Ressources Clifton Star Inc.
TSX CROISSANCE : CFO
FRANKFURT : C3T

Ressources Clifton Star Inc.

18 sept. 2013 08h40 HE

Clifton Star Obtient d'Excellents Résultats de Récupération de l'or en usine pilote pour Duparquet

QUÉBEC, QUÉBEC--(Marketwired - 18 sept. 2013) - Ressources Clifton Star Inc. ("Clifton Star" ou la "Société") (TSX CROISSANCE:CFO)(FRANCFORT:C3T) est heureuse d'annoncer qu'elle a complété avec succès des essais en usine pilote en continu à SGS Minerals à Lakefield, Ontario, Canada. Les tests et les analyses ont été réalisés de mars à août 2013, afin de confirmer la récupération de l'or dans un processus de flottation, d'oxydation sous pression et de cyanuration. Les tests ont été un grand succès et ont confirmé les résultats statiques obtenus antérieurement.

Faits saillants: Des essais en flottation continue ont été réalisés afin de produire un concentré en vrac pour des tests d'oxydation sous pression (« POX ») et aussi pour produire des concentrés selon un deuxième schéma de traitement, soit des concentrés à haute teneur aurifère qui pourraient être expédiés directement vers des fonderies.

Pour le procédé POX, le concentré produit par flottation titrait 26,8 g/t Au avec une récupération en moyenne de l'or de 91,7%. La récupération globale de l'or fut à 92% après le POX et la cyanuration des résidus de flottation. Des essais supplémentaires ont démontré que, la récupération peut atteindre 94%, avec un traitement à la chaux, du produit de POX avant la cyanuration.

Pour le procédé de Concentrés à haute teneur en or, ceux-ci présentent une teneur moyenne de 49,95 g/t Au, 50,05 g/t Ag et 31,4% S. La récupération de l'or par flottation présente une moyenne de 86,5%. Après cyanuration des résidus de flottation, la récupération globale de l'or est de 91,9%. Ces concentrés pourraient être vendus directement à des fonderies.

Les tests en usine pilote :

Un échantillon composite de 12 tonnes provenant des zones minéralisées de Duparquet, a été préparé par Clifton Star sous la supervision de Louis Martin, P. Géo., VP Exploration, et envoyé à SGS Minerals. Le matériel était représentatif de la contribution des différentes zones de la minéralisation de Duparquet à l'estimé des ressources. L'échantillon pilote analysé présente les teneurs suivantes : 1,835 g/t Au, 2,2 g/t Ag, 1,16 % S et 0,055 % As.

L'usine pilote de SGS a été aménagé avec un équipement approprié pour simuler une usine de traitement du minerai à grande échelle. L'usine pilote a reçu du matériel concassé qui a été ensuite continuellement broyé dans un broyeur à billes à environ 100 microns (P80) puis flotté pour produire un concentré enrichi en or et en soufre. La flottation était composée d'une étape de dégrossissage et une étape de nettoyage. La flottation d'un concentré POX ne nécessitait qu'une étape de nettoyage. La flottation d'un concentré à haute teneur en or requérait une étape de nettoyage supplémentaire ainsi qu'un broyage intermédiaire, afin d'améliorer la libération des phases minérales.

Les résidus issus de flottation ont été recueillis séparément des concentrés. Les résidus issus de flottation ont été soumis à la cyanuration afin de déterminer quelle récupération de l'or additionnelle pourrait être obtenue. Les résidus ont aussi subi une caractérisation environnementale et des essais de destruction du cyanure et des tests de sédimentation des résidus ont également été réalisés.

Un programme distinct de tests effectués sur le concassage et le broyage a de plus été réalisé en utilisant une partie de l'échantillon de 12 tonnes. L'essai comprenait une étude de broyage à haute pression (« HPGR ») dans le cadre de la stratégie de broyage. L'étude permettra de choisir le meilleur schéma de concassage et de broyage, adapté aux zones minéralisées de Duparquet.

