Ressources Clifton Star Inc.
TSX CROISSANCE : CFO
FRANKFURT : C3T

Ressources Clifton Star Inc.

09 avr. 2014 08h45 HE

Clifton Star annonce une étude de préfaisabilité positive sur le Projet Duparquet

QUEBEC, QUEBEC--(Marketwired - 9 avril 2014) - Ressources Clifton Star Inc («Clifton Star» ou «la Société») (TSX CROISSANCE:CFO)(FRANCFORT:C3T) est heureuse d'annoncer qu'elle a reçu une étude de Préfaisabilité sur le Projet Duparquet dont les résultats sont positifs. Le projet est situé dans le nord-ouest du Québec, à 50 kilomètres par la route, au nord de la ville minière de Rouyn- Noranda. L'étude a été préparé par InnovExplo Inc. avec la contribution de Roche Ltée., Groupe conseil (Roche), Tenova Mining and Minerals (Tenova) et Dreisinger Consulting, en conformité avec les normes de divulgation concernant les projets miniers tel que défini par la Norme canadienne 43-101 (« NI 43 -101 »). L'étude complète sera déposée sur le site Internet de la Société et sur SEDAR dans les 45 jours suivant l'émission de ce communiqué.

L'Étude de Préfaisabilité (EPF) a été préparée comme un projet d'exploitation minière à ciel ouvert de 10 000 tonnes par jour, avec une production annuelle moyenne de 173 000 onces d'or pour les 5 premières années et une moyenne de 158 000 onces par année au cours des 11 années de production prévues. Les réserves prouvées et probables totalisent 39,4 million de tonnes à une teneur moyenne de 1,50 g / t Au, desquelles un total de 1,7 million onces d'or seraient récupérées.

Les coûts en capital de pré-production et les coûts de maintien pour le Projet Duparquet sont estimés, respectivement, à 394M$ et 118M$, excluant 24,5M$ pour les coûts de fermeture du projet. Les contingences et les coûts indirects inclus dans les coûts en capital et des coûts en immobilisations de maintien totalisent 98,7M$, soit en moyenne 26% de tous les coûts de pré- production. Le coût comptant de production au site d'une once d'or est estimé à 775$US pour la durée de vie de la mine (LOM) de 11 ans. Le coût total et inclusif des capitaux est estimé à 1 042$US l'once d'or.

En utilisant un prix à long terme de l'or à 1 300$US l'once, l'analyse financière indique une valeur actualisée nette (« VAN ») avant impôt de 222M$ (en utilisant un taux d'actualisation de 5%) avec un taux de rendement interne (« TRI ») de 15,1% avant impôt et une période de remboursement de 4,3 ans. Après impôt, la VAN est estimée à 135M$ et le TRI est de 12,1%.

L'analyse de sensibilité indique que pour une augmentation de 10% du prix de l'or à 1 430$US, la VAN avant impôt est de 377M$, avec un TRI de 21,1%, et une période de remboursement de 3,4 ans. À des fins comparatives, au même prix de l'or et taux de change (1 472 $US, 1.00 $US = 1.10 $CDN) utilisés dans l'étude économique préliminaire (EEP), publiée en janvier 2013, la VAN avant impôt est de 281M$ et le TRI est de 17,5% et la période de remboursement est de 3,9 ans.

Un estimé NI 43-101 des ressources, préparé par InnovExplo en août 2013, constitue la base de l'étude EPF (voir ci-après) et a été utilisé pour élaborer un plan d'exploitation minière à ciel ouvert avec pour résultante une production de 1,89 million d'onces d'or. La durée de vie de la mine (LOM) est de 11 ans avec un excellent potentiel d'expansion future, avec un programme de forage qui convertirait en partie ou en totalité les ressources Présumées à une catégorie Indiquée. Pendant l'exploitation, un total de 1.7 million d'onces d'or seront récupéré.

L'EPF a examiné deux scénarios de traitement. La stratégie d'utiliser le procédé d'oxydation sous pression (POX) démontre une rentabilité financière supérieure au scénario produisant un concentré de sulfures, même si celui-ci requiert moins d'investissement en capital et implique des coûts d'opération moindres. Sur la base des résultats actuels, le scénario POX est favorisé dans l'étude de préfaisabilité. La récupération métallurgique de l'or utilisée dans l'étude de préfaisabilité est de 90.1%, puisqu'il fut décidé de ne pas récupérer l'or des résidus de flottation de la nouvelle usine, due au rendement financier insuffisant pour cette opération, au prix de l'or utilisé.

