Fédération des Chambres immobilières du Québec

Fédération des Chambres immobilières du Québec

14 avr. 2016 10h09 HE

Centre-du-Québec : les ventes résidentielles en hausse à Drummondville et à Victoriaville au premier trimestre de 2016

DRUMMONDVILLE, QUÉBEC--(Marketwired - 14 avril 2016) - La Chambre immobilière du Centre-du-Québec vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel des agglomérations de Drummondville et de Victoriaville, établies d'après la base de données provinciale Centris® des courtiers immobiliers. Ainsi, 119 ventes résidentielles ont été réalisées au cours du premier trimestre de 2016 dans l'agglomération de Victoriaville et 163 dans celle de Drummondville, ce qui représente respectivement des augmentations de 12 % et de 17 % par rapport au premier trimestre de 2015.

Cliquez ici pour consulter les principales statistiques résidentielles des agglomérations de Drummondville et de Victoriaville.

Dans l'agglomération de Victoriaville, parmi les 119 transactions conclues au premier trimestre de 2016, on comptait 101 maisons unifamiliales, soit une hausse d'activité de 7 % pour ce segment. « En parallèle, le nombre d'inscriptions en vigueur d'unifamiliales ayant diminué (- 4 %), les conditions du marché se rapprochent encore plus de l'équilibre (11 mois d'inventaire) », souligne Christian Royer, président du conseil d'administration de la Chambre immobilière du Centre-du-Québec et porte-parole de la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) pour cette région. Le prix médian des unifamiliales s'est élevé à 146 000 $, soit 1 % de plus que les maisons transigées au cours de la même période en 2015. Leur délai de vente moyen a grimpé (+ 37 jours) depuis un an pour s'établir à 158 jours.

Dans l'agglomération de Drummondville, les ventes, toutes catégories de propriétés confondues, ont augmenté pour un quatrième trimestre consécutif, atteignant 163 ventes, soit 17 % de plus qu'à la même période de janvier à mars 2015. Les transactions conclues pour les unifamiliales ont aussi crû (11 %). Leur prix médian a affiché un gain considérable de 7 % pour s'élever à 165 000 $. Les inscriptions en vigueur ont chuté de 9 % pour les unifamiliales et de 13 % pour les plex. Les conditions de marché sont néanmoins à l'avantage des acheteurs. Finalement, les maisons sont demeurées sur le marché plus longtemps (+ 13 jours), soit 146 jours en moyenne.

Septième trimestre consécutif de croissance sur le marché immobilier résidentiel québécois

La Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la province de Québec établies d'après la base de données provinciale Centris® des courtiers immobiliers. Ainsi, 20 308 ventes ont été réalisées au cours du premier trimestre de 2016, ce qui représente une hausse de 8 % par rapport au même trimestre l'an dernier et une septième augmentation consécutive. Il s'agit également du meilleur début d'année en trois ans à ce chapitre.

Cliquez ici pour consulter les principales statistiques résidentielles de la province de Québec.

Toutes les régions métropolitaines de recensement (RMR) ont enregistré une croissance de l'activité au premier trimestre, à l'exception de Saguenay qui a connu un repli des ventes de 9 %. Les RMR de Gatineau (+ 13 %), de Montréal (+ 10 %) et de Sherbrooke (+ 10 %) ont donné le ton, tandis que les hausses ont été plus modestes du côté de Trois-Rivières (+ 4 %) et de Québec (+ 2 %).

Parmi les plus petits centres urbains, l'agglomération de Val-d'Or s'est encore une fois détachée du lot, avec une impressionnante hausse des ventes de 65 % pour la période de janvier à mars 2016. Les résultats des agglomérations de Baie-Comeau (+ 36 %), de Saint-Jean-sur-Richelieu (+ 30 %) et de Thetford Mines (+ 21 %) sont aussi dignes de mention à ce chapitre. À l'inverse, les diminutions les plus notables ont été observées dans les agglomérations de Mont-Tremblant (- 31 %), de Rivière-du-Loup (- 28 %), de Sept-Îles (- 29 %) et de Shawinigan (- 20 %).

En ce qui a trait aux prix, la hausse à l'échelle de la province demeure similaire à l'inflation, le prix médian des unifamiliales ayant atteint 233 000 $, soit 2 % de plus qu'au premier trimestre de 2015. Les RMR de Gatineau et de Montréal arrivent encore en tête de lice avec des augmentations de prix médian de 3 % et de 2 % respectivement pour l'unifamiliale. On note par ailleurs une stabilité du côté de la RMR de Québec, où le prix médian de l'unifamiliale a fait du sur place à 246 000 $.

« Fait intéressant à noter, après une hausse ininterrompue de plus de cinq ans, le nombre de propriétés à vendre au Québec a diminué au premier trimestre de 2016 pour la toute première fois depuis le deuxième trimestre de 2010 », souligne Paul Cardinal, directeur du service Analyse du marché de la FCIQ. « La baisse des inscriptions en vigueur à l'échelle de la province est surtout attribuable au repli de l'offre de 5 % dans la région de Montréal », ajoute M. Cardinal.

Note : des communiqués de presse régionaux sont aussi disponibles sur le site Web de la FCIQ dans la section « Salle de presse ».

À propos de la Fédération des chambres immobilières du Québec

La Fédération des chambres immobilières du Québec est une association à but non lucratif regroupant les 12 chambres immobilières du Québec, de même que plus de 13 000 courtiers immobiliers membres. Sa mission est de promouvoir et de protéger les intérêts de l'industrie immobilière du Québec afin que les chambres et les membres accomplissent avec succès leurs objectifs d'affaires.

À propos de Centris.ca

Centris.ca est le site Web de l'industrie immobilière québécoise destiné aux consommateurs, où toutes les propriétés à vendre par les courtiers immobiliers au Québec - plus de 100 000 - sont réunies à la même adresse. Visitez Centris.ca pour obtenir plus d'information et de statistiques trimestrielles pour l'ensemble de la province de Québec.

Pour des statistiques plus détaillées sur chacune des régions de la province, consultez le Baromètre FCIQ.

Renseignements