Cameco
TSX : CCO
NYSE : CCJ

Cameco

06 oct. 2011 10h32 HE

Cameco signe un PA afin d'améliorer les caractéristiques économiques du projet de Cigar Lake

SASKATOON, SASKATCHEWAN--(Marketwire - 6 oct. 2011) -

TOUS LES MONTANTS SONT EN DOLLARS CANADIENS (SAUF AVIS CONTRAIRE)

Cameco (TSX:CCO) (NYSE:CCJ) a annoncé aujourd'hui qu'il avait signé un protocole d'accord (PA) non contraignant avec ses coentrepreneurs pour traiter tous le minerai de Cigar Lake dans l'usine de McClean Lake.

Ce nouvel arrangement pour le broyage devrait être à l'origine d'une réduction substantielle des coûts d'exploitations du projet de Cigar Lake, qui est détenu et exploité à 50 % par Cameco. Les autres coentrepreneurs de Cigar Lake sont AREVA Resources Canada Inc. (37 %), Idemitsu Resources Canada Inc. (8 %) et Tepco Resources Inc. (5 %)

Des accords contraignants avec les propriétaires du projet de Cigar Lake et de l'usine de McLean Lake seront nécessaires pour la concrétisation de ces nouveaux arrangements de traitement. Cameco s'attend à ce que ces accords soient conclus avant le 30 novembre 2011.

En prévision de ces accords, Cameco et AREVA ont commencé à travailler à la mise en œuvre du nouvel arrangement. L'usine de McClean Lake est détenue par la coentreprise McClean Lake (70 % AREVA, 22,5 % Denison Mines Corp., et 7,5 % OURD (Canada) Co., Ltd.) et exploité par AREVA.

Dans le cadre des accords de minage à façon actuels, ce sont les deux usines de McClean Lake et de Rabbit Lake de Cameco qui traiteraient l'uranium en provenance de Cigar Lake. Tandis que conformément au nouvel arrangement, l'usine de McClean Lake traiterait et conditionnerait 100 % de l'uranium de Cigar Lake alors que l'usine de Rabbit Lake de Cameco continuerait à traiter le minerai récupéré sur le site et disposerait d'une flexibilité nécessaire pour traiter le minerai en provenance d'autres sources.

Cameco s'attend à ce que ce nouvel arrangement de broyage ait un impact très positif sur les composantes économiques du projet de Cigar Lake. Afin de refléter l'impact de ce nouvel arrangement de broyage et des autres développements qui se sont produits depuis le rapport technique de mars 2010 de Cigar Lake, nous prévoyons de classer un rapport technique actualisé sur Cigar Lake avec, ou avant, notre rapport annuel de février 2012.

Les développements du projet le plus importants depuis le rapport technique de mars 2010 sont :

  • Une diminution des frais d'exploitation moyens estimés d'environ 18,60 $ par livre à 23,14 $ par livre. La réduction des frais d'exploitation est principalement due au nouvel arrangement de broyage.
  • Une augmentation de 189 millions de dollars de notre part des dépenses totales en immobilisations à l'achèvement de 1,1 milliard de dollars. L'estimation des dépenses en immobilisation a augmenté principalement en conséquence de la mise en œuvre de la stratégie de gel de la surface, l'indexation générale des coûts, les frais de mise à niveau et l'expansion de l'usine de McClean Lake et aux améliorations du plan de la mine.
  • La date de démarrage prévu de la production demeure la mi-2013.

« Les opérations de Saskatchewan de Cameco sont à la base de notre plan pour doubler la production annuelle d'uranium jusqu'à 40 millions de livres d'ici 2018, » a commenté le Président et chef de la direction Tim Gitzel. « Ce nouvel arrangement de broyage renforce nos bases en optimisant notre capacité de traitement et en abaissant les frais d'exploitation attendus de Cigar Lake. »