La différence entre les scénarios financiers des deux procédés est liée aux revenus inférieurs du scénario produisant un concentré qui résulte des frais de transport et de fonderie ainsi que les pourcentages payables de l'or et de l'argent par les acheteurs des concentrés. Le scénario de production des concentrés produirait une moyenne annuelle de 94 500 tonnes de concentrés avec une teneur moyenne de 50g/t d'or (et une teneur similaire en argent). La VAN de ce procédé (actualisation à 5%) est de 68,7$ million et le TRI avant impôt est de 8,6%, à un prix de l'or de 1 300 US$. Cependant, si ce procédé de production de concentrés était intégré dans une structure corporative où le traitement final était réalisé par le même propriétaire, le scénario pourrait générer des rendements financiers semblables au procédé POX, avec des couts en capitaux inférieurs, de l'ordre de 357$ million et un coût de production sur le site de 670 $US l'once d'or.

La Société et les firmes de consultants ont identifié plusieurs aspects techniques pour améliorer les scénarios de production et d'usinage. L'augmentation du rendement financier est possible en lien avec l'optimisation du design de la fosse, de la séquence de production minière, et de la diminution du ratio stérile/minerai. La Société va également poursuivre le scénario produisant un concentré en poursuivant des discussions avec des utilisateurs potentiels.

Seules des ressources Mesurées et Indiquées ont été considérées pour établir la séquence d'exploitation minière. Ces ressources ont été converties en réserves Prouvées et Probables, puisqu'elles sont inclues dans un plan minier économique. Les réserves et ressources du Projet Duparquet sont présentées ci-après.

La base de données des ressources utilisée dans l'étude de préfaisabilité, datée du 6 mai 2013, contient un total de 849 forages au diamant, ce qui représente un total de 260 948 mètres de forage en longueur avec 168 555 intervalles d'échantillonnage. Elle comprend également 2 371 échantillons provenant de 892 échantillons en rainure de surface, équivalent à 1 827 mètres d'échantillonnage.

Lorsque la date butoir du 6 mai 2013 fut atteinte, la banque de données pour calculer les ressources fut finalisée. Les données de 47 forages ont été reçues par après et seront intégrées dans un estimé futur des réserves et ressources. Les résultats de ces forages furent publiés en juin et août 2013 et incluent le forage BD13-22 qui a intersecté 34 mètres à une teneur de 5,64 g/t en or, la meilleure intersection de toute l'histoire du projet par la Société. Le gisement demeure ouvert latéralement et en profondeur.

EPF -Points Saillants et Hypothèses

(Tous les $ sont en devises canadiennes à moins d'indication contraire)

Prix de l'or ($US/once) 1 300
Taux de change ($Cdn/$US) 1,10: 1,00
Réserves et résidus minés : (Million d'onces) 1,89
Coût moyen total (US$/once) au site. 775$
Coût moyen total (US$/once) Tous les coûts inclus. 1 042$
Flux de trésorerie annuel moyen avant impôt (années 1 à 10) (Million $) 99.1
Période de remboursement du capital (années) 4,3
TRI avant impôt (%) 15,1
TRI après impôt (%) 12,1
VAN (5% d'actualisation) avant impôt (Million $) 222
Plan minier (11 ans, LOM) :
39.36 Million de tonnes @1,50g/t Au et 1,94 g/t Ag.
Plan minier Tonnage et teneur En fosses (ROM): 29.45Mt 1,69 g/t
Basse teneur (ROM): 5.79Mt 0,90 g/t
Résidus miniers: 4.1Mt 0,94 g/t
Ratio de déblaiement (Stérile : Minerai) 8.26 : 1
Rampes inclues, angle moyen des murs de 45° et 48°.
Usinage journalier (tonnes) 10 000
Récupération moyenne de l'or (%) 90,1%
Récupération finale de l'or (Million d'onces) 1,6
Période de pré-production (années) 4
Durée de vie de la mine (années) (LOM) 11
Production moyenne annuelle d'or (onces):
Moyenne Premier 5 ans: 173,000
Moyenne 11 ans : 158,000
Capital Pré-production (Million $) 394
Capital de maintien (excluant 24.5 million de frais de fermeture) (Million $) 118
Coût d'usinage ($/t) moyen par tonne de minerai 15,96$
Coût d'usinage ($/t) moyen par tonne de résidus miniers 13,68$
Coût moyen d'opération ($)/t usinée, LOM, 11 ans 36,94

Scénario d'exploitation minière

Le projet minier règlera d'abord des problèmes de contamination environnementale de la propriété provenant d'activités industrielles antérieures à l'implication de la Société. La fonderie, datant des années 30, sera démolie et le site sera décontaminé selon les normes environnementales. Les anciens résidus miniers de Beattie seront isolés du Lac Duparquet et re-usinés. Les eaux du bassin versant de la propriété seront contrôlées et traitées. Le capital nécessaire à ces activités d'amélioration environnementale, pour les opérations minières historiques et proposées, est estimé à 53,1M$ et sera déboursé avant le début des activités minières dans les fosses. Ces frais totaliseront 70,4M$ durant le projet minier. Les coûts de remise en état, à la fin des opérations futures sont estimés à 24,5M$.

