Cameco

Cameco

16 mars 2005 20h43 HE

Cameco signe un contrat accroissant la capacité de conversion d'uranium


COMMUNIQUE TRANSMIS PAR CCNMatthews

POUR: CAMECO CORPORATION

Symbole TSX: CCO
Symbole NYSE: CCJ

LE 16 MARS 2005 - 20:43 ET

Cameco signe un contrat accroissant la capacité de
conversion d'uranium

SASKATOON, SASKATCHEWAN--(CCNMatthews - 16 mars 2005) - Cameco
Corporation (TSX:CCO)(NYSE:CCJ) annonçait aujourd'hui la signature avec
British Nuclear Fuels plc (BNFL) d'un contrat de conversion à façon
visant l'acquisition de services de conversion d'uranium (UF6) provenant
de l'usine de BNFL de Springfields, au Lancashire, au Royaume-Uni. En
vertu de ce contrat de dix ans, BNFL convertira pour Cameco chaque année
une quantité de base de cinq millions de kilogrammes d'uranium (kgU), de
UO3 en UF6.

En 2001, BNFL avait annoncé la fermeture de l'usine de Springfields en
2006. Ce nouveau contrat permettra la poursuite de l'exploitation de
l'usine pour la durée du contrat.

Cameco affine actuellement des concentrés d'uranium en UO3 à l'usine de
Blind River et en expédie le produit à l'usine de conversion de Port
Hope. Les deux usines sont situées en Ontario. Selon le contrat conclu
avec BNFL, Cameco expédiera également de l'UO3 de son usine de Blind
River à l'usine de conversion de BNFL, où ce produit sera converti à
façon en UF6. Cameco livrera ensuite l'UF6 à ses clients de services
publics, qui l'utiliseront ultimement comme combustible dans des
réacteurs nucléaires, après un traitement additionnel. Cameco dispose
actuellement de plus du quart de la capacité de conversion d'UF6 du
monde occidental, grâce à son usine de Port Hope.

Cameco investira environ 6 millions $ pour procéder à l'expansion de ses
installations de production et de mise en baril de son usine de Blind
River et 4 millions $ pour construire des installations d'inclinaison et
de lavage de barils à l'usine de BNFL de Springfields. Les expéditions
d'UO3 depuis Blind River devraient commencer plus tard cette année et
les expéditions de produits de conversion UF6 depuis BNFL devraient
commencer vers le milieu de 2006. Cameco prévoit que ce contrat ajoutera
au bénéfice et au flux de trésorerie d'exploitation à compter de 2006.

Le président et chef de la direction de Cameco, monsieur Jerry Grandey,
a déclaré : " Ce contrat nous permet de concrétiser une nette
augmentation de la capacité de production d'UF6, des ventes et de la
part de marché de ce produit, avec un investissement modeste. Par
ailleurs, cette initiative maintient la capacité de production de
Springfields à un moment critique pour l'industrie et nous permet
d'abaisser nos coûts unitaires en utilisant la capacité inutilisée de
Blind River. "

Par le passé, l'usine de Blind River a été exploitée bien en deçà de sa
pleine capacité, parce qu'elle était limitée par la capacité de
l'installation de conversion de Cameco à Port Hope, qui reçoit
essentiellement toute la production d'UO3 de Blind River.

Cameco a déjà obtenu de clients de services publics des engagements à
long terme visant une partie importante des contrats de services de
conversion, afin de constituer l'assise de ce nouveau contrat.

Monsieur Grandey a précisé : " Aujourd'hui, Cameco a progressé dans la
concrétisation de sa vision visant à devenir une société dominante du
domaine de l'énergie nucléaire, produisant du combustible d'uranium et
de l'électricité propre. "

BNFL est une société internationale du domaine de l'énergie nucléaire
établie au Royaume-Uni. On prévoit qu'en avril 2005, la propriété de
l'usine Springfields sera cédée à Nuclear Decommissioning Authority
(NDA) de Grande-Bretagne, l'organisme gouvernemental créé pour prendre
en charge la plus grande partie de l'actif et du passif nucléaire civil
du Royaume-Uni.

La société Cameco, dont le siège social est établi à Saskatoon, en
Saskatchewan, est le plus important producteur d'uranium au monde. Les
produits d'uranium de la Société servent à produire de l'électricité
dans des centrales nucléaires à l'échelle du globe et fournissent ainsi
l'une des sources d'énergie les plus propres disponibles actuellement.
Les actions de la société Cameco se négocient aux bourses de Toronto et
de New York.


Les énoncés contenus dans le présent communiqué de presse, qui ne sont
pas des faits ou des données rétrospectives, sont des énoncés
prospectifs; ils comportent des risques, des incertitudes et d'autres
facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent
concrètement de ceux exprimés ou implicites dans ces énoncés
prospectifs. Les facteurs susceptibles de causer de telles différences,
sans toutefois se limiter au caractère général des éléments cités
ci-dessous, comprennent les facteurs suivants : la volatilité et la
sensibilité aux prix dans le marché de l'uranium, de l'électricité en
Ontario et de l'or; l'impact du chiffre des ventes d'uranium, des
services de conversion, de l'électricité générée et de l'or; la
concurrence; l'impact de l'évolution des taux de change et les taux
d'intérêt; l'imprécision des estimations des réserves; les risques
environnementaux et ceux associés à la sécurité, notamment les charges
réglementaires accrues; les conditions géologiques ou hydrologiques
imprévues; les risques politiques découlant de l'exploitation
d'installations dans certains pays en développement; une détérioration
possible de l'appui politique à l'énergie nucléaire; les changements
apportés aux politiques et aux règlements gouvernementaux, y compris les
politiques et les lois régissant le commerce; la demande d'énergie
nucléaire; le remplacement de la production et l'échec à obtenir les
permis et les approbations nécessaires des autorités gouvernementales;
les initiatives d'ordre législatif et réglementaire visant la
déréglementation, la réglementation ou la restructuration de l'industrie
des services d'électricité en Ontario; la réglementation des taux de
l'électricité en Ontario; le mauvais temps et autres phénomènes
naturels; la capacité de maintenir et d'améliorer les relations de
travail positives; le rendement d'exploitation des installations; la
réussite des projets de mise en valeur prévus; et les autres risques
associés au développement et à l'exploitation.

Même si Cameco estime que les hypothèses inhérentes aux énoncés
prospectifs sont raisonnables, on se gardera d'accorder trop
d'importance à ces énoncés, qui ne s'appliquent qu'à compter de la date
de la présente communication. Cameco nie toute intention ou obligation
de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif, par suite
d'information nouvelle, d'événements éventuels ou d'autres facteurs.

On trouvera des précisions sur ce contrat dans un document de référence
affiché sur le site Internet de Cameco, au www.cameco.com.

-30-

Renseignements

  • POUR PLUS D'INFORMATIONS, COMMUNIQUER AVEC:
    Cameco Corporation
    Demandes de renseignements des investisseurs et des médias :
    Alice Wong
    (306) 956-6337
    ou
    Demandes de renseignements des investisseurs :
    Bob Lillie
    (306) 956-6639
    ou
    Demandes de renseignements des médias :
    Lyle Krahn
    (306) 956-6316
    Website: www.cameco.com