Cameco
TSX : CCO
NYSE : CCJ
TSX : CCO.DB

Cameco

03 févr. 2017 04h39 HE

Cameco rejette l'avis de résiliation du contrat d'uranium de TEPCO

SASKATOON, SASKATCHEWAN--(Marketwired - 3 fév. 2017) -

TOUS LES MONTANTS SONT EXPRIMÉS EN $ CA (SAUF AVIS CONTRAIRE)

Cameco (TSX:CCO)(NYSE:CCJ) a annoncé que Tokyo Electric Power Company Holdings, Inc. (TEPCO) a émis un avis de résiliation pour un contrat d'approvisionnement d'uranium avec Cameco inc. que nous refusons. Cameco inc., qui ne voit aucune raison pour résilier le contrat, considère que TEPCO est en situation de défaut d'exécution et fera valoir tous ses droits et recours juridiques.

Le 31 janvier 2017, TEPCO a confirmé qu'elle n'accepterait pas la livraison d'uranium prévue pour le 1er février 2017 et qu'elle ne retirerait pas l'avis de résiliation de contrat qu'elle a transmis à Cameco inc. le 24 janvier 2017. TEPCO prétend qu'un événement de « force majeure » est survenu parce que cela fait 18 mois consécutifs qu'elle est incapable d'exploiter ses centrales nucléaires en raison de la règlementation découlant de l'accident nucléaire de Fukushima, en mars 2011.

« Nous sommes surpris et déçus que TEPCO cherche à résilier son contrat étant donné toutes les discussions productives que nous avons eues jusqu'à présent, a indiqué Tim Gitzel, président et directeur général de Cameco. Ces six dernières années, nous avons travaillé de bonne foi avec TEPCO afin de restructurer ce contrat, et nous continuerions à le faire si une résolution commerciale était possible. Au cours de la dernière semaine, nous avons essayé de communiquer avec TEPCO pour obtenir certaines clarifications étant donné les informations contradictoires que nous avons reçues précédemment de leur part, et ce n'est qu'hier que nous avons reçu confirmation de leur intention de résilier le contrat. »

« Nous allons maintenant exercer nos recours afin de récupérer une certaine valeur pour nos actionnaires et les autres parties prenantes, comme nous l'avons déjà fait par le passé. »

Selon ce contrat, TEPCO a déjà reçu et payé 997 903 kg (2,2 millions de livres) d'uranium depuis 2014. La résiliation concernerait la livraison d'environ 4 218 409 kg (9,3 millions de livres) d'uranium jusqu'en 2028, d'une valeur approximative de 1,3 milliard de dollars de revenus pour Cameco, incluant environ 126 millions de dollars pour chacune des années 2017, 2018 et 2019, somme basée sur la livraison de 387 821 kg (855 000 livres) d'uranium pour chacune de ces années.

En 2017, les revenus consolidés de Cameco, incluant le volume TEPCO, devraient s'établir entre 2,1 et 2,2 milliards de dollars. Plus d'informations sur les perspectives de 2017 de Cameco seront fournies avec nos résultats annuels qui seront publiés après la fermeture des marchés le 9 février 2017.

Cameco inc. agira rapidement pour faire valoir ses droits prévus par le contrat d'approvisionnement d'uranium et récupérer les pertes découlant des gestes de TEPCO. Le contrat d'approvisionnement en uranium prévoit que tout différend doit être réglé par arbitrage exécutoire après une période de négociations de bonne foi. Comme pour tout différend commercial, il faudra un certain temps pour qu'une résolution soit atteinte, surtout si l'arbitrage est utilisé.

Cameco dispose de capacités financières suffisantes pour gérer toute perte de revenu en 2017 pouvant découler de ce litige.

Toutes les estimations et tous les volumes d'uranium sont fournis sur une base consolidée, dans le cadre de laquelle Cameco utilise les prix prévus au contrat ainsi qu'un taux de change de 1 $ US pour 1,30 $ CA, et ne reflètent aucune revente des livraisons annulées et liées au contrat avec TEPCO.

