Century Mining Corporation
TSX CROISSANCE : CMM

Century Mining Corporation

06 avr. 2011 08h30 HE

Century Mining évalue la production du premier trimestre et fait le point sur l'ordonnance restrictive péruvienne quant aux activités de concentration à la mine San Juan

Prévisions de production du premier trimestre de 2011

BLAINE, WASHINGTON--(Marketwire - 6 avril 2011) - Century Mining Corporation (« Century » ou la « Société ») (TSX CROISSANCE:CMM) annonce les prévisions de production pour le premier trimestre de l'année 2011 à la mine San Juan et au projet Lamaque :

  Lamaque San Juan
  T1 2011 T1 2011 T1 2010
Or produit - Onces 5 815 4 383 4 921
Tonnes concentrées 85 448 29 807 27 945
Teneur – gpt 2,28 5,71 6,5
Récupération - % 92,67 N/D 82,8

Le projet Lamaque a été négativement affecté, en février dernier, par la défaillance du concasseur à cône et son remplacement subséquent, tel que communiqué précédemment. Malgré cela, le tonnage concassé au projet Lamaque durant le trimestre s'est accru de 16,3 % comparativement à celui du quatrième trimestre de 2010. Les teneurs obtenues au projet Lamaque ont été décevantes et la Société met en place des stratégies opérationnelles, y compris le réglage précis des contrôles de teneur et une meilleure gestion de la dilution de la teneur du minerai. La mine San Juan a récemment été touchée par un arrêt des activités minières conformément à une ordonnance du gouvernent péruvien tel que décrit ci-dessous.

Plus récemment, les développements au projet Lamaque ont été plus positifs. En effet, le contracteur minier engagé pour la mise en valeur du Mur Nord a été réactivé et l'on prévoit que les premières quantités de minerai seront extraites du Mur Nord vers la fin du deuxième trimestre de 2011. De plus, la troisième mise à niveau du moulin a été complétée ce qui permettra d'accroître la capacité de traitement du moulin jusqu'à 2 000 tonnes par jour.

À la lecture des données de production du premier trimestre, Daniel Major, président et chef de la direction, a commenté : « Ce fut un trimestre difficile pour Century en raison de la défaillance du concasseur qui a causé des arrêts de production majeurs et retardé le calendrier de production de plusieurs semaines. De surcroit, nous avons dû récemment suspendre les opérations de broyage au Pérou en raison des préoccupations du gouvernement en ce qui a trait à l'obtention de permis et à la construction de nos aires à résidus. Nous travaillons de manière diligente afin de résoudre ces situations et de rétablir notre calendrier de production au projet Lamaque. »

Différend au sujet des résidus au Pérou et suspension des activités de broyage

La Société indique également que les activités de broyage et de traitement de sa mine d'or de San Juan au Pérou ont été suspendues à la suite d'une ordonnance d'OSINERGMIN (l'agence de surveillance des investissements dans l'énergie et les mines du ministère des Mines du Pérou) en ce qui concerne les aires à résidus, lesquelles selon les allégations d'OSINERGMIN n'auraient pas été dûment autorisées. La Société a fourni des documents démontrant que les permis appropriés ont été régulièrement émis et a déposé une requête formelle pour faire lever l'ordonnance, en plus de rencontrer OSINERGMIN et le ministère des Mines pour régler le différend.

Bien qu'OSINERGMIN et le ministère des Mines aient reconnu les permis, OSINERGMIN a changé d'avis quant à l'évaluation de la stabilité des aires à résidus de San Juan, en raison des renseignements reçus de consultants externes et d'enjeux survenus dans des bassins similaires situés ailleurs. Century est d'avis que la construction des aires à résidus à la mine San Juan, y compris le système de digues construit l'an dernier pour empêcher un déversement dans la rivière Ocoña, se conforment aux conditions d'autorisation et aux normes techniques pertinentes. En outre, une firme d'ingénierie mandatée par Century en 2010 a évalué les bassins de résidus et les barrages à San Juan et a déterminé que ceux-ci sont stables et construits adéquatement.

