Prix Siminovitch de theatre

11 oct. 2012 14h12 HE

Cinq scénographes canadiens d'exception sont finalistes du Prix Siminovitch de théâtre 2012

- Des scénographes de Montréal, Vancouver et Toronto sont en lice pour le prix de 100 000 $ - le plus important du théâtre canadien

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 11 oct. 2012) -

À l'attention de: Éditeurs, section arts et style de vie

Les fondateurs du Prix Elinore et Lou Siminovitch pour le théâtre ont dévoilé le nom des cinq scénographes canadiens finalistes 2012 du plus important prix du théâtre canadien. Ce sont :

  • Alan Brodie, Vancouver (Colombie-Britannique)
  • Richard Feren, Toronto (Ontario)
  • Anick La Bissonnière, Montréal (Québec)
  • Richard Lacroix, Montréal (Québec)
  • Robert Thomson, Montréal (Québec)

Les cinq finalistes ont été choisis dans une liste de 26 candidats, reconnus pour leur travail en conception d'éclairage, de costumes, de décors, de sonorisation et de médias mixtes et pour l'inspiration qu'ils constituent pour les jeunes scénographes. Le lauréat de ce prix, le plus important du théâtre canadien, recevra une bourse de 100 000 $, et son nom sera annoncé lors d'une cérémonie à Toronto le 5 novembre 2012.

« Au nom des fondateurs, j'aimerais féliciter tous les candidats qui atteignent la finale du prix Siminovitch de théâtre de cette année », a déclaré Joseph Rotman, président du Conseil des arts du Canada et l'un des fondateurs du prix Siminovitch. « Le choix des finalistes de cette année en scénographie est tout à fait inspiré. Nous tenons à remercier sincèrement Maureen Labonté et les autres membres du jury de cette année pour leur engagement à souligner ces réalisations remarquables en théâtre canadien. »

Maureen Labonté est présidente du jury du prix Siminovitch depuis 2009.

« Nos finalistes sont cinq artistes du théâtre aux dons remarquables dont le travail nous a donné tant de plaisir à approfondir et à découvrir », a déclaré Mme Labonté. « Le jury est fermement convaincu que chacun des finalistes de cette année fait preuve d'un talent artistique incroyable et a beaucoup fait progresser la scénographie dans le théâtre canadien. »

Voici les cinq autres membres du jury :

  • Alison Green, qui a travaillé comme scénographe et artiste de théâtre pendant la plus grande partie de sa carrière et qui enseigne actuellement au département de théâtre de l'Université de la Colombie-Britannique à Vancouver;
  • Claude Goyette, scénographe québécois qui a créé plus de 150 décors pour la scène, le théâtre, l'opéra, la danse et la télévision, ainsi que des expositions pour des musées et des infrastructures pour le Cirque du Soleil;
  • Jock Munro, qui habite actuellement au lac Meech (Québec), dont la carrière en design de 34 ans comprend des réalisations dans la plupart des grands théâtres au Canada et qui a aussi travaillé comme concepteur d'éclairage aux États-Unis et en Europe dans les domaines du théâtre, de l'opéra et de la danse;
  • Leigh Ann Vardy, une conceptrice d'éclairage pour le théâtre et la danse, qui a travaillé dans des théâtres partout au Canada et qui s'intéresse tout particulièrement à la conception de nouvelles œuvres; elle est actuellement chargée de cours et répétitrice à l'École nationale de théâtre du Canada à Montréal;
  • Shawn Kerwin, une conceptrice primée de décors et de costumes ayant œuvré au Canada, en Angleterre et aux États-Unis, est professeure agrégée au département de théâtre de l'Université York.