Le Projet Duparquet a été conçu comme une mine à ciel ouvert avec un taux de production de minerai prévu de 3 650 000 tonnes par an (10 000 tpj). Le démarrage de l'usine se fera durant la dernière année de pré-production où 535 500 tonnes de minerai seront usinées progressivement. Le plan minier est complété par 4,12 million de tonnes d'anciens résidus, disponibles sur le site.

En raison de la proximité de la ville de Duparquet, adjacente et au sud des concessions minières du Projet Duparquet, il a été décidé de choisir un plan d'exploitation qui minimise tout effet à la ville de Duparquet ou aux infrastructures provinciales. Cliquez ici pour voir la Figure 1 et la Figure 2. Le développement de la mine serait donc plus acceptable socialement, mais a pour effet de laisser en place une partie du dépôt. Ces portions minéralisées pourront probablement être récupérées par la suite. Il est prévu que l'obtention des permis et la construction de la mine prendrait environ quatre ans.

L'optimisation de la fosse a été réalisée par InnovExplo à l'aide du logiciel Whittle de Geovia (anciennement Gemcom). La fosse optimisée a été générée par l'algorithme d'optimisation de flux monétaire de Lerchs-Grossmann. Toutes les rampes et chemins furent intégrés. Le mur nord de la fosse a une pente de 45 degrés pour permettre la présence d'une rampe et une pente de 48 degrés pour le mur au sud.

Le circuit de traitement pour le scénario d'oxydation sous pression comprend le concassage, le broyage, la flottation, l'oxydation sous pression, la cyanuration, l'adsorption sur charbon (CIP), l'élution du charbon, le placage électrolytique et le raffinage ainsi que la destruction des cyanures.

Le plan d'exploitation nécessitera l'extraction de 39,4 millions de tonnes de matériel minéralisé et de 291,2 millions de tonnes de roches stériles, résultant en un ratio stérile : minerai global de 8,26 à 1. Les morts terrains sont formés de 23,4 millions de tonnes, et seront mis de côté pour des travaux de remise en état. La comptabilisation des morts terrains implique un ratio total stérile : minerai de 8,92 à 1.

Les méthodes conventionnelles d'exploitation minière à ciel ouvert seront utilisées, ce qui nécessite une flotte de camions hors route de 136 tonnes de capacité, des pelles hydrauliques (16,5 m3), des foreuses de production et divers équipements auxiliaires. L'exploitation de la mine a été conçue pour soutenir une production moyenne quotidienne de 96 600 tonnes, y compris les morts terrains.

Les fosses ont été conçues avec un agencement à banc double et comprennent une berme de sécurité géotechnique de 8,5 mètres à tous les 20 mètres de profondeur verticale.

Estimé des ressources NI 43-101 pour le Projet Duparquet:

L'étude de préfaisabilité est basée sur le dernier estimé des ressources minérales publié dans le rapport daté du 2 août 2013. L'estimé des ressources NI 43-101 a été préparé par InnovExplo Inc., et constitue la base de l'étude de préfaisabilité sur le projet aurifère de Duparquet. L'estimation a été générée à partir d'un modèle de blocs tridimensionnels et les teneurs des blocs ont été estimées à partir de la méthode d'interpolation par la distance inverse au carré (ID2). La base de données actualisée des ressources a actuellement un total de 849 forages au diamant, ce qui représente un total de 260 948 mètres de forage en longueur avec 168 500 intervalles d'échantillonnage. Il comprend également 2 371 échantillons provenant de 892 échantillons en rainure de surface, équivalent à 1 827 mètres d'échantillonnage. Cette base de données contient tous les forages et les résultats d'analyse jusqu'à la date butoir du 6 mai 2013. L'objectif du forage depuis le dernier estimé des ressources était de mieux définir la continuité et la qualité des ressources à ciel ouvert entre la surface et une profondeur de 350 mètres. L'estimé des réserves provient de ressources Mesurées et Indiquées dans le périmètre de la mine et ne comprend pas toutes les ressources souterraines. Au-delà de l'étude restreinte de préfaisabilité actuelle, le potentiel d'augmentation des réserves et une fosse plus grande est envisageable lorsque les contraintes des routes seront écartées. InnovExplo indique qu'un excellent potentiel existe pour augmenter les ressources du projet par de forages additionnels.