Dans l'attente de la résolution du différend sur l'élimination des résidus, le broyeur de San Juan demeure inactif. Les activités minières, qui avaient été suspendues pendant quatre jours en raison de l'ordonnance d'OSINERGMIN, ont depuis repris et le minerai est stocké. L'usine a la capacité voulue pour accueillir les stocks de minerai une fois que les activités du broyeur auront repris. Toutefois, dépendamment du moment de son redémarrage, les pertes pourraient équivaloir à la production d'au moins une semaine.

La Société fera des mises à jour additionnelles lorsque requis.

Michael Page, B.Sc., M.Sc., FAusIMM, un conseiller géologue de la Société, est une personne qualifiée de Century Mining Corporation, tel que défini dans le règlement national 43-101, et a revu les renseignements techniques présentés dans ce communiqué de presse.

À propos de Century Mining Corporation

Century Mining Corporation est un producteur d'or canadien qui détient des participations stratégiques dans des terrains au Canada, aux États-Unis et au Pérou. La stratégie de la société est de faire croître sa production d'or grâce à l'expansion de ses mines existantes et l'acquisition d'autres occasions stratégiques et synergétiques dans le secteur aurifère.

Au nom de Century Mining Corporation,

Daniel J. Major, Président et chef de la direction

Avis concernant les informations prospectives

Ce communiqué de presse renferme des informations prospectives au sens attribué à ce terme par le Litigation Reform Act de 1995 de la United States Private Securities, et des informations prospectives au sens attribué à ce terme par les lois sur les valeurs mobilières canadiennes. Nous utilisons des mots tels que « pourrait », « sera », « devrait », « anticiper », « planifier », « prévoir », « croire », « estimer » et une terminologie semblable pour identifier les affirmations et les informations prospectives. De telles affirmations et informations sont fondées sur des attentes, des estimés, des opinions et des analyses effectués par l'équipe de gestion au meilleur de leur connaissance, les conditions actuelles et les prévisions pour l'avenir des développements ainsi que d'autres facteurs jugés raisonnables et pertinents. Les affirmations et les informations prospectives sont assujetties à des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs suivant lesquels nos résultats réels pourraient différer sensiblement des résultats présentés explicitement ou implicitement par les affirmations et les informations prospectives et, par conséquent, les lecteurs ne doivent pas se fier outre mesure à de telles affirmations et informations prospectives. Les risques et les incertitudes en conséquence desquels nos résultats réels pourraient différer comprennent, mais sans se limiter, la nature spéculative de l'exploration et de l'exploitation minière, y compris l'incertitude des estimés quant aux réserves et aux ressources; les difficultés techniques et opérationnelles; la disponibilité de financement acceptable à la Société; les fluctuations du prix de l'or et de ceux des autres produits de base; les changements aux lois et réglementations applicables et la conformité à ces lois, y compris les lois environnementales et l'obtention des permis requis; les risques politiques, économiques et les autres risques provenant des activités menées en Amérique du Sud; les fluctuations des taux de change des devises; ainsi que d'autres risques ou incertitudes qui sont décrits plus en détails dans la plus récente publication annuelle ou trimestrielle des commentaires et analyses de la direction, dans notre notice annuelle et dans d'autres dépôts que nous avons effectués auprès de la the Securities and Exchange Commission et des autorités canadiennes en matière de valeurs mobilières et disponibles au www.sedar.com.

Bien que la Société croie que les prévisions énoncées par de telles affirmations et informations prospectives et que les attentes, estimations, opinions et analyses sous-jacents à de telles prévisions sont raisonnables, il n'y a pas d'assurance qu'elles s'avèrent exactes. En évaluant les affirmations et les informations prospectives, les lecteurs devraient considérer avec attention les différents facteurs à la suite desquels les résultats ou les événements réels pourraient différer sensiblement de ceux présentés explicitement ou implicitement par les affirmations et les informations prospectives.

Ni la Bourse de croissance TSX ni ses Fournisseurs de services réglementaires (tel que ce terme est décrit dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'acceptent la responsabilité de la véracité ou de l'exactitude de ce communiqué de presse.

Renseignements