Le processus de sélection

Le jury a étudié les mises en nomination de scénographes professionnels canadiens qui ont favorisé l'avancement de la scène théâtrale canadienne par le biais de certaines œuvres créées au cours des dernières années, tout en influençant et en inspirant de jeunes artistes de théâtre. Au cours des 10 années précédentes, les candidats devaient avoir fait un apport créatif important à pas moins de trois projets théâtraux dignes de mention au Canada. Les jurés ont évalué l'originalité des candidats, leur sens de l'évolution, l'affirmation de leur maturité sur le plan artistique, la poursuite de leur expérimentation, leur influence sur le public, ou encore celle sur les jeunes artistes. Ils se sont également demandé si ces artistes en étaient à un point dans leur carrière professionnelle où la reconnaissance et les ressources associées à ce prix feraient une différence importante, permettant ainsi de les encourager à aller plus loin dans l'évolution de leur art.

À propos du Prix Siminovitch de théâtre

Le Prix Elinore et Lou Siminovitch de théâtre rend honneur à des metteurs en scène, à des dramaturges et à des scénographes professionnels en soulignant l'excellence et en favorisant la poursuite de l'expérimentation théâtrale au Canada. Le Prix Siminovitch, qui a été créé en 2001, porte le nom de Lou Siminovitch, éminent scientifique, et de son épouse regrettée Elinore, dramaturge. Pour de plus amples renseignements au sujet du prix, visitez le site www.prixsiminovitch.com.

Notes biographiques des cinq finalistes

Alan Brodie

Depuis 1989, le concepteur d'éclairage Alan Brodie a travaillé pour des compagnies régionales canadiennes de théâtre, d'opéra et de danse de Victoria à Halifax, ainsi que pour d'innombrables petits producteurs indépendants; son travail a aussi été vu sur les scènes internationales. Son éclairage est caractérisé par son utilisation raffinée de la couleur, sa sensibilité aux rythmes inhérents de l'œuvre, une passion pour la collaboration et le mentorat et une quête sans complaisance de l'excellence. M. Brodie a reçu huit prix Jessie Richardson, un prix Betty Mitchell et un prix du Bay Area Theatre Critics Circle. Ancien membre du conseil d'administration de l'Association des designers canadiens, M. Brodie détient un BFA en théâtre de l'Université de la Colombie-Britannique. Il a enseigné à cette université, au Banff Centre et à l'École nationale de théâtre du Canada. M. Brodie vit à Vancouver avec sa femme Michele.

Richard Feren

Richard crée des partitions sonores et musicales dans les domaines du théâtre, de la danse et du cinéma au Canada depuis 1992. Il a notamment collaboré avec les compagnies suivantes : Buddies In Bad Times (The Maids; Blasted; Silicone Diaries); Canadian Stage (The Test); Crow's Theatre (Seeds; Eternal Hydra); da da kamera (Cul-de-Sac; In On It; Monster; Here Lies Henry); Dancemakers (The Satie Project); Modern Times (Aurash; Daughters of Sheherzad; Hamlet); Necessary Angel (This Is What Happens Next; Half-Life; Insomnia; The Eco Show); the Shaw Festival (When the Rain Stops Falling); Soulpepper (White Biting Dog; Fronteras Americanas; A Raisin in the Sun; The Chairs; Uncle Vanya; Endgame); Tarragon Theatre (Russell Hill; The Good Life; Faust); Theatrefront (The Mill); Theatre Passe Muraille (Possible Worlds; This Hotel) 2B Theatre (Revisited); VideoCabaret. Il a aussi composé des trames musicales pour des films de Daniel MacIvor, Robert Lepage, Valerie Buhagiar et autres. Richard est lauréat de sept prix Dora Mavor Moore et du prix Pauline McGibbon 1999.

Anick La Bissonnière

Après avoir étudié l'architecture à Montréal et à Lausanne (Suisse), Anick La Bissonnière a d'abord exercé sa profession à l'agence d'Odile Decq à Paris avant de collaborer avec Trizart, de Montréal, à la conception de près de cinquante projets de salles de spectacle. Parallèlement à sa pratique architecturale, elle a bientôt acquis une expertise approfondie en conception de décor pour divers musées, théâtres et manifestations urbaines. Depuis 1999, elle a développé une relation artistique privilégiée avec la metteure en scène Brigitte Haentjens, avec laquelle elle a créé plus d'une douzaine de productions théâtrales acclamées tant par le public que par la critique. Bien qu'elle se concentre sur le théâtre, elle a aussi fait des expériences dans les productions de danse, les spectacles de variétés et la télévision. Avec une expérience de près de soixante-dix productions, elle a été honorée parmi l'élite mondiale de la conception de décors de théâtre à la Quadriennale de Prague de 2007. Annick a été conférencière en architecture pendant plusieurs années à l'Université de Montréal avant de se joindre au corps professoral de l'École supérieure de théâtre de l'Université du Québec à Montréal, où elle enseigne la conception de décors pour les arts de la scène.