InnovExplo a estimé les Réserves et Ressources suivantes pour le Projet Duparquet :

  • Les réserves Prouvées et Probables globales dans les fosses totalisent 39 363 000 tonnes à une teneur moyenne de 1,50 g/t (1 895 530 onces d'or contenues). Celles-ci sont exclues des ressources minérales ci-après.

  • Les ressources Mesurées et Indiquées globales dans les fosses totalisent 18 644 100 tonnes à une teneur de 1,32 g/t (789 896 onces d'or contenues). Dans la catégorie Présumée, l'estimé est de 18 201 700 tonnes a une teneur de 1,28 g/t (750 616 onces d'or contenues).

  • Les ressources souterraines des catégories Mesurées et Indiquées totalisent 3 550 200 tonnes à une teneur de 2,75 g/t( 314 275 onces d'or contenues). Dans la catégorie Présumée, le total est de 5 705 400 tonnes à une teneur de 2,96 g/t, (532 059 onces d'or contenues).

Les Réserves et Ressources du Projet Duparquet sont présentées dans les tableaux suivants :

Estimation des réserves minérales (exclusif des ressources minérales)

Zone
Type de Paramètres
Ressources Résidus En fosse (PFS) TOTAL
Coupure (g/t) > 0.45 > 0.51
Tonnes (t) 19 600 175 100 194 700
Prouvé Teneur (g/t) 2.06 1.31 1.38
Au (Oz) 1 295 7 372 8 667
Tonnes (t) 4 105 000 35 063 400 39 168 400
Probable Teneur (g/t) 0.93 1.56 1.50
Au (Oz) 123 200 1 763 664 1 886 864
Prouvé Tonnes (t) 4 124 600 35 238 400 39 363 000
+ Teneur (g/t) 0.94 1.56 1.50
Probable Au (Oz) 124 495 1 771 035 1 895 530

(i) Paramètres Whittle utilisés pour l'enveloppe de la fosse de réserve: le coût de l'exploitation minière = 2.20 $/t, le coût d'usinage = 16,77 $/t, dépenses administratives et autres frais généraux = 3.12 $/t, le prix d'or = 1,350 USD (taux de change @1.05 $), la récupération minière = 95%, récupération d'usinage = 93,9%, la dilution 10%, pente de fosse de 45 ° sur le mur nord et 48 ° sur le mur sud, le coût de raffinage = 5 $ / oz, la production de 10 000 tonnes par jour, l'enlèvement des morts terrain = 0,88 $ / t, le coût supplémentaire lié à l'ancien chantier = 1,00 $ / t, le coût de transport entre l'empilement de minerai et l'usine = 0,88 $ / t. La teneur de coupure résultante est de 0,51 g / t.5

(i) L'ensemble des réserves minérales (à l'exclusion des ressources minérales) est actuellement classé comme prouvées et probables.

Estimation des ressources minérales (exclusif des réserves minérales)

Zone
Paramètres
Resources type En fosse (PFS) En fosse (Ressources) Souterrain TOTAL
Coupure (g/t) > 0.45 > 0.45 > 2.00
Tonnes (t) - - - -
Mesurée Teneur (g/t) - - - -
Au (Oz) - - - -
Tonnes (t) 1 542 200 18 644 100 3 550 200 23 736 500
Indiquée Teneur (g/t) 0.48 1.32 2.78 1.48
Au (Oz) 23 800 789 896 314 275 1 127 972
Mesurée Tonnes (t) 1 542 200 18 644 100 3 550 200 23 736 500
+ Teneur (g/t) 0.48 1.32 2.75 1.48
Indiquée Au (Oz) 23 800 789 896 314 275 1 127 972
Tonnes (t) 5 702 600 18 201 700 5 705 400 29 609 700
Présumée Teneur (g/t) 0.81 1.28 2.96 1.50
Au (Oz) 149 227 750 616 532 059 1 431 902

(i) Les personnes Qualifiées et Indépendantes pour l'estimation des Ressources Minérales, tel que défini par le Règlement 43-101, sont Carl Pelletier, B.Sc., géo. et Karine Brousseau, ing (InnovExplo inc, et la date d'effet de l'estimé est le 26 Juin 2013.

(i) Les Ressources Minérales ne sont pas des Réserves Minérales et n'ont pas démontré de viabilité économique.

