COCQ-SIDA

COCQ-SIDA

29 nov. 2006 15h00 HE

COCQ-SIDA : Les Québécois pas si tolérants qu'on le pense!

MONTREAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 29 nov. 2006) - La Coalition des organismes communautaires québécois de lutte contre le sida du Québec (COCQ-Sida), à l'occasion de la Journée mondiale du sida, note que les québécois ne sont pas aussi tolérants qu'on le pense à l'égard des personnes vivant avec le VIH ou le sida (PVVIH).



En effet, les résultats obtenus dans un des volets de l'étude
MAYA(1) démontrent que :

- près de la moitié (46%) des répondants affirme avoir perçu des
réactions de recul chez certaines personnes connaissant leur
séropositivité;

- le tiers (34%) rapporte avoir perdu des amis après leur avoir dit
qu'ils avaient le VIH;

- 47% disent n'avoir dévoilé à personne leur statut sérologique et
ce dans plusieurs sphères de leur vie;

- plus des deux tiers (69%) se disent inquiets du jugement des gens
s'ils apprenaient qu'ils sont séropositifs.


Ces résultats, par comparaison, sont sensiblement les mêmes que ceux récoltés dans une recherche similaire faite auprès de PVVIH vivant en région(2) démontrant ainsi l'étendue de cette intolérance.



De plus, un sondage pancanadien3 commandé par l'Agence de santé
publique du Canada (ASPC) complète ces résultats d'étude en
mentionnant que :

- la moitié des canadiens (49%) serait mal à l'aise de boire dans un
verre qu'une personne vivant avec le VIH ou le sida a utilisé
précédemment;

- plus de la moitié (56%) serait également mal à l'aise qu'un très
bon ami ou quelqu'un de la famille fréquente une personne vivant
avec le VIH ou le sida.


Dans ce sens, Ken Monteith, Président du Conseil d'administration de la COCQ-Sida affirme : "En 2006, comment est-ce encore possible? Que faut-il faire, que faut-il dire pour comprendre que ces actions et ces réactions négatives face aux personnes vivant avec le VIH ou le sida blessent, stigmatisent, isolent? Quelles entraînent le repli sur soi, la mise au rancart? Personne ne veut être mis de côté, être rejeté. Tous veulent jouir de son droit à l'égalité, de son droit à l'intégrité morale et physique. Les personnes vivant avec le VIH aussi. Elles sont des personnes à part entière avec des besoins, des rêves, des ambitions et, sans contredit avec les mêmes droits que tous. Parlons-en! Pour un pas dans la bonne direction!".

(1) Etude longitudinale de l'état de santé, de la qualité de vie et des comportements de prévention chez les personnes vivant avec le VIH : dimensions psychosociales et environnementales (subventionnée par les IRSC). Joanne OTIS (UQAM), Gaston GODIN (Université Laval), et al., 2006.

(2) L'interrelation entre des comportements de santé et des dimensions de l'environnement social sur l'état de santé rapporté et la qualité de vie des personnes vivant avec le VIH. (subventionnée par le FQRSC). Gaston GODIN (Université Laval), Joanne OTIS (UQAM), Jacques GELINAS et al., 2005.

(3) Sondage de suivi de 2006 sur les attitudes touchant le VIH/sida. Rapport final., Les Associés de recherche EKOS Inc pour l'Agence de santé publique du Canada, Ottawa, mars 2006.

Renseignements

  • COCQ-SIDA
    Ken Monteith, Président du conseil d'administration
    Lyse Pinault, Directrice générale
    514-844-2477 poste 30
    renelegare@cocqsida.com