui peuvent produire des résultats ou des évolutions sensiblement différents de ceux qui sont explicitement ou implicitement évoqués. Parmi ces risques, on peut compter : des retards ou des interruptions de nos projets causés par des conditions géologiques, hydrologiques et souterraines inattendues, ou des glissements et des effondrements de terrain ou des infiltrations d'eau supplémentaires ; des retards ou des interruptions notables de nos projets causés par des phénomènes naturels, des conflits sociaux, des difficultés techniques, des pannes d'équipement, la non obtention ou le non maintien d'approbations réglementaires, des retards d'acquisition d'équipement requis, ou d'autres raisons ; des estimations inexactes du coût en capital ; un retard ou un échec de nos projets d'extraction et de production à Cigar Lake pour une raison quelconque, notamment des difficultés techniques liées au JBS ; et un retard ou un échec du projet de concentration du minerai de Cigar Lake dans l'usine de McClean Lake pour une raison quelconque, notamment des difficultés techniques liées aux ajustements de l'usine de concentration ou de la mise en service ou de la concentration du minerai de Cigar Lake. Nous mettons ces informations prévisionnelles à votre disposition pour vous permettre de comprendre la perspective de la direction au sujet de la production de Cigar Lake, et lesdites informations prévisionnelles peuvent ne pas être appropriées à d'autres fins. Cameco n'est aucunement dans l'obligation de mettre à jour ou de réviser les informations prévisionnelles, que ce soit en rapport avec de nouvelles informations, des événements futurs ou autres, sauf dans la limite de la loi.

Personne qualifiée

Les informations scientifiques et techniques ci-dessus relatives au projet Cigar Lake ont été approuvées par Grant Goddard, vice-président des exploitations minières du nord de la Saskatchewan chez Cameco, expert aux fins du NI 43-101.

Renseignements

  • Cameco
    Demandes des investisseurs :
    Rachelle Girard
    (306) 956-6403

    Demandes des médias :
    Rob Gereghty
    (306) 956-6190