(i) L'estimation comprend 60 zones aurifères et une enveloppe restante contenant des intersections aurifères isolées.

(i) Les résultats en fosse sont présentés non dilués et in situ, à l'intérieur d'un modèle de fosse unique optimisé (Whittle).

(i) Les résultats en fosse (ressources) sont présentés non dilués dans les enveloppes de fosse des ressources calculées par le Whittle-optimisé, à l'exclusion de tout matériel contenu dans l'enveloppe de fosse dans la préfaisabilité.

(i) Les résultats souterrains (ressources) sont présentés non dilués et in situ à l'extérieur d'un modèle de fosse unique optimisé (Whittle).

(i) Les Ressources en fosse ont été compilées avec une teneur de coupure de 0,35, 0,40, 0,45, 0,50, 0,55, 0,60, 0,65, 0,70, 0,80 et 0,90 g / t Au.

(i) Les Ressources souterraines ont été compilées avec une teneur de coupure de 1,5, 2,0, 2,5, 3,0, 3,5, 4,0 et 5,0 g / t Au.

(i) Les Teneurs de coupure doivent être réévaluées en tenant compte des conditions actuelles du marché (prix de l'or, taux de change et coûts d'extraction).

(i) En fosse et souterrain: Une densité fixe de 2,73 g/cm3 a été utilisée dans les zones et dans l'enveloppe.

(i) En fosse et souterrain: Une épaisseur minimale réelle de 3,0 m a été appliquée, en utilisant la teneur du matériau adjacent lorsqu'analysé ou une valeur de zéro si non analysé.

(i) En fosse et souterrain: La limite supérieure des hautes teneurs a été calculée sur les données brutes et établie à 25,0 g / t Au pour l'analyses des forages au diamant et des rainures.

(i) En fosse et souterrain: les composites ont été générées à partie des sections de forage et des rainures contenues à l'intérieur des zones minéralisées (composite = 1 mètre).

(i) Les ressources ont été évaluées à partir de forages au diamant et des échantillons en rainure de surface en utilisant une méthode d'interpolation ID2 dans un modèle de bloc.

(i) La catégorie Mesurée dans la fosse est définie par blocs ayant un volume d'au moins 25 % dans une enveloppe construite à une distance de 10m autour de rainures existantes.

(i) En fosse et souterrain la catégorie Indiquées est définie par la combinaison des blocs situés à une distance maximale de 15m de chantiers existants et des blocs pour lesquels la distance moyenne des composites de forage est inférieure à 45m.

(i) Once ( troy ) = Tonnes métriques x Teneur / 31,10348 . Les calculs ont été effectués avec des unités métriques (mètres, tonnes et g / t) .

(i) Le tonnage estimé a été arrondi à une centaine de tonnes près. Tout écart entre les totaux est dû aux effets d'arrondissement. Les pratiques d'arrondissement sont conformes aux recommandations établies par le formulaire 43-101F1.

(i) InnovExplo n'a connaissance d'aucun problème lié à l'environnement, aux permis, aux titres, à la commercialisation ou à des questions d'ordre juridique, fiscal ou sociopolitique ou de tout autre facteur pertinent qui pourrait avoir un effet négatif sur l'estimation des ressources minérales.

(i) Paramètres Whittle utilisés: coût de l'exploitation minière = 2,40 $US/t, le coût d'usinage = 13,46 $US/t, dépenses adminitratives et autres frais généraux = 4,18 $US/t, prix de l'or = 1,445 $US (taux de change @1.01 $), récupération minière = 90,9 %, récupération d'usinage = 93,9 %, 52 °de pente de fosse.

Métallurgie et transformation

La minéralisation aurifère du Projet Duparquet est associée à des sulfures disséminés, principalement de la pyrite (95%) et en moindre pourcentage d'arsénopyrite (5%). Étant donné que le matériel est réfractaire, la sélection d'un procédé d'oxydation avant la cyanuration du concentré de flottation est nécessaire afin d'optimiser la récupération de l'or. La cohérence des résultats obtenus, combinés avec l'utilisation historique de cette technologie ailleurs dans le monde au cours des 30 dernières années, a conduit à la sélection de la technologie par oxydation sous pression (POX) utilisant un autoclave comme étant la méthode d'oxydation sélectionnée pour le Projet Duparquet.

Ce procédé permet l'oxydation des sulfures sous pression et à des températures élevées, ce qui accélère la cinétique de la réaction. Les installations de traitement seront situées à Duparquet et comprennent: le concassage, le broyage, la flottation, l'oxydation sous pression, la cyanuration et l'adsorption sur charbon (CIP), l'élution du charbon, le placage électrolytique et le raffinage de l'or ainsi que la destruction des cyanures.

