Comité Ecologique du Grand Montréal

Comité Ecologique du Grand Montréal

06 oct. 2005 10h00 HE

Comité Ecologique du Grand Montréal : Un projet expérimental novateur

MONTREAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 6 oct. 2005) -

Le Comité Ecologique du Grand Montréal est fier de célébrer les travaux de restauration des milieux naturels au parc-nature du Cap-Saint-Jacques de la Ville de Montréal

Le Comité Ecologique du Grand Montréal (CEGM) est fier de célébrer les travaux de restauration des milieux naturels au parc-nature du Cap-Saint-Jacques, en présence de madame Helen Fotopulos, membre du comité exécutif de la Ville de Montréal, responsable du mont Royal, des espaces verts et bleus, des parcs, des Muséums nature et de la condition féminine, de monsieur Francesco Miele, adjoint spécial du cabinet du ministre de l'Environnement du Canada et de nos autres partenaires tels le G.R.E.B.E inc., le Programme Impact du YMCA de Montréal et le Fonds de l'environnement de Shell. La participation financière de ces partenaires a permis d'investir 162 000 $ dans ce projet de restauration d'habitats au parc-nature du Cap-Saint-Jacques.

Ce projet expérimental exceptionnel vise à éliminer le nerprun cathartique (Rhamnus cathartica), un arbuste non indigène qui colonise les milieux naturels. Ces nouvelles pratiques visent à résoudre un problème environnemental soit l'envahissement du nerprun dans certains secteurs de parcs. Depuis juillet dernier jusqu'à ce jour, plus de 159 000 tiges couvrant une superficie d'environ 3 hectares ont été retirées au parc-nature du Cap-Saint-Jacques. La restauration de cette zone se fera par l'ensemencement et la plantation de plantes herbacées, d'arbres et arbustes indigènes.

"Les milieux naturels sont fragiles et leur survie dépend du soin que nous en prenons. Nous sommes fiers de conjuguer nos efforts avec différents partenaires en vue de contribuer au maintien de la diversité biologique de nos milieux naturels et ainsi léguer aux générations futures des milieux de vie de qualité. ", de mentionner madame Helen Fotopulos.

"En tant que ministre de l'Environnement, j'ai accepté de relever le défi d'atteindre le plus haut niveau possible en matière de qualité de l'environnement et ce, en vue d'accroître le bien-être des Canadiens. Ce projet représente une manifestation tangible du travail que l'on doit mener en partenariat en vue de participer activement à la protection et à la préservation de l'environnement. " de mentionner monsieur Stéphane Dion.

Rappelons que ce projet expérimental d'éradication du nerprun permettra également de sensibiliser les usagers du parc-nature à la problématique des espèces envahissantes ainsi qu'aux interventions souhaitables afin de contrer ce problème. Les visiteurs pourront apprécier le nouvel écosystème mis en place et ainsi vivre une expérience paysagère sensorielle et visuelle différente ce qui renforcera l'importance et l'intérêt de la conservation de ces milieux.

De plus, ce projet servira à développer un protocole d'intervention qui sera utile à d'autres gestionnaires et intervenants confrontés à des problématiques similaires dans les milieux naturels sous leur responsabilité.

Renseignements

  • Comité Ecologique du Grand Montréal
    Erik Bassil
    (514) 721-0907