Chambre immobilière du Grand Montréal

Chambre immobilière du Grand Montréal

22 août 2006 09h56 HE

Chambre immobilière du Grand Montréal : Le marché de la revente est toujours aussi robuste

MONTREAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 22 août 2006) - Entre avril et juin 2006, le nombre des reventes de propriétés résidentielles s'est établi à 11 292 dans la région métropolitaine de Montréal. Il s'agit d'un résultat similaire à celui du deuxième trimestre de 2005, au cours duquel 11 282 ventes de propriétés existantes avaient été conclues.

"L'engouement pour le marché de l'habitation ne se dément pas, et les acheteurs ne semblent pas troublés outre mesure par l'augmentation des taux d'intérêt. En général, le marché de la revente demeure donc favorable aux vendeurs", indique Paul Cardinal, analyste principal de marché à la Société canadienne d'hypothèques et de logement.

La maison unifamiliale est demeurée le type d'habitation le plus populaire, et ce, même si aucune progression des transactions n'a été enregistrée au cours du deuxième trimestre. Sur les 11 292 transactions, 7 086 se rapportaient à des maisons unifamiliales. Les ventes de ce type d'habitations surpassent les autres, et ce dans toutes les grandes zones de la région métropolitaine, à part sur l'île de Montréal, où les ventes de copropriétés dominent. Le prix de vente moyen des maisons unifamiliales a atteint 242 864 $, ce qui représente une augmentation de 8 % par rapport au deuxième trimestre de 2005.

Les reventes de copropriétés ont connu une bonne croissance en ce deuxième trimestre. Il s'est conclu 2 804 transactions, soit 7 % de plus qu'au cours du deuxième trimestre de 2005. Nous pouvons d'ailleurs affirmer que c'est l'enthousiasme des acheteurs pour la copropriété qui a maintenu le volume total des reventes à un niveau exceptionnel. Toutefois, le marché des copropriétés est toujours en voie de se rééquilibrer, puisque les inscriptions en vigueur sur le réseau S.I.A.®/MLS® progressent à un rythme supérieur aux ventes. Le prix de vente moyen des copropriétés a atteint 202 802 $ au deuxième trimestre, en hausse de 8 % par rapport à la même période l'année dernière.

Les reventes de plex sont les seules à avoir reculé au cours du dernier trimestre. Il s'est conclu 1 402 ventes de plex dans la région métropolitaine, soit 10 % de moins qu'au deuxième trimestre de 2005. Malgré tout, pour ce type d'habitation, le marché de la revente demeure favorable aux vendeurs, et le prix de vente moyen a connu la plus forte croissance (+11 %) pour se chiffrer à 317 565 $. Le plex demeure donc le type d'habitation le plus cher de la région métropolitaine.

"Le deuxième trimestre a insufflé une énergie nouvelle au marché de la revente. En ce qui a trait à la progression des prix, si les résultats du premier trimestre laissaient présager un atterrissage graduel du marché, ceux du deuxième semblent indiquer un nouvel envol", affirme Michel Beauséjour, FCA, chef de la direction de la CIGM.

Les résultats du premier semestre de 2006 laissent entrevoir une année 2006 analogue à 2005 en ce qui a trait au volume des reventes. Durant la première moitié de l'année, 22 490 transactions ont été enregistrées sur le réseau S.I.A.®/MLS®, alors que l'année dernière, au cours de la même période, 22 134 transactions avaient été conclues.

Renseignements

  • Société canadienne d'hypothèques et de logement
    Paul Cardinal
    Analyste principal de marché
    (514) 283-8391
    pcardina@cmhc.ca
    ou
    Chambre immobilière du Grand Montréal
    Chantal de Repentigny
    Directrice adjointe, Communications, relations avec
    l'industrie et affaires légales
    (514) 762-2181, poste 130
    chantal.derepentigny@gmreb.qc.ca