Ressources Clifton Star Inc.
TSX CROISSANCE : CFO
FRANKFURT : C3T

Ressources Clifton Star Inc.

01 déc. 2014 08h35 HE

Clifton Star n'exerce pas l'option sur le Projet Duparquet

QUÉBEC, QUÉBEC--(Marketwired - 1 déc. 2014) - Ressources Clifton Star Inc. ("Clifton Star" ou la "Société") (TSX CROISSANCE:CFO)(FRANCFORT:C3T) annonce qu'elle ne fera pas le paiement d'option totalisant $10 million, dû le 1er Décembre 2014, qui aurait permis de maintenir l'entente d'option du projet Duparquet. Ce paiement de $10 million n'est qu'une partie du total de $52,2 million en paiements d'option à financer par Clifton Star avant 2017, pour obtenir l'intérêt de 90% supplémentaire que la Société ne possède pas déjà. Tous les paiements sont nécessaires pour acquérir cet intérêt additionnel de 90%. Clifton Star conserve un intérêt de 10% dans les compagnies qui détiennent le projet Duparquet.

Les raisons suivantes ont empêché Clifton Star de faire le paiement d'option ;

-Le marché des aurifères s'est détérioré tout au long de l'année, réduisant la valeur des projets aurifères et limitant sévèrement les possibilités de financement pour les compagnies juniors aurifères au stade de développement. Pendant l'année, Clifton Star a identifiée 60 entités différentes avec lesquelles des discussions se sont déroulées et qui auraient pu être des investisseurs stratégiques ou des partenaires financiers, mais aucun de ceux-ci n'a offert de fournir les sommes nécessaires pour que la Société puisse faire le prochain paiement d'option. Une des objections principales était l'ampleur des montants d'options et le calendrier des versements, qui étaient jugées trop élevées par rapport à la réalité du marché actuel, étant donné la baisse constatée de la valeur fondamentale des projets aurifères.

-Pendant l'année, Clifton Star, reconnaissant que la valeur des projets aurifères changeait, a soumis aux donneurs d'option plusieurs propositions de modification du calendrier des paiements, mais chaque offre fut refusée, sans contre-proposition. La dernière offre fut rejetée samedi, le 29 Novembre 2014. Il n'est pas clair pour la Société si les donneurs d'option ont rejeté ces offres parce qu'il n'était pas d'accord avec les principes d'évaluation sous-jacents ou s'ils ne pouvaient réagir à cause d'une poursuite légale que certains donneurs d'options ont débuté contre d'autres, au sujet de la propriété des compagnies détenant les propriétés. Clifton Star a déposé une demande d'ordonnance de sauvegarde devant la Cour Supérieure du Québec pour suspendre ses obligations de paiement car Clifton Star estimait que ces procédures légales entravaient de façon significative ses efforts de financement. La Cour a rejeté la demande de Clifton Star, telle que publié dans un communiqué de presse, daté du 24 novembre 2014.

-Clifton Star croit qu'elle avait droit, selon un contrat avec Osisko et ses successeurs, à un montant de $22,5 million dans le cas où Osisko se retirait du projet, ce qui fut le cas. Ces fonds auraient permis à Clifton Star de faire le paiement d'option de cette année et de la suivante. Clifton Star a inscrit une poursuite légale et des négociations avec les successeurs d'Osisko se poursuivent.

-L'entente d'option originale ne contenait pas de mécanisme par lequel les termes pouvaient être changés si une détérioration du marché aurifère se produisait. Cette absence s'est avérée être un problème fondamental, tel que les discussions avec des parties intéressées le démontrent.

La Société a déployé en vain tous les efforts possibles afin d'obtenir le financement requis et les donneurs d'options ont rejeté, samedi le 29 novembre 2014, la dernière offre d'entente proposée, qui aurait permis à la Société de poursuivre le développement du projet. Conséquemment, le Conseil d'Administration et le management ont conclu qu'ils n'avaient pas d'autre choix que de dévaluer les actifs de prospection et d'évaluation à la valeur nette de réalisation. Dans ses états financiers trimestriels de premier trimestre de 2015, au 30 septembre 2014 (Voir Sedar), Clifton Star enregistre une perte de $35,078,395 en lien avec le projet Duparquet. Au 30 septembre 2014, Clifton Star avait un fonds de roulement de $1,5 million et $1,0 million en liquidités.