Profil de la société

Cameco, l'un des plus grands producteurs d'uranium au monde, est également un important fournisseur de services de conversion, et l'un des deux seuls fabricants de combustible approvisionnant le réacteur Candu au Canada. Notre position concurrentielle repose sur notre participation majoritaire dans les plus grandes réserves à teneur élevée au monde, ainsi que sur nos faibles coûts d'exploitation. Nos produits d'uranium servent à générer de l'électricité propre dans des centrales nucléaires du monde entier. Nous poursuivons également des travaux de prospection d'uranium sur l'ensemble du continent américain, en Australie et en Asie. Nos actions se négocient aux bourses de Toronto et de New York. Notre siège social est situé à Saskatoon, dans la Saskatchewan.

Avertissement concernant les énoncés prospectifs

Ce communiqué de presse inclut des déclarations qui sont considérées être des énoncés prospectifs selon les lois sur les valeurs mobilières canadienne et américaine (et auxquelles nous référons comme des énoncés prospectifs), incluant : nos estimations de revenus et volumes d'uranium pour la durée résiduelle du contrat pour les années 2017, 2018 et 2019; notre estimation du revenu consolidé de Cameco pour 2017, incluant le volume TEPCO, qui est censé varier entre 2,1 et 2,2 milliards de dollars; et les déclarations liées aux droits et recours juridiques et à la récupération des pertes et de la valeur.

Ces énoncés prospectifs sont basés sur un certain nombre d'hypothèses, incluant ce qui suit : l'information dont nous disposons présentement est suffisante pour nous permettre d'effectuer des estimations raisonnables des pertes de revenus pour Cameco découlant de la résiliation du contrat d'approvisionnement d'uranium; il n'y a aucune revente des livraisons annulées; notre revenu pour 2017 est tel que prévu; nos estimations de livraisons d'uranium à TEPCO selon le contrat sont exactes; les prix prévus au contrat; et le taux de change supposé et indiqué ci-haut.

Ces énoncés prospectifs sont sujets à plusieurs risques, incluant les suivants : nos estimations des volumes de livraison et des pertes de revenus pour 2017, 2018 et 2019, en plus de la durée résiduelle du contrat, sont inexactes; le revenu réel pour 2017 diffère de nos attentes actuelles; et Cameco peut ne pas être en mesure de récupérer l'ensemble ou une partie des pertes qu'elle peut subir à la suite des actions de TEPCO.

Veuillez aussi vous référer à notre notice annuelle la plus récente, au rapport de gestion des premier, deuxième et troisième trimestres, et à notre rapport de gestion annuel, qui inclut une présentation des autres risques importants qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent de façon notable des résultats actuellement prévus et autres suppositions que nous effectuons dans les énoncés prospectifs.

Les informations prospectives du présent communiqué représentent notre point de vue actuel et peuvent changer considérablement. Celles-ci sont soumises à des risques importants et basées sur des hypothèses. Les résultats réels peuvent différer sensiblement de ceux que nous prévoyons à l'heure actuelle. Les informations prospectives visent à vous aider à comprendre les opinions actuelles de la direction relativement à nos perspectives, et sont susceptibles de ne pas être appropriées pour d'autres fins. Nous ne mettrons pas nécessairement ces informations à jour, à moins que les lois sur les valeurs mobilières ne l'exigent.

Conférence téléphonique et webémission pour les investisseurs

Cameco invite les investisseurs et les médias à prendre part à une conférence téléphonique et une webémission avec le président et directeur général Tim Gitzel, le directeur des finances Grant Isaac et le directeur des affaires juridiques Sean Quinn, le mercredi 1er février 2017 à 8 h HNE.

Pour vous joindre à la conférence téléphonique, veuillez composer le 1-800-319-4610 (Canada et É.-U.) ou le +1-604-638-5340 (international). Un préposé acheminera votre appel. Une transmission audio en direct de la conférence téléphonique sera accessible à partir d'un lien sur le site cameco.com. Une rediffusion sera disponible sur notre site Web peu après la conférence téléphonique.

Une version enregistrée de la conférence sera disponible sur notre site Web, peu de temps après l'appel, et en différé jusqu'à minuit (heure de l'Est), le 1er mars 2017, en composant le 1-800-319-6413 (Canada et États-Unis) ou le +1-604-638-9010 (international) (code d'accès 1161).

Renseignements

  • Personne-ressource auprès des investisseurs :
    Rachelle Girard
    (306) 956-6403

    Personne-ressource auprès des médias :
    Gord Struthers
    (306) 956-6593