Les essais métallurgiques effectués par SGS Lakefield indiquent que l'utilisation du circuit d'oxydation sous pression avant la lixiviation de concentré combinée à la cyanuration des résidus de flottation, améliore la récupération globale de l'or prévue à 93,9% pour le matériel minéralisé et à 83,9% lors du traitement des résidus miniers existants. Après avoir évalué le rendement financier du circuit de cyanuration des résidus de flottation, il fut décidé de ne pas l'inclure dans l'usine car le rendement ne justifie pas, au prix de l'or utilisé, cet investissement. En conséquence, la récupération globale de l'or utilisée dans l'étude de préfaisabilité est de 90,1 % pour l'or et de 90% pour l'argent.

L'usine traitement a été conçue pour une alimentation moyenne de 10 000 tonnes par jour (tpj)

Un scénario alternatif, soit la production de concentrés, fut aussi étudié. Il comprend les circuits de : concassage, broyage, flottation, cyanuration et CIL des résidus de flottation, l'élution du charbon, le placage électrolytique et le raffinage de l'or ainsi que la destruction des cyanures. Le concentré produit par flottation, durant les essais en usine pilote, contient 50 g/t en or et argent. Des échantillons furent expédiés à des fonderies pour des tests. Des réponses furent positives. Cependant les coûts associés à l'ensachage et au transport du concentré, les coûts de fonderie et les faibles ristournes à consentir sur l'or et l'argent contenus expliquent le rendement financier moins élevé de ce scénario.

Aire d'entreposage des résidus

L'étude comprend deux parcs à résidus distincts pour le scénario d'oxydation sous pression. La conception préliminaire des parcs à résidus a été préparée par Roche. Quatre-vingt-quatorze pourcent (94%) des résidus qui contiennent peu de sulfures seront stockés dans un bassin pour les résidus de flottation épaissis. Les 6% de résidus restants, provenant du circuit d'oxydation seront stockés dans un bassin étanche après la destruction des cyanures. Les résidus rencontreront toutes les normes environnementales.

Information technique supplémentaire relative à l'étude EPF

Le Projet Duparquet est composée des propriétés Beattie, Donchester, Central Duparquet et Dumico. La production historique souterraine de Beattie et Donchester a totalisé 1,3 million d'onces d'or. Le site de la mine historique Beattie sera nettoyé et les bâtiments actuels seront démolis avant le développement de l'exploitation minière à ciel ouvert.

La Société a terminé les deux premières phases de son étude environnementale de base et travaille avec le gouvernement, les groupes communautaires et des Premières nations qui entourent le projet afin de maintenir un dialogue ouvert au fur et à mesure que le projet avance.

Infrastructure de surface proposée

L'infrastructure de la mine proposée comprend les éléments suivants: (Cliquez ici pour voir la Figure 1 et la Figure 2)

  • Une usine comprenant un circuit de concassage, de broyage, de flottation d'oxydation sous pression, de la cyanuration, d'adsorption sur charbon (CIP) et une raffinerie;
  • Deux bassins de résidus, une zone de stockage des morts-terrains et trois haldes à stériles
  • Un bâtiment administratif, un garage de six portes pour la flotte minière et des bâtiments de services associés;
  • Une nouvelle ligne électrique liée au réseau d'Hydro-Québec, une sous-station de transformation au site et des installations de distribution électrique sur le site;
  • Un système de traitement de l'eau, de pompage de la fosse et de gestion de l'eau de surface;
  • Les routes d'accès sur le site, les stationnements, les rampes et un mur végétalisé.

Fermeture de la mine et restauration

Les coûts de fermeture et de restauration de la mine sont estimés à 24.5M$ par Roche. Ils sont considérés dans la simulation financière du projet mais sont exclus des dépenses de capital.

Une approche de remise en état progressive est recommandée puisque deux (2) bassins de résidus seront construits par étapes. Les morts-terrains seront récupérés et utilisés comme matériel de recouvrement afin de rétablir la végétation des sites d'entreposage des résidus miniers.