Pour le procédé POX, le concentré de flottation titrait 26,8 g/t Au et les récupérations de l'or affichaient une moyenne de 91,7% Au. Après avoir soumis le résidu de flottation à l'oxydation sous pression (POX) et à la lixiviation par cyanure, la récupération globale de l'or était de 92%, mais a atteint 94% avec des essais supplémentaires. Des essais supplémentaires ont démontré que, la récupération peut atteindre 94%, avec un traitement à la chaux du produit de POX à la chaux avant la cyanuration.

Pour le procédé de production de concentrés de haute teneur en or, ceux-ci une teneur moyenne de 49,95 g/t Au, 50,05 g/t Ag et 31,4% S. La récupération en flottation a été de 86,5% pour l'or. Les résidus issus de la flottation ont subi une lixiviation par cyanure ce qui a permis d'augmenter l'ensemble de la récupération de l'or à 91,9%. Ces concentrés pourraient vraisemblablement être vendus directement à des fonderies.

Les résultats confirment les tests qui ont été faits en 2012 et seront utilisés dans l'étude de préfaisabilité en cours sur le Projet Duparquet. Celle-ci qui devrait être disponible au cours du premier trimestre de 2014.

Personne Qualifiée

Dr David Dreisinger, ing., FCIM, FCAE, est la Personne Qualifiée (Règlement 43-101) qui a supervisé la préparation de l'information technique contenue dans ce communiqué. Dr Dreisinger est Professeur et Titulaire de la Chaire de recherche industrielle en hydrométallurgie à l'Université de la Colombie-Britannique (Vancouver, Canada) et est reconnu à l'échelle mondiale à titre de consultant dans l'industrie métallurgique par le biais de Dreisinger Consulting Inc

Informations complémentaires

Toute autre information précédemment diffusée sur Duparquet est également disponible sur le site de Clifton Star à http://www.cfo-star.com/fr/

Ni la Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (tel que ce terme est défini dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l'exactitude du présent communiqué.

Mise en garde sur les énoncés prospectifs

Certaines informations contenues dans cette présentation, y compris l'information des travaux d'exploration futurs, les résultats financiers ou d'exploitation et d'autres déclarations qui expriment les attentes ou les estimations de résultats futurs, constituent des «énoncés prospectifs» au sens des dispositions d'exonération de la United States Private Securities Litigation Reform Act de 1995 et des lois canadiennes en valeurs mobilières. Les mots «s'attendre à», «croire», «sera», «avoir l'intention», «estimer» et autres expressions similaires identifient des déclarations prospectives. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d'estimations et d'hypothèses qui, bien que considérées comme raisonnables par la direction, sont intrinsèquement sujettes à des affaires importantes, économiques et concurrentiels des incertitudes, des risques et incertitudes, y compris la possibilité que les programmes de forage ne donneront pas les résultats escomptés. La Société met en garde le lecteur que de tels énoncés prospectifs impliquent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats, le rendement ou les réalisations de Ressources Clifton Star soient matériellement différents que ce que la Société ait pu estimer des résultats futurs, des performances ou des réalisations exprimés ou sous-entendus par ces énoncés prospectifs et que les énoncés prospectifs ne sont pas des garanties de performance future. Ces énoncés sont également basés sur certains facteurs et hypothèses. Pour plus de détails sur ces estimations, risques, hypothèses et facteurs, veuillez consulter le formulaire 20-F/Annuel de la Société déposé auprès de la Commission américaine des valeurs mobilières et valeurs mobilières provinciales et les autorités canadiennes réglementaires. La Société décline toute obligation d'actualiser ou de réviser ces énoncés prospectifs, que ce soit suite à de nouvelles informations, d'événements ou autrement, sauf comme l'exige expressément par la loi. Les lecteurs sont avertis de ne pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs.

Renseignements