Michel Bouchard a déclaré : ''Les résultats de la préfaisabilité publiés à la mi- année indiquait une VAN avant impôt de $222 million et un PRI de 15%, évalué avec un prix de l'or de $1300 US pour ce projet. Nous avons débuté la recherche de partenaires stratégiques pour financer le projet près d'un an avant la publication des résultats. La baisse constante du prix de l'or et la faiblesse extrême des marchés financiers miniers pour des corporations juniors en développement nous a obligé à tenter, en même temps, de négocier des amendements aux ententes d'options, pour refléter les conditions existantes. Notre industrie est cyclique et l'environnement négatif actuel dans le domaine aurifère ne durera pas éternellement, mais nous n'avons pu obtenir de partenariat avec un investisseur stratégique sur la base des conditions actuelles du prix de l'or et des marchés financiers. Sans reconnaissance de cette réalité par les donneurs d'options, il fut impossible d'attirer un investisseur financier."

Durant la dernière année, la direction a entrepris un examen approfondi de toutes les déclarations fiscales et les crédits d'impôts possibles qui ont été déposées pour les exercices de 2008 et de 2009. Des déclarations fiscales amendées ont été produites et des discussions et des réunions avec les autorités fiscales ont eu lieu. Des résultats favorables sont attendus avant la fin de 2014.

Pour le futur, la société croit qu'elle résoudra éventuellement sa poursuite légale contre Osisko et ses successeurs. Ceci générera des fonds qui pourront servir pour profiter des opportunités dans le secteur aurifère, qui résultent de la détresse financière extrême que plusieurs sociétés aurifères endurent actuellement. Le président du Conseil, Monsieur Ross Glanville a déclaré : ''Jamais au cours de ma carrière dans le domaine minier longue de 45 ans, je n'ai vu de situation aussi mauvaise, en terme du nombre de sociétés minières qui requièrent un support des marchés et des financements qui sont virtuellement non-disponibles. Avec les fonds que nous espérons que notre poursuite va générer dans le futur, nous serons bien positionnés pour prendre avantage de cette situation. Michel Bouchard et l'équipe sont des professionnels chevronnés qui connaissent le secteur et nous seront prêts à agir efficacement maintenant que nous nous concentrerons sur d'autres projets que Duparquet, qui devra entre réévalué dans le contexte actuel."

Informations complémentaires

Toute autre information précédemment diffusée sur Duparquet est également disponible sur le site de Clifton Star à http://www.cfo-star.com/fr/

Ni la Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (tel que ce terme est défini dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l'exactitude du présent communiqué.

Mise en garde sur les énoncés prospectifs

Certaines informations contenues dans cette présentation, y compris l'information des travaux d'exploration futurs, les résultats financiers ou d'exploitation et d'autres déclarations qui expriment les attentes ou les estimations de résultats futurs, constituent des «énoncés prospectifs» au sens des dispositions d'exonération de la United States Private Securities Litigation Reform Act de 1995 et des lois canadiennes en valeurs mobilières. Les mots «s'attendre à», «croire», «sera», «avoir l'intention», «estimer» et autres expressions similaires identifient des déclarations prospectives. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d'estimations et d'hypothèses qui, bien que considérées comme raisonnables par la direction, sont intrinsèquement sujettes à des affaires importantes, économiques et concurrentiels des incertitudes, des risques et incertitudes, y compris la possibilité que les programmes de forage ne donneront pas les résultats escomptés. La Société met en garde le lecteur que de tels énoncés prospectifs impliquent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats, le rendement ou les réalisations de Ressources Clifton Star soient matériellement différents que ce que la Société ait pu estimer des résultats futurs, des performances ou des réalisations exprimés ou sous-entendus par ces énoncés prospectifs et que les énoncés prospectifs ne sont pas des garanties de performance future. Ces énoncés sont également basés sur certains facteurs et hypothèses. Pour plus de détails sur ces estimations, risques, hypothèses et facteurs, veuillez consulter le formulaire 20-F/Annuel de la Société déposé auprès de la Commission américaine des valeurs mobilières et valeurs mobilières provinciales et les autorités canadiennes réglementaires. La Société décline toute obligation d'actualiser ou de réviser ces énoncés prospectifs, que ce soit suite à de nouvelles informations, d'événements ou autrement, sauf comme l'exige expressément par la loi. Les lecteurs sont avertis de ne pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs.

Renseignements