Estimation des coûts en capital et du capital de soutien

L'étude de préfaisabilité est basée sur les coûts en capital, en date du dernier trimestre de 2013. Les coûts d'investissement comprennent diverses contingences ajoutées en fonction des secteurs. Les coûts en capital de pré-production sont estimés à 394M$ et le capital de maintien pour la durée de la mine est estimé à 118,0M$. Ces montants comprennent 98.7M$ pour les contingences et les coûts indirects excluant les frais du propriétaire. Les coûts indirects et la contingence représente globalement 26% de l'investissement en Capital pour l'ensemble du projet. Les coûts indirects (les frais du propriétaire, de l'ingénierie, l'approvisionnement et la gestion de construction (« EPCM ») et de l'ingénierie détaillée) de 37%, ont été appliqués à l'usine de traitement et aux autres infrastructures de surface. Le capital de maintien est estimé à 118$ million sur 11 ans.

Capital de
Coûts de Capital Maintien
($ million) ($ million)
Usine de traitement (concassage, entreposage du minerai, broyage, flottation, oxydation sous pression, cyanuration, circuit de lixiviation et raffinerie). 226,6
Parcs à résidus, halde à stériles, usine de traitement des eaux,. 57.1 16,7
Équipement minier. 23.1 91.1
Installations de surface et équipements. 58.2 10.1
Enlèvement des morts-terrains : inclus dans les frais d'opérations. 0
Frais du propriétaire, infrastructures du site 51,01
Revenu capitalisé -22,0
Coûts totaux (arrondis) 394 118
Coûts totaux d'investissement, durée de la mine. (arrondis) 511

Coûts d'exploitation

La moyenne des coûts de production pendant la LOM est estimée à 774.8$US par once d'or et une moyenne de 36.94$/t usinée.

Coûts d'opération moyens $/t usinée
Mine et environnement 18,82
Usinage (Option POX) 15,66
Administration et autres 2,46
Total 36,94

Analyse financière

L'analyse financière pour le scénario de référence (Or à 1300 $US, 1.00 $US = 1.10 $CDN) indique une VAN avant impôts de 222.2$M à un taux d'actualisation de 5%, avec un TRI de 15.11% et une période de récupération du capital de 4,3 ans.

ANALYSE DE SENSIBILITÉ

% variation de TRI VAN, M$,
AVANT TAXES valeur Valeur Avant taxes (5%)
+ 10% 1,430$US 21.14% 377
Prix de l'or - Scénario de base-$US - 1,300$US 15.11% 222
- 10% 1,170$US 8.33% 68
+ 10% 852$US 11.26% 131
Coûts moyens d'opération par once
Scénario de base - 775$US 15.11% 222
- 10% 697$US 18.67% 313
+10% 433$ 13.02% 189
Coûts d'immobilisation initiaux -
Scénario de base ($ Million) - 394$ 15.22% 222
-10% $355 17.54% 256

Recommandations de la Préfaisabilité:

Suite aux conclusions positives de la préfaisabilité, InnovExplo recommande que le Projet Duparquet soit l'objet d'une Étude de Faisabilité.

Pour ce faire, il est recommandé d'effectuer une mise à jour de l'estimé des réserves et des ressources en incluant les 47 forages reçus après la date de coupure. Des études géotechniques et hydrogéologiques devront être entreprises pour le design des fondations des bâtiments et des digues des parcs a résidus ainsi que pour pouvoir accentuer les pentes des fosses par rapport au design actuel.

D'autres forages d'exploration sur le Projet Duparquet sont recommandés afin d'accroître les ressources et la confiance sur le modèle géologique. Plus précisément, les zones secondaires NE-SO devraient être forées pour tester leurs extensions latérales et en profondeur. De la même manière, la cartographie détaillée de la surface est recommandée pour améliorer le modèle structurel.

En outre le forage de définition qui est recommandé d'accroître les ressources minérales et potentiellement convertir des ressources Présumées à une catégorie Indiquée.

D'autres essais métallurgiques en lien avec la viabilité de l'or et pour préciser les bases de conception sont également recommandés afin de mieux définir le schéma de traitement et la conception finale de l'usine de traitement du minerai.,

De plus, Roche recommande de commencer à procéder à l'obtention des permis et transmettre l'information et présenter le projet aux communautés, tout en définissant le caractère environnemental du projet minier. Des données de base supplémentaires devront continuer à être compilées pour compléter ce qui a été recueillies à ce jour afin d'évaluer adéquatement les effets environnementaux et sociaux potentiels du projet.

Il est recommandé que les négociations avec Hydro-Québec soient initiées pour l'avancement des travaux du réseau électrique.

Contrôle de la qualité et de vérification des données

Les renseignements de nature scientifique ou technique relatives à l'étude de préfaisabilité ont été élaborés par et sous la direction de Sylvie Poirier, ing., d'InnovExplo.