Richard Lacroix

Déjà reconnu comme concepteur de décors pour la scène et le petit écran, Richard Lacroix a aussi conçu des expositions pour le Musée de la civilisation de Québec. Après plusieurs nominations au Gala des Masques, une cérémonie de remise de prix de l'Académie québécoise du théâtre, cette dernière lui a remis le Masque de la meilleure conception de décor. Il est aussi lauréat du prix Chalmers à titre d'auteur de la pièce Le Porteur/The Star Keeper, une œuvre pour marionnettes produite par le Théâtre de l'Œil. Richard collabore régulièrement avec les metteurs en scène Martine Beaulne, André Brassard et Louise Laprade et les chorégraphes Louise Bédard et Sylvain Émard. Comme il privilégie l'art des marionnettes comme moyen d'expression, il partage sa passion artistique avec l'équipe du Théâtre de l'Œil depuis plus de vingt ans. En plus de concevoir les décors et les personnages de Sur 3 pattes, il a coécrit le scénario de la pièce avec l'auteur et metteur en scène Simon Boudreault. Richard Lacroix enseigne au Collège Lionel‐Groulx, à l'Université du Québec à Montréal et à l'École nationale de théâtre du Canada.

Robert Thomson

Robert Thomson est l'un des concepteurs d'éclairage indépendants les plus polyvalents et les plus actifs au Canada dans les domaines du théâtre, de l'opéra et de la danse. Il a participé à Much Ado About Nothing et à Cymbeline cette année au Stratford Shakespeare Festival. Sur une période d'onze saisons consécutives, il a participé à 27 projets à Stratford, dont Caesar and Cleopatra et King Lear, mettant tous deux en vedette Christopher Plummer, The Homecoming et Krapp's Last Tape, mettant en vedette Brian Dennehy, Dangerous Liaisons, The Taming of the Shrew, Romeo and Juliet et Into the Woods. Robert a été concepteur d'éclairage en résidence du Ballet national du Canada pendant douze saisons. Il a notamment participé pour cette compagnie à Swan Lake, The Taming of the Shrew et Romeo and Juliet. Il a aussi fait de la conception pour le Shaw Festival Theatre pendant vingt-quatre saisons, y compris un mandat de dix ans à titre de chef de la conception de l'éclairage, où il a travaillé sur St. Joan, Man and Superman, Cavalcade et Cyrano de Bergerac. Il a conçu l'éclairage pour la remarquable première mise en scène d'opéra par Robert Lepage, le Château de Barbe-Bleue et Erwartung, qui a été présentée par de nombreuses compagnies au Canada et dans le monde entier. Il a fait de la conception pour de nombreuses compagnies comme l'American Ballet Theatre au MET, le Lincoln Center Theatre, le Goodman Theatre, Chicago, le Ballet de Stuttgart, Canadian Stage, le CNA, le Citadel Theatre, le Manitoba Theatre Centre, la Compagnie théâtrale du Centaur et le Théâtre Segal. Au cours de sa carrière qui s'étend sur 25 ans, Robert a reçu de nombreux prix, y compris un prix Sterling pour la production par l'Edmonton Opera de Bluebeard's Castle et quatre des prestigieux prix Dora Mavor Moore. M. Thomson est membre de l'Association des designers canadiens et de l'Association des professionnels des arts de la scène du Québec.

Renseignements

  • Personne ressource pour les médias :
    Joseph Rotman
    416-964-7821
    patm@royl.ca