Canadian Royalties Inc.
TSX : CZZ

Canadian Royalties Inc.

07 avr. 2009 13h53 HE

Canadian Royalties dépose son bilan pour l'exercice financier se terminant le 31 décembre 2008

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 7 avril 2009) - Canadian Royalties Inc (TSX:CZZ) dépose aujourd'hui ses résultats financiers pour l'exercice se terminant au 31 décembre 2008.

Au cours de la dernière période de douze mois, la compagnie déclare des pertes nettes de 181 millions de dollars ou 1,79 $ l'action comparativement à une perte de 5,6 millions de dollars ou 0,07 $ par action en 2007. Les principaux événements ayant eu un impact sur la situation financière de la compagnie au cours de l'année 2008 ont été l'émission de débentures convertibles (137,5 M$) et le début des travaux de construction pour le projet Nunavik Nickel suivis, plusieurs moins plus tard dans le sillage de la crise financière mondiale, par l'arrêt des travaux de chantier et la réduction de la valeur de l'actif du projet Nunavik Nickel.

L'actif que représentent les travaux de construction sur le projet Nunavik Nickel a été réduit à 143 millions de dollars. La compagnie a observé un affaiblissement de la valeur comptable du projet Nunavik Nickel et a décidé de jouer la carte de la prudence en acceptant une réduction de valeur dans un contexte financier désavantageux. La décision prise est conforme aux normes comptables canadiennes.

M. Glenn J. Mullan, président du conseil d'administration et président directeur-général par intérim a déclaré : "En 2008, le litige avec la société Nearctic Nickel Mines (anciennement Ungava Minerals) ainsi que la chute inattendue du prix des matières premières (nickel-cuivre) et la situation généralement défavorable des marchés financiers ont durement touché Canadian Royalties. La compagnie a pris une décision difficile au troisième trimestre 2008 en suspendant les travaux de construction et d'ingénierie sur le projet Nunavik Nickel et en réduisant sévèrement le nombre d'employés et de sous-traitants. La compagnie estime que son principal élément d'actif au Nunavik représente toujours une valeur élevée aux yeux des intervenants et qu'en bout de ligne le projet sera développé une fois que sera rétabli le prix des métaux".

Bilan financier pour l'exercice se terminant le 31 décembre 2008 :

Etat des résultats - faits marquants des exercices financiers se terminant aux 31 décembre 2008 et 2007 :



2008 ($) 2007 ($)
Frais de restructuration 11 755 000
Réduction de la valeur des biens et
équipements 143 133 000
Réduction des actifs mis en vente 14 531 000
Perte nette : (181 213 000) (5 642 000)
Perte nette par action : (1,79 $) (0,07 $)

Bilan - faits marquants :

31 décembre 2008 31 décembre 2007
Liquidités : 24 570 000 37 008 000

Actifs nets (moins les liquidités) 19 797 000 6 130 000

Total des actifs : 125 644 000 163 301 000

Dette à long terme : 96 892 000 7 776 000

Mise hors service des biens 9 870 000
Avoir des actionnaires : 15 029 000 141 290 000


Les états financiers vérifiés de la compagnie pour l'exercice se terminant au 31 décembre 2008 et les commentaires et analyse de la direction sont disponibles sur le site Internet www.sedar.com

Mise hors service des biens

La compagnie doit respecter ses obligations environnementales légales et contractuelles et assurer la mise hors service de ses actifs miniers, la restauration des sites à leur état initial et vérifier qu'il n'existe aucune source de contamination ou de danger potentiel pour la vie humaine, animale et aquatique. La compagnie doit déterminer la meilleure façon et le moment le plus propice de remplir ses engagements quant à la remise en état des sites et en évaluer les coûts. Les études préliminaires indiquent que le retrait des actifs du projet Nunavik Nickel et la restauration des sites pourraient coûter près de 13 millions de dollars. Les frais reliés à la mise hors service obligatoire sont estimés à 9,9 millions de dollars et ont été comptabilisé au 31 décembre 2008; cette somme représente la valeur actualisée de l'évaluation préliminaire de 13 millions de dollars.

Les débentures

Même si la compagnie maintient ses efforts pour renégocier les conditions reliées aux débentures convertibles de premier rang non garanties de 7 % dues le 31 mars 2015 (ayant un montant en principal de 137 500 000 $), elle a couvert le paiement semestriel en intérêts de 4 812 500 $ qui était payable au 31 mars 2009.

A propos de Canadian Royalties et du Projet Nunavik Nickel

Canadian Royalties a lancé le projet Nunavik Nickel pour la construction d'une mine de nickel et de cuivre entièrement autonome à 20 kilomètres au sud de la mine Raglan (Xstrata Nickel) dans le nord du Québec. La compagnie a obtenu le certificat d'autorisation pour l'environnement et les baux miniers pour les sites Expo, Mesamax, Ivakkak et Mequillon.

Déclaration prospective

Le présent communiqué contient des déclarations de nature prospective. Ces déclarations comportent des risques et incertitudes imprévisibles. Les résultats obtenus et les événements ultérieurs pourraient s'avérer très différents de ceux évoqués dans ces déclarations. Ces risques et incertitudes sont énoncées dans la section "Facteurs de risque" de la notice annuelle de la compagnie pour l'exercice se terminant au 31 décembre 2007, et publiée le 31 mars 2008. Ces déclarations prospectives s'appuient sur diverses hypothèses et si une ou plusieurs de ces hypothèses s'avéraient incorrectes ou si certains facteurs de risque se matérialisaient, les résultats obtenus pourraient différer grandement des résultats décrits dans les déclarations. Ces énoncés prospectifs ne sont valables qu'à la date d'émission du présent communiqué et la compagnie n'est pas tenue d'apporter de mises à jour afin que ces déclarations reflètent les changements survenus après la date de publication du communiqué, sauf dans les cas requis par la loi. Le lecteur ne doit donc pas accorder de confiance indue aux déclarations de nature prospective.

Renseignements