Ville de Montréal - Cabinet du maire et du comité exécutif

Ville de Montréal - Cabinet du maire et du comité exécutif

09 sept. 2005 10h47 HE

Campagne de promotion des Objectifs du Millénaire pour le développement-La Ville de Montréal affiche la bannière : 2015! Plus d'excuses! Le monde doit être meilleur.

MONTREAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 9 sept. 2005) - Le maire de Montréal, monsieur Gérald Tremblay, a présenté aujourd'hui la bannière d'appui aux Objectifs du Millénaire pour le développement des Nations Unies à l'occasion d'un petit-déjeuner réunissant plusieurs ONG, firmes et institutions de Montréal impliquées dans la mise en oeuvre de projets de coopération internationale. La bannière qui se lit 2015! Plus d'excuses! Le monde doit être meilleur. sera déployée sur la façade de l'hôtel de Ville de Montréal jusqu'au 16 septembre prochain.

Cette bannière s'inscrit dans le cadre de la campagne des Villes pour le Millénaire du conseil mondial des Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU), qui lors de sa rencontre à Beijing en juin dernier, avait adopté une résolution d'appui aux huit Objectifs du Millénaire de l'Organisation des Nations Unies adoptés par les chefs d'Etat et de gouvernements en septembre 2000.

"Nous sommes plus de 300 villes et associations nationales de villes à travers le monde qui avons ratifié, au cours des dernières semaines, la Déclaration des Gouvernements locaux en faveur des Objectifs du Millénaire et qui mettront en oeuvre des campagnes pour témoigner de notre engagement en faveur de ces objectifs ", a déclaré monsieur Tremblay.

Le maire de Montréal revient d'ailleurs de New York où il a rencontré hier, en compagnie du maire de Quito, monsieur Paco Moncayo, le secrétaire général des Nations Unies, monsieur Kofi Annan, pour lui remettre une copie de la Déclaration des gouvernements locaux pour les Objectifs du Millénaire. Le maire a notamment profité de cet entretien pour faire valoir le rôle incontournable des gouvernements locaux dans l'atteinte de ces objectifs d'ici 2015.

"Nous sommes le palier de gouvernement le plus près des gens et de leurs besoins immédiats ", de dire le maire de Montréal. "Il n'y a pas de raccourci au développement et pour exister celui-ci doit d'abord être local. Il faut penser globalement mais agir localement", a-t-il ajouté.

Montréal s'active en matière de solidarité internationale

Montréal entend poser plusieurs actions concrètes pour contribuer à son niveau à l'atteinte des Objectifs du Millénaire pour le développement. Au premier rang de l'action internationale de Montréal, on retrouvera la question de l'eau et de l'accès à l'eau potable. La Ville partagera son expertise dans ce domaine dans le cadre de la Commission de l'eau de la grande association internationale de villes, Cités et gouvernements locaux unis.

Montréal profitera aussi de la tenue sur son territoire de la 11e Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques, en novembre prochain, pour participer à l'organisation du 4e Sommet des leaders municipaux sur les changements climatiques.

Enfin, la Ville posera divers autres gestes qui témoigneront de sa solidarité internationale. Ainsi, deux expériences pilotes pour introduire le congé solidaire à la Ville de Montréal seront réalisées avec le consortium Uniterra. Selon cette formule, des employés municipaux seront invités à se porter volontaires pour participer à des missions de courte durée en Afrique, les coûts étant partagés entre les employés eux-mêmes, la Ville et Uniterra. Le comité exécutif de la Ville a également autorisé, si les conditions de sécurité le permettent, la participation du Jardin botanique à un projet de sauvetage de la dernière forêt urbaine de Port-au-Prince, le boisé de l'Habitation Leclerc.

"Ces gestes, et ceux qui suivront, témoignent de la volonté de Montréal d'être une ville solidaire, qui appuie et travaille pour l'atteinte en 2015 des Objectifs du Millénaire décrétés par les Nations Unies pour lutter contre la pauvreté et le sous-développement. Ils s'ajoutent aux nombreuses actions que nous avons posées localement telles que la mise en place du programme Solidarité 5000 logements ainsi que l'élaboration du premier Plan stratégique de développement durable de la collectivité montréalaise pour lutter à notre manière et à notre échelle contre la pauvreté et faire notre part pour la durabilité des ressources environnementales", a conclu le maire Gérald Tremblay.

Renseignements

  • Source :
    Cabinet du maire et du comité exécutif
    Christiane Miville-Deschênes
    514 872-3970
    ou
    Renseignements :
    Natacha Beauchesne
    Relations avec les médias
    514 872-6013