Association des propriétaires du Québec

Association des propriétaires du Québec

16 nov. 2010 11h30 HE

Comme à de nombreuse reprises, le Regroupement des comités logement et associations de locataires du Québec (RCLALQ) fait fausse route en demandant un code du logement.

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 16 nov. 2010) - L'Association des Propriétaires du Québec (APQ) estime qu'il n'y a pas besoin de mettre en place un code du logement.

"Il y a déjà plusieurs dispositions en vigueur et plusieurs organismes qui s'occupent des problèmes de moisissures ou de vermines. Ce ne serait qu'une redondance inutile et coûteuse pour les citoyens" selon Martin Messier, président de l'APQ.

La Régie du logement et la Régie du bâtiment ont déjà le mandat de surveiller et peuvent intervenir dans les situations d'insalubrité ou celles qui touchent à l'enveloppe du bâtiment. Mettre en place un code du logement équivaut à créer un système parallèle et redondant en entrainant des coûts déraisonnables pour les contribuables.

"Il faut encourager les propriétaires de logements locatifs à investir dans leurs immeubles par les rénovations plutôt que d'ajouter un autre système coûteux et complexe qui ne pourrait que décourager les propriétaires tout en n'apportant rien de plus aux locataires, sauf une facture, répartie sur l'ensemble des contribuables pour un système inutile puisqu'il occuperait un secteur déjà couvert par d'autres organismes. " d'ajouter Martin Messier.

Le projet de loi 122 déposé la semaine dernière est un exemple du fardeau de plus en plus lourd que doivent déjà porter les propriétaires d'immeubles : "L'adoption du projet de loi 122 amènerait la Régie du bâtiment du Québec à mettre en vigueur dès l'an prochain, un règlement qui exigerait notamment des propriétaires qu'ils aient un programme d'entretien préventif, qu'ils embauchent des professionnels pour effectuer les inspections et qu'ils conservent tous les rapports d'inspection et d'évaluation pendant la durée de vie du bâtiment selon des normes qui malheureusement ne sont pas prises en compte dans les ajustements de loyer que nous permet la méthode actuelle de fixation des loyers."

Fondée en 1984, l'Association de Propriétaires du Québec (APQ) est la plus importante association à offrir des services aux propriétaires de logements locatifs tout en étant présente dans toutes les régions du Québec.

Renseignements

  • Estelle Fabre
    Coordonnatrice aux communications
    514-436-7640
    fabre@apq.org
    ou
    Martin Messier
    514-382-9670 poste 201
    www.apq.org