Agriculture et Agroalimentaire Canada

Agriculture et Agroalimentaire Canada

04 mars 2008 13h14 HE

Chronique du ministre : Le gouvernement du Canada présente des modifications à la loi sur la Commission canadienne du blé

Message de l'honorable Gerry Ritz, ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire et ministre de la Commission canadienne du blé

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 4 mars 2008) -

Le gouvernement du Canada s'emploie activement à instaurer le régime de commercialisation mixte de l'orge que réclament les agriculteurs de l'Ouest canadien afin qu'ils trouvent de nouvelles façons de maximiser les possibilités et de prendre les bonnes décisions commerciales pour leurs exploitations.

C'est pourquoi le gouvernement actuel présente aujourd'hui une loi qui vise à mettre en place le régime de commercialisation mixte de l'orge dans l'Ouest canadien.

Les agriculteurs de l'Ouest canadien sont les mieux placés pour prendre leurs propres décisions en matière de commercialisation. Ils exigent le même régime de commercialisation mixte de l'orge que le reste du Canada tient déjà pour acquis. Grâce à cette loi, le gouvernement actuel instaure le régime de commercialisation mixte de l'orge pour lequel 62 p. 100 des producteurs d'orge de l'Ouest canadien ont voté au cours d'un plébiscite l'an dernier.

La loi proposée donnerait au gouvernement l'autorité de prendre des mesures concrètes à l'égard des demandes des agriculteurs et de modifier les règlements afin de donner aux producteurs d'orge de l'Ouest canadien la liberté et la souplesse voulues pour vendre leur propre orge à des acheteurs étrangers ou du pays, notamment à la Commission canadienne du blé (CCB).

Le gouvernement actuel fait un pas de plus pour protéger les droits des agriculteurs en incluant des mécanismes essentiels de règlement de différends dans cette loi. Cette dernière donnerait aux agriculteurs de l'Ouest canadien accès à un arbitrage impartial lorsqu'ils ont des préoccupations au sujet du comportement commercial de la CCB.

A mon avis, les producteurs d'orge de l'Ouest canadien sont les mieux placés pour prendre leurs propres décisions en matière de commercialisation et ils ont le droit de s'attendre à avoir le même libre choix du mode de commercialisation que tiennent pour acquis les producteurs du reste du Canada. Nous avons écouté les agriculteurs canadiens et nous nous employons activement à leur donner ce qu'ils demandent. Nous avons un message à passer aux partis de l'opposition : soutenons tous nos producteurs d'orge de l'Ouest canadien et donnons-leur le libre choix du mode de commercialisation qu'ils méritent. Sinon, ne leur barrez pas la route.

Renseignements

  • Agriculture et Agroalimentaire Canada
    Ottawa, Ontario
    Relations avec les médias
    613-759-7972
    1-866-345-7972