COGECO Diffusion

COGECO Diffusion

19 mai 2011 15h20 HE

Cogeco Diffusion discute de la politique des montages musicaux au CRTC

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 19 mai 2011) - Cogeco Diffusion a comparu aujourd'hui devant le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) concernant le niveau de la diffusion de musique vocale de langue française de la station CKOI-FM. Cogeco Diffusion soutient que sa station CKOI-FM a respecté, en tous points, tant la politique du CRTC concernant les montages musicaux, telle qu'énoncée au paragraphe 42 de l'avis public CRTC 1998-132, que les dispositions du Règlement sur la radio de 1986 portant sur les montages musicaux, contrairement aux allégations de l'ADISQ contenues au dossier public de l'audience.

" Nos analyses ont révélé que la diffusion des montages musicaux de CKOI-FM pour les périodes identifiées ont respecté ses obligations réglementaires à l'égard de la diffusion de musique vocale de langue française. Cela étant dit, ces montages musicaux répondent aux goûts et aux attentes de notre auditoire, tel que l'a révélé la récente Enquête sur les goûts musicaux et les habitudes radiophoniques des Québécois(1)", a déclaré M. Richard Lachance, premier vice-président Radio, Cogeco Diffusion.

Aucune disposition du cadre réglementaire actuel n'établit de balises quant à la durée d'un montage ou la fréquence de montages pouvant être diffusés au cours d'une période donnée. Compte tenu du nombre de pièces canadiennes ou de langue française par rapport au nombre total de pièces musicales diffusées au cours d'une semaine de radiodiffusion ou au cours de la période de grande écoute, CKOI-FM se conforme à cet aspect de la politique.

Ainsi, selon Cogeco Diffusion, les accusations de l'ADISQ à l'égard de CKOI-FM reposent sur une interprétation du cadre réglementaire applicable au montage qu'elle souhaiterait voir appliquer plutôt que sur que le cadre tel qu'il s'applique actuellement.

Par ailleurs, si le CRTC juge que des changements aux règles portant sur les montages musicaux doivent être apportés, Cogeco Diffusion estime que cela doit être fait dans le cadre d'un processus global touchant l'ensemble des mesures réglementaires portant sur la diffusion de musique canadienne et de musique vocale de langue française, les mesures de la politique étant interdépendantes et intrinsèquement reliées. Bien entendu, Cogeco Diffusion serait prête à participer activement à un tel processus.

Cet examen global est d'autant plus nécessaire que l'industrie de la radio vit actuellement des changements importants. En effet, le glissement des parts d'écoute francophones vers la radio anglophone et la concurrence des autres plateformes, telles l'Internet, qui sont peu ou pas réglementées, entraînent une migration des auditeurs vers ces plateformes et a donc un effet pernicieux sur l'exposition et l'écoute de la musique francophone en général et sur la vitalité de l'industrie de la musique francophone.

AU SUJET DE COGECO DIFFUSION

Cogeco Diffusion est une filiale de COGECO inc., une entreprise de télécommunications diversifiée dont les actions subalternes à droit de vote sont inscrites à la Bourse de Toronto (TSX:CGO). Cogeco Diffusion exploite treize (13) stations de radio au Québec soit Rythme FM Montréal, CKOI FM, le 98,5 FM, The Q92.5 FM et CKAC AM à Montréal, le FM 93 et le 102,9 FM à Québec, CKOI FM Gatineau à Ottawa-Gatineau, CIME FM à Saint-Jérôme, Rythme FM Sherbrooke et CKOI FM à Sherbrooke, Rythme FM Trois-Rivières et CKOI FM Trois-Rivières à Trois-Rivières, ce qui en fait l'un des plus grands radiodiffuseurs québécois.

(1) Rapport de la firme Ipsos Reid émanant d'un sondage, commandé par Cogeco Diffusion de concert avec Astral Media Radio Inc. (Astral) et RNC Média Inc. (RNC) portant sur les habitudes de consommation de la musique et de la radio dans la province de Québec.

Renseignements

  • Marie Carrier
    Directrice, Communications d'entreprise
    514 764-4761