Mise en garde au sujet des renseignements et des énoncés prospectifs

Certains renseignements contenus dans ce communiqué de presse constituent des « renseignements prospectifs » (ou des « énoncés prospectifs ») au sens des lois du Canada et des États-Unis en matière de valeurs mobilières. Ils incluent l'intention de traiter tout le minerai de Cigar Lake dans l'usine de broyage de McClean Lake et l'impact attendu de cet arrangement, les décaissements d'exploitation estimés et notre part attendue des dépenses en immobilisations totales pour Cigar Lake, ainsi que notre date de démarrage de la production estimée à la mi-2013. Les renseignements prospectifs sont obligatoirement fondés sur un certain nombre d'hypothèses, qui, bien qu'étant raisonnables aux vues de la direction, sont, de par leur nature, soumises à des incertitudes commerciales, économiques et relatives à la concurrence. Ces hypothèses comprennent, entre autres: l'hypothèse à savoir que nous passerons un accord contraignant afin de mettre en œuvre le PA; que cet arrangement aura pour conséquence la réduction attendue des dépenses d'exploitation; que nos mesures correctives, nos plans de développement et de production pour Cigar Lake réussiront; que nous réaliserons nos objectifs de production; et qu'il n'y aura aucun retard de matériel ou d'interruption de nos plans dûs à des arrivées d'eaux, des phénomènes naturels, des défaillances matérielles ou d'autres causes supplémentaires. Cameco met en garde le lecteur à savoir que de tels renseignements prospectifs sont soumis à des risques et à des incertitudes connus et inconnus ainsi qu'à d'autres facteurs pouvant faire en sorte que les résultats et les développements réels varient de manière appréciable par rapport à ceux exprimés ou sous-entendus dans de tels renseignements prospectifs. Ces risques et incertitudes comprennent: le risque que nous ne soyons pas capables d'obtenir des accords contraignants pour mettre en œuvre les nouveaux arrangements de traitement conformément aux termes prévus; le risque que le nouvel arrangement de traitement n'entraîne pas les réductions de coûts et autres avantages attendus; et le risque que nos mesures correctives, nos plans de développement et de production pour Cigar Lake seront retardés ou échoueront pour quelque raison que ce soit.

Certaines de ces hypothèses, risques et incertitudes, et autres, sont traités plus en détail dans les rapports annuels et les rapports de gestion les plus récents que Cameco a déposé auprès des autorités réglementaires canadiennes en matière de valeurs mobilières, autant de documents que nous vous conseillons de consulter pour obtenir plus de renseignements. Les renseignements prospectifs sont conçus pour vous aider à comprendre le point de vue actuel de la direction par rapport aux perspectives à court et à long terme de la société et pourraient ne pas être appropriés pour d'autres fins. Cameco ne s'engage nullement à actualiser ou à réviser les renseignements prospectifs, que ce soit à la lumière de nouveaux renseignements, d'événements futurs ou pour toute autre raison, sauf si la loi l'exige.

Personne qualifiée

Les renseignements scientifiques et techniques concernant Cigar Lake présentés ci-dessus ont été préparés sous la supervision de Grant Goddard et Scott Bishop, ingénieurs professionnels employés par Cameco respectivement au titre de vice-président, pour le nord des activités minières du Saskatchewan, et d'ingénieur minier en chef pour le projet Cigar Lake, et sont des personnes qualifiées conformément à la Norme canadienne 43-101.

Profil

Cameco, dont le siège se trouve à Saskatoon, en Saskatchewan, est l'un des plus grands producteurs mondiaux d'uranium. Les produits d'uranium de la société sont utilisés pour générer de l'électricité dans les centrales nucléaires à travers la planète et fournissent les sources d'énergie les plus propres disponibles actuellement sur le marché. Les actions de Cameco sont cotées aux bourses de Toronto et de New York.

Telles qu'utilisées dans ce communiqué de presse, les expressions « Cameco » et la « société » se rapportent à Cameco Corporation, une entreprise canadienne, et à ses filiales ainsi qu'à ses sociétés affiliées, sauf avis contraire.

Renseignements

  • Cameco
    Renseignements aux investisseurs:
    Rachelle Girard
    (306) 956-6403

    Relations avec les médias:
    Gord Struthers
    (306) 956-6593