CANARIE Inc.

CANARIE Inc.

04 mars 2014 12h00 HE

CANARIE et l'Association des parcs universitaires de recherche du Canada s'allient pour accélérer la commercialisation des résultats de recherche

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 4 mars 2014) - CANARIE, un des piliers de l'infrastructure numérique qui sous-tend la recherche, l'éducation et l'innovation au Canada, et l'Association des parcs universitaires de recherche (APUR) du Canada, association nationale qui regroupe 26 parcs scientifiques et technologiques émaillés un peu partout au pays, ont annoncé aujourd'hui qu'ils miseraient sur les technologies de l'information et des communications (TIC) pour rehausser la collaboration entre l'industrie et le milieu universitaire, et ainsi alimenter l'innovation pour un meilleur essor de l'économie, partout au Canada.

Grâce à ce partenariat, APUR Canada proposera une version « étiquette blanche » de l'Accélérateur technologique pour l'innovation et la recherche (ATIR) de CANARIE, ce qui multipliera les possibilités de commercialisation des quelque 1 400 entreprises fondées sur le savoir qui se sont installées dans un parc scientifique ou technologique. L'ATIR est un programme qui dispense gratuitement aux petites entreprises des installations de calcul, de réseau et de stockage des données avec lesquelles elles peuvent mettre au point des produits de la nouvelle génération, les tester, créer des prototypes et en effectuer la démonstration.

L'infonuagique est une technologie transformatrice avec laquelle les entreprises de toute taille peuvent rapidement déployer et mettre à l'échelle de nouveaux produits d'une manière économique. De facture typiquement canadienne, le nuage de l'ATIR offre à l'utilisateur la stabilité des coûts, l'extensibilité et la durée d'exploitation dont il a besoin pour commencer à exploiter commercialement les résultats de ses travaux et lancer une entreprise.

APUR Canada représente les parcs de recherche et de technologie du Canada, où se concentrent des entreprises employant au-delà de 65 000 travailleurs du savoir. Ces entreprises injectent annuellement 4,3 milliards de dollars dans le PIB du Canada.

« Les technologies et les services numériques redessinent les entreprises partout dans le monde en augmentant leur rendement et en les rendant plus compétitives », a déclaré le ministre de l'Industrie James Moore. « Un partenariat aussi dynamique fera du Canada un des chefs de file du numérique. Nous tenons à en féliciter CANARIE et l'Association des parcs universitaires de recherche du Canada. »

« Les parcs scientifiques et technologiques canadiens aident les jeunes entreprises et les sociétés qui s'apprêtent à exporter leurs produits dans le monde à percer le marché », a affirmé Carol Stewart, présidente d'APUR Canada. « Dans l'économie contemporaine, où la concurrence est féroce, nos entreprises ont besoin des services de soutien que leur offrent les parcs de recherche pour raccourcir ce processus. En nous associant à CANARIE et au programme Alimenté par l'ATIR, nous comblerons une lacune et permettrons à nos entreprises de bâtir un écosystème national plus vigoureux. »

« Les chercheurs qui mijotent des idées géniales ont besoin d'un coup de pouce pour exploiter commercialement les résultats de leurs travaux », estime Peter Wilenius, vice-président au développement de l'entreprise chez CANARIE. « Les liens que CANARIE a noués avec APUR Canada prouvent combien nous sommes déterminés à forger, dans l'écosystème de l'innovation, des partenariats qui favoriseront la collaboration, l'innovation et l'expansion de l'économie du savoir par le biais des TIC. »

Le partenariat avec APUR Canada accentuera l'impact des deux organisations, idéalement placées pour rapprocher l'industrie, le gouvernement et les universités, et facilitera l'exploitation commerciale des idées innovantes, susceptibles de soutenir la croissance de l'économie nationale. APUR Canada fait le pont entre l'incubation et la commercialisation, tandis que CANARIE procure les technologies de pointe avec lesquelles les entreprises acquerront un net avantage sur leurs concurrents dans le monde. Dans l'avenir, les partenaires resteront à l'affût d'autres moyens qui les aideront à resserrer la connexion entre l'industrie et le milieu universitaire, sous forme de nouveaux programmes propices à la commercialisation.

Cette relation élargit notablement la portée du modèle de partenariat Alimenté par l'ATIR en vertu duquel les organisations venant en aide aux entreprises réservent un bloc de ressources informatiques de l'ATIR avant de les offrir à leur clientèle comme s'il s'agissait d'un prolongement de leur propre portefeuille. Les ressources co-marquées mises à part, l'aide dont bénéficie le partenaire au niveau de l'administration et du marketing lui permet de mieux épauler ses clients pendant leur incubation dans le nuage. Grâce au modèle Alimenté par l'ATIR, le partenaire renforce sa marque, en offre davantage à sa clientèle et ajoute à l'effet de levier des sommes qu'il investit dans ses services d'innovation, d'incubation et d'accélération.

