Canadian Royalties Inc.
TSX : CZZ

Canadian Royalties Inc.

05 mars 2008 10h39 HE

Canadian Royalties Inc. : Fixation du prix du placement de débentures de premier rang non garanties convertibles

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 5 mars 2008) -

DIFFUSION INTERDITE AUX ETATS-UNIS OU PAR L'INTERMEDIAIRE D'AGENCES DE TRANSMISSION DES ETATS-UNIS

Canadian Royalties Inc. (la "société" ou "Canadian Royalties") (TSX:CZZ) est heureuse d'annoncer que, dans le cadre du dépôt précédemment annoncé de son prospectus simplifié provisoire auprès des autorités de réglementation des valeurs mobilières, elle a conclu une convention avec un syndicat de preneurs fermes dont le chef de file est BMO Marchés des Capitaux, incluant Raymond James Ltée et Valeurs Mobilières Desjardins inc. (les "preneurs fermes"), aux termes de laquelle les preneurs fermes ont convenu d'acheter des débentures de premier rang non garanties convertibles échéant le 31 mars 2015 (les "débentures") pour un montant en capital global de 125 000 000 $. Canadian Royalties a octroyé aux preneurs fermes une option leur permettant d'acheter jusqu'à 10 % de capital supplémentaire de débentures selon les mêmes modalités et conditions, cette option étant susceptible d'être exercée au plus tard 30 jours à compter de la date de clôture du placement.

Le placement est assujetti à certaines conditions, notamment la réception des approbations nécessaires, y compris celle de la Bourse de Toronto. Il est prévu que la clôture du placement surviendra le ou vers le 18 mars 2008.

Les débentures constituent des obligations de premier rang non garanties de Canadian Royalties. Elles porteront intérêt au taux de 7 % par année payable semestriellement à terme échu, les 30 septembre et 31 mars de chaque année à compter du 30 septembre 2008. Elles sont convertibles en actions ordinaires en tout temps au gré du porteur, à un prix de conversion de 2,75 $ par action ordinaire. Les débentures ne pourront être rachetées par la société avant le 1er avril 2011. Entre cette dernière date et le 1er avril 2013, Canadian Royalties aura le droit de racheter la totalité ou une partie des débentures au montant du capital et de l'intérêt couru, à condition que le cours moyen pondéré sur 20 jours des actions ordinaires soit à ce moment d'au moins 125 % du prix de conversion. Après le 1er avril 2013, Canadian Royalties aura le droit de racheter la totalité ou une partie des débentures à un prix correspondant au capital et à l'intérêt couru et non versé. Les débentures viennent à échéance le 31 mars 2015.

Si Canadian Royalties réalise un financement d'équité à un prix (le "prix recalculé") inférieur au prix de conversion, celui-ci sera alors rajusté pour correspondre au prix recalculé. Aucun rajustement à la baisse du prix de conversion ne sera effectué après la date à laquelle la société obtiendra un financement bancaire d'au moins 250 millions de dollars et le certificat d'autorisation environnementale pour le projet Nunavik Nickel.

La société prévoit affecter le produit net du placement à la poursuite de la mise en valeur du projet Nunavik Nickel et aux besoins administratifs et généraux de l'entreprise.

Le présent communiqué de presse ne constitue pas une offre de vente ni une sollicitation d'une offre d'achat des titres visés par le placement. Par ailleurs, la vente de ces titres est interdite dans les territoires où l'offre, la sollicitation ou la vente de tels titres serait illégale avant leur admissibilité ou leur inscription aux termes des lois sur les valeurs mobilières de ces territoires. Les titres visés par le placement n'ont pas été ni ne seront inscrits aux termes de la loi des Etats-Unis intitulée Securities Act of 1933, dans sa version modifiée et ne peuvent être offerts ni vendus aux Etats-Unis ou à des personnes des Etats-Unis ou pour leur compte en l'absence d'inscription ou de dispense applicable des exigences d'inscription des Etats-Unis.

A propos de Canadian Royalties et du projet Nunavik Nickel

Canadian Royalties a entamé les travaux de mise en valeur d'une exploitation de nickel-cuivre indépendante et autonome à son projet Nunavik Nickel, situé à 20 kilomètres au sud de la mine Raglan de Xstrata Nickel dans le nord du Québec. Canadian Royalties effectue présentement les demandes de permis nécessaires et poursuit ses travaux d'exploration en vue d'accroître ses ressources.

Canadian Royalties détient présentement la propriété exclusive du gîte Ivakkak, qui est assujetti à une redevance nette à la sortie de la fonderie ("RNSF", voir le communiqué de presse du 21 septembre 2005). Canadian Royalties a en outre acquis une participation de 70 % dans la propriété Expo-Ungava, qu'elle pourra porter à 80 % parallèlement à la création de la coentreprise. Canadian Royalties détient en outre une RNSF sous-jacente de 2 % dans la propriété Expo-Ungava.

Pour d'autres renseignements, veuillez consulter notre site Internet à l'adresse www.canadianroyalties.com.

LE PRESENT COMMUNIQUE DE PRESSE NE CONSTITUE PAS UNE OFFRE DE VENTE NI UNE SOLLICITATION D'UNE OFFRE D'ACHAT DE TITRES DE LA SOCIETE DANS AUCUN TERRITOIRE.

Renseignements

  • Canadian Royalties Inc.
    Richard R. Faucher
    Président et chef de la direction
    Sans frais : 1-877-879-1688
    Courriel : faucher@canadianroyalties.com
    ou
    Canadian Royalties Inc.
    C. Jens Zinke
    Vice-président, Expansion des affaires
    Sans frais : 1-877-879-1688
    Courriel : zinke@canadianroyalties.com
    Site Web: www.canadianroyalties.com
    ou
    Canadian Royalties Inc.
    800, boul. René-Lévesque Ouest, bureau 1525
    Montréal (Québec) H3B 1X9