Les informations techniques liées à l'estimation des ressources du projet Duparquet, qui sont présentées dans ce communiqué ont été révisées et approuvés par Carl Pelletier, B.Sc., Géo et Karine Brousseau, ing. Personnes Qualifiées indépendantes aux termes des normes NI 43 -101, en employant les normes ICM de ressources et réserves minérales de l'Institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole (ICM).

Les informations techniques complémentaires et les détails concernant la vérification des données, y compris l'échantillonnage, les données analytiques et de tests sur lesquelles reposent l'information dans ce communiqué se retrouvent dans le «rapport technique» - Rapport technique et estimé des ressources minérales pour le Projet Duparquet (selon Règlement 43 -101 et le formulaire 43-101F1) préparé par InnovExplo, avec date d'effet le 26 juillet 2013, qui se trouve sous le profil de Clifton Star sur le site www.sedar.com et sur le site Web de la société.

Personnes Qualifiées

L'étude EPF a été préparée par des firmes d'ingénierie indépendantes et des consultants reconnus dans l'industrie, toutes des personnes qualifiées selon la Norme canadienne 43-101, avec la collaboration du Groupe technique de Ressources Clifton Star.

InnovExplo Inc:
L'estimé des ressources:
Carl Pelletier, B.Sc., Géo
Karine Brousseau, ing
Conception des fosses, planification minière, analyse financière, exploitation minière et les coûts d'investissement et d'exploitation:
Sylvie Poirier, ing.
Laurent Roy, ing.
Denis Gourde, ing.
Dreisinger Consulting, Tenova Mining and Minerals et Roche Ltée., Groupe conseil
Hydrométallurgie et supervision des essais de laboratoires
David Dreisinger, B.A.Sc., Ph.D., ing.
Schémas des traitements, présentation des opérations et estimations d'immobilisation
Alain Dorval, ing.
Philippe Côté, ing.
L'environnement, la restauration, l'estimation des coûts d'exploitation et des coûts d'investissement.
Martin Magnan, ing. M.Sc.A.
Aménagement de l'aire d'entreposage des résidus
David Sims, Géo (Qc), P. Geo (NL)

Le contenu de ce communiqué a été examiné et approuvé par Sylvie Poirier, ing. et Carl Pelletier, B.Sc., P. Géo, Alain Dorval, ing., et Philippe Côté, ing., personnes qualifiées tel que défini par la Norme canadienne 43-101.

Information complémentaire

Le rapport sera affiché sur le site Web de Clifton Star à www.cfo-star.com et sur SEDAR à l'adresse www.sedar.com, dans un délai de 45 jours suivant le communiqué.

Toute autre information précédemment diffusée sur le Projet Duparquet est également disponible sur le site de Clifton Star à www.cfo-star.com

Ni la Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (tel que ce terme est défini dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l'exactitude du présent communiqué.

Mise en garde sur les énoncés prospectifs

Certaines informations contenues dans cette présentation, y compris l'information des travaux d'exploration futurs, les résultats financiers ou d'exploitation et d'autres déclarations qui expriment les attentes ou les estimations de résultats futurs, constituent des «énoncés prospectifs» au sens des dispositions d'exonération de la United States Private Securities Litigation Reform Act de 1995 et des lois canadiennes en valeurs mobilières. Les mots «s'attendre à», «croire», «sera», «avoir l'intention», «estimer» et autres expressions similaires identifient des déclarations prospectives. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d'estimations et d'hypothèses qui, bien que considérées comme raisonnables par la direction, sont intrinsèquement sujettes à des affaires importantes, économiques et concurrentiels des incertitudes, des risques et incertitudes, y compris la possibilité que les programmes de forage ne donneront pas les résultats escomptés . La Société met en garde le lecteur que de tels énoncés prospectifs impliquent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats, le rendement ou les réalisations de Ressources Clifton Star soient matériellement différents que ce que la Société ait pu estimer des résultats futurs, des performances ou des réalisations exprimés ou sous-entendus par ces énoncés prospectifs et que les énoncés prospectifs ne sont pas des garanties de performance future. Ces énoncés sont également basés sur certains facteurs et hypothèses. Pour plus de détails sur ces estimations, risques, hypothèses et facteurs, veuillez consulter le formulaire 20-F/Annuel de la Société déposé auprès de la Commission américaine des valeurs mobilières et valeurs mobilières provinciales et les autorités canadiennes réglementaires. La Société décline toute obligation d'actualiser ou de réviser ces énoncés prospectifs, que ce soit suite à de nouvelles informations, d'événements ou autrement, sauf comme l'exige expressément par la loi. Les lecteurs sont avertis de ne pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs.

Renseignements