SOURCE: Ambassade du Royaume d'Arabie Saoudite en France

February 14, 2017 08:07 ET

Coalition dirigée par l'Arabie saoudite au Yémen : La protection des populations civiles demeure la priorité principale

PARIS, FRANCE--(Marketwired - Feb 14, 2017) - Dans une déclaration publiée aujourd'hui, la coalition dirigée par l'Arabie Saoudite, alliée du gouvernement légitime du Yémen, a réaffirmé son engagement en faveur de la protection des civils et a mis en avant les mesures prises par l'alliance pour éviter les dommages dans le cadre du conflit. Parmi ces mesures, la coalition a mis en place une équipe d'évaluation indépendante ; elle a également encouragé des partenariats actifs avec des organismes de secours tout en se concentrant sur la sauvegarde des centres urbains du Yémen dans le cadre d'un effort concerté de protection des civils et de respect du droit international humanitaire.

L'équipe d'évaluation conjointe des incidents (JIAT) de la coalition est composée de militaires, d'experts en armes et de spécialistes juridiques du droit humanitaire. Le groupe indépendant examine les rapports des activités de la coalition ayant causé des dommages aux victimes civiles afin de proposer des recommandations sur les moyens d'éviter ces incidents dans le futur.

Parmi les mécanismes mis en place, la coalition a indiqué qu'elle a adopté - et mis en place - un système de diffusion d'avertissements répétés aux milices Houthi et aux forces d'Ali Abdullah Saleh afin qu'elles puissent faire évacuer les villes avant une frappe aérienne de la coalition. La coalition a également pointé l'importance accordée à la sauvegarde des infrastructures principales permettant, par conséquent, aux civils de vivre dans les centres urbains du Yémen.

La coalition a déclaré qu'elle collaborait avec les organismes des Nations Unies et le comité international de la Croix-Rouge dans le cadre d'une approche concertée visant à minimiser les risques de préjudices pour les civils, le personnel médical, les journalistes et les organismes de secours.

La coalition a également cité un rapport des Nations Unies d'août 2016 qui accusait les milices Houthi et les forces de coup d'Etat de violer systématiquement la Convention de Genève en utilisant des civils comme boucliers humains. En outre, la coalition a déclaré que les forces rebelles utilisaient des enfants soldats et terrorisaient la population du Yemen par des exécutions de représailles et des détentions illégales.