Initiative montréalaise contre le cancer de l'ovaire

Initiative montréalaise contre le cancer de l'ovaire

12 sept. 2005 11h52 HE

Collecte de fonds en appui à MOI : L'Initiative montréalaise contre le cancer de l'ovaire

MONTREAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 12 sept. 2005) - Une collecte de fonds en appui à l'Initiative montréalaise contre le cancer de l'ovaire (MOI) se déroulera jeudi le 15 septembre prochain au restaurant Schwartz's Montreal Hebrew Delicatessen, situé au 3895, boulevard Saint-Laurent entre 6h et 21h.Toutes les recettes de la journée seront remises à MOI.

MOI est un exemple de collaboration unique entre deux groupes de recherche de premier plan, l'un rattaché à l'Université de Montréal sous la direction de la docteure Diane Provencher du Centre hospitalier de l'Université de Montréal et le second à l'Université McGill sous la direction du docteur Walter Gotlieb de l'Hôpital général juif - Sir Mortimer B. Davis. En plus de recueillir des fonds visant à appuyer la recherche s'intéressant à la découverte de nouvelles stratégies susceptibles de faciliter le traitement clinique du cancer de l'ovaire, MOI s'efforce de sensibiliser davantage et d'informer les femmes sur cette maladie particulièrement meurtrière qui coûte annuellement la vie à environ 1 500 Canadiennes. Une femme sur 58 souffrira d'un cancer de l'ovaire au cours de son existence.

Etant donné que le cancer de l'ovaire est habituellement dépisté seulement à un stade avancé, il a été surnommé le "cancer silencieux". C'est une maladie particulièrement meurtrière. Plus de 70% des victimes du cancer de l'ovaire sont diagnostiquées à un stade avancé de la maladie et malgré des modifications apportées aux formes de traitements, les taux de survie ont très peu varié au cours des 30 dernières années. Le taux de mortalité du cancer de l'ovaire se situe encore à 60 %. Contrairement à d'autres types de cancer, le niveau de sensibilisation et les tests de dépistage pour ce cancer sont encore trop bas.

A propos du Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM)

Le Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM) offre des services spécialisés et ultraspécialisés à une clientèle régionale et suprarégionale. Il offre également, pour sa zone de desserte plus immédiate, des soins et des services hospitaliers généraux et spécialisés. L'ensemble de ces services contribue à l'enseignement, à la recherche, à l'évaluation des technologies et des modes d'intervention en santé qui sont offerts dans une perspective de réseaux intégrés. Le CHUM contribue également à la promotion de la santé en continuité avec les services de première ligne.

L'Hôtel-Dieu, l'Hôpital Notre-Dame et l'Hôpital Saint-Luc forment le CHUM et ses quelque 10 000 employés, 900 médecins, 330 chercheurs, 5 000 étudiants et stagiaires, ainsi que 800 bénévoles accueillent plus d'un demi-million de patients par année. www.chumontreal.qc.ca.

A propos de l'Institut du cancer de Montréal (ICM)

Fondé en 1947 à l'Hôpital Notre-Dame et affilié à cette institution hospitalière, l'Institut du cancer de Montréal (ICM) s'est donné comme premier objectif de favoriser la recherche fondamentale et clinique sur le cancer. Quelques années plus tard, une affiliation à l'Université de Montréal a élargi son mandat en créant un deuxième volet : l'enseignement et la formation de la relève. Aujourd'hui affilié au Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM) et l'Université de Montéal, l'ICM demeure une corporation sans but lucratif totalement indépendante qui sollicite des fonds publics et privés. L'ICM octroie des bourses d'étude et subventionne des projets de recherche novateurs dans le domaine de la recherche sur le cancer. Pour toute information additionnelle, veuillez visiter le site www.icm.qc.ca

A propos de l'Hôpital général juif (HGJ)

Depuis 1934, l'Hôpital général juif - Sir Mortimer B. Davis, un hôpital d'enseignement de 637 lits affilié à l'Université McGill, s'est efforcé de dispenser des " Soins pour tous " en desservant des patients venant d'horizons religieux, linguistiques et culturels divers et originaires de Montréal, de l'ensemble du Québec et même d'au-delà. En tant que l'un des principaux hôpitaux de soins spécialisés du Québec, l'HGJ a développé une réputation d'excellence, s'efforçant continuellement d'accroître et de rehausser le niveau de ses soins et de ses programmes d'enseignement ainsi que celui de ses programmes de recherche de pointe qui sont en cours à l'Institut Lady Davis de recherches médicales, le deuxième plus important centre de recherches biomédicales au Québec. Pour toute information additionnelle, veuillez visiter le site www.jgh.ca.

Renseignements