Ce nouveau partenariat s'ajoute à la liste grandissante des liens que le programme Alimenté par l'ATIR a noué avec les incubateurs et accélérateurs technologiques du pays, au nombre desquels figurent déjà le réseau goFred de la municipalité de Fredericton, Startup Calgary, TEC Edmonton, Accelerator YYC et l'ICT Association of Manitoba (ICTAM). Parallèlement, CANARIE déploie l'ATIR dans les collèges pour les seconder dans leurs recherches appliquées. Le Collège Algonquin, le New Brunswick Community College et le Collège de Red River sont parmi les premiers à avoir tiré parti des ressources en infonuagique gratuites de l'ATIR, à la fine pointe de la technologie, pour renforcer les alliances qu'ils ont conclues avec des entreprises locales dans le domaine de la recherche appliquée.

RESSOURCES TÉLÉCHARGEABLES

Fiche d'information sur l'ATIR

Bien choisir son nuage

Étude sur l'incidence économique d'APUR Canada

À propos de CANARIE

CANARIE Inc. conçoit et déploie l'infrastructure numérique des milieux canadiens de la recherche et de l'éducation, et en pilote l'adoption. Grâce à CANARIE, le Canada demeure à la fine pointe de la recherche et de l'innovation dans le numérique, ce qui garantit la vigueur de son économie numérique.

CANARIE plonge ses racines dans les réseaux de pointe et l'organisme continue de voir à l'évolution du réseau national ultrarapide qui autorise les travaux de recherche très pointus faisant un usage massif des données ainsi que les méga projets en science poursuivis au Canada et ailleurs dans le monde. Un million de chercheurs, de scientifiques et d'étudiants dans plus de 1 100 institutions canadiennes incluant des universités, des collèges, des instituts de recherche, des hôpitaux et des laboratoires gouvernementaux ont accès au réseau CANARIE.

CANARIE veille aussi au développement de logiciels de recherche avec lesquels les scientifiques accèdent plus vite et plus facilement aux données expérimentales, à leurs instruments et à leurs homologues. Enfin, CANARIE dispense des services d'infonuagique aux chefs des entreprises de haute technologie du Canada pour les aider à raccourcir le développement de leurs produits et ainsi devancer leurs concurrents sur le marché.

Ensemble, CANARIE et ses douze réseaux provinciaux et territoriaux partenaires forment l'alliance des réseaux évolués du Canada. Grâce à cette puissante infrastructure numérique, les chercheurs et les innovateurs canadiens disposent d'une connexion provinciale, nationale et mondiale leur donnant accès aux données, aux outils, aux collègues et aux salles de classe du monde entier qui alimentent l'innovation dans l'économie numérique contemporaine.

Fondé en 1993, CANARIE est une société sans but lucratif dont les programmes et les activités bénéficient d'une importante aide financière du gouvernement du Canada.

Pour en savoir plus, on visitera le site www.canarie.ca.

À propos de l'Association des parcs universitaires de recherche du Canada

Créé en juin 2007, APUR Canada, chapitre canadien d'AURP International (dont le siège social se situe à Tucson, en Arizona), regroupe 26 parcs de recherche et de technologie disséminés un peu partout au pays. Sa mission consiste à appuyer, à défendre et à faire connaître ses membres avec efficacité de manière à favoriser l'expansion et le développement des parcs scientifiques et technologiques actuels ou nouveaux au Canada, et ainsi faire progresser l'économie du savoir canadienne.

Les parcs de recherche et de technologie du Canada fonctionnent avec succès, des plus anciens, tel Innovation Place, créé en 1980 à Saskatoon, en Saskatchewan, aux plus récents, comme Innovation Park, qui a vu le jour en 2008 à Kingston, en Ontario. Cette longue histoire a permis de glaner une multitude d'informations utiles à la fois sur les améliorations qu'il faut apporter à l'écosystème canadien de l'innovation et sur les possibilités offertes par celui-ci.

APUR Canada s'associe avec des universités, des administrations municipales, provinciales et fédérales, des agences de développement économique et d'importantes organisations nationales dans l'espoir que le partage des idées et des ressources favoriseront la pérennité, l'uniformisation graduelle et l'expansion du réseau des parcs de recherche.

Une étude de Price Waterhouse Coopers (PwC) a révélé qu'environ 1 400 entreprises emploient 65 187 travailleurs du savoir dans les parcs de recherche et de technologie du Canada. Chaque année, les parcs scientifiques et technologiques canadiens injectent 4,3 milliards de dollars dans le PIB national et versent des taxes de près de 596 millions de dollars.

Renseignements