Société canadienne de l'hémophilie

Société canadienne de l'hémophilie
Commémoration de la tragédie du sang contaminé

Commémoration de la tragédie du sang contaminé

26 nov. 2007 08h00 HE

Commémoration de la tragédie du sang contaminé : La société canadienne de l'hémophilie se souvient... et porte un regard vigilant vers l'avenir

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 26 nov. 2007) - La Société canadienne de l'hémophilie (SCH) a mis en branle un programme de commémoration de la tragédie du sang contaminé... pour ne jamais oublier.

Afin de souligner le lancement officiel de cette initiative, un premier Arbre de vie commémoratif sera planté aujourd'hui au siège social de la Société canadienne du sang situé à Ottawa. Héma-Québec a accepté d'emboîter le pas et de planter un arbre à son siège social de Montréal en 2008. La SCH espère de tout cour que ce mouvement mènera à une forêt d'arbres commémoratifs à l'échelle du pays.

Parallèlement à cette initiative, la SCH divulgue son Bulletin 2005-2007 du système canadien d'approvisionnement en sang. Il s'agit du quatrième rapport sur l'état de la situation à paraître depuis le dépôt du rapport de la Commission d'enquête sur l'approvisionnement en sang au Canada (aussi connu sous le nom de rapport Krever) il y a exactement dix ans de cela, soit le 26 novembre 1997.

"Nous avons promis à nos membres de faire tout en notre pouvoir pour éviter qu'une telle tragédie ne se reproduise, a déclaré Pam Wilton, présidente de la SCH. Soucieux de tenir parole, nous procédons au lancement de ce programme commémoratif à la mémoire des victimes de cette tragédie et à la parution de notre bulletin visant à attirer l'attention du public sur la sécurité de l'approvisionnement en sang."

"Voilà 25 ans que la tragédie du sang contaminé s'est manifestée. Aujourd'hui, nous tenons à perpétuer le souvenir de toutes les personnes qui en sont mortes, a affirmé l'honorable Tony Clement, ministre fédéral de la Santé. L'indemnisation de toutes les victimes de cette tragédie était la chose à faire, mais celle-ci ne pourra jamais apaiser leurs souffrances. Les leçons apprises de la tragédie ne seront jamais oubliées et aujourd'hui, le système canadien d'approvisionnement en sang est perçu par l'Organisation mondiale de la santé comme un modèle pour les autres pays pour avoir établi les plus hauts standards en sûreté du sang."

Plus de 1 100 Canadiens ayant reçu une transfusion sanguine pendant les années 1980 ont contracté le VIH. On compte parmi ceux-ci environ 700 individus atteints d'hémophilie ou d'un autre trouble de la coagulation et 400 personnes ayant reçu une transfusion pour d'autres motifs (traumatisme, intervention chirurgicale, accouchement, cancer, etc.). Malheureusement, les trois quarts de ces victimes en sont mortes.

Un nombre encore plus grand de personnes - quelque 20 000 individus - ont contracté le VHC par l'entremise de produits sanguins contaminés avant l'avènement des tests de dépistage en 1990. On ne connaît pas le nombre exact de décès attribuables à une maladie hépatique associée au VHC contracté à cette époque. On estime toutefois que ce nombre se situe dans les milliers et qu'il ne cesse d'augmenter.

"Nous voulons également profiter de l'occasion pour sensibiliser la population à l'importance de la sécurité du système d'approvisionnement en sang, a ajouté Mme Wilton. Il faut comprendre que la médecine transfusionnelle a beaucoup progressé. Soulignons notamment les concentrés de facteurs de coagulation qui constituent aujourd'hui un des moyens les plus sûrs de traiter les troubles de la coagulation. Sans compter les transfusions de globules rouges, de plaquettes et de plasma qui sont maintenant plus sécuritaires que jamais auparavant. Bref, le système de collecte et de distribution du sang a été remanié en profondeur selon les recommandations de la Commission Krever. En dépit des progrès accomplis, il importe toutefois de continuer à faire preuve de vigilance."

Dr Graham Sher, chef de la direction à la Société canadienne du sang, a déclaré : "Il est tout à fait significatif que nous nous retrouvions aujourd'hui en présence de la Société canadienne de l'hémophilie pour planter cet arbre devant le siège social de la Société canadienne du sang. Nous sommes deux organismes ayant chacun notre propre perspective du système d'approvisionnement en sang : celle d'un fournisseur et celle d'un client. Quelle que soit notre façon de voir les choses, nous partageons un même objectif, à savoir que les patients reçoivent du sang et des produits sanguins sécuritaires."

La décision d'organiser une commémoration sous le thème "l'arbre de vie" s'explique du fait que l'arbre constitue un symbole important un peu partout dans le monde. Il représente la vie de par ses branches qui montent vers le ciel et ses racines qui s'enfoncent profondément dans le sol. Les familles ayant perdu un être cher pourront y voir un moyen tangible de perpétuer son souvenir.

La première journée nationale de commémoration aura lieu le 27 octobre 2008 sous la présidence d'honneur du juge Horace Krever (c'est le 27 octobre 1993 que le juge Horace Krever a été nommé à la présidence de la Commission d'enquête sur l'approvisionnement en sang au Canada). Le programme national de commémoration comporte différents volets. Dans un premier temps, il a été décidé de planter un arbre dans la capitale nationale et d'y joindre une plaque commémorative de manière à ne jamais oublier cette tragédie. On plantera également un arbre dans la capitale de chacune des provinces canadiennes. On invitera ensuite les gens qui ont perdu un être cher à déployer des efforts en vue de planter des arbres sur leur propriété privée, sur des terres appartenant à leur municipalité et dans les parcs publics. Au début de la prochaine année, un site web sera lancé où les gens pourront tracer le portrait d'une personne qui est aux prises avec les conséquences de la tragédie du sang contaminé ou qui en est morte.

Ces arbres seront des monuments vivants érigés à la mémoire des milliers de personnes décédées par suite de la tragédie de sang contaminé au Canada. Faisons en sorte que leur douleur et leur souffrance ne soient pas vaines et ne sombrent jamais dans l'oubli.

La cérémonie de plantation de l'arbre commémoratif de la Société canadienne du sang aura lieu à 13 heures au 1800, promenade Alta Vista à Ottawa.
On peut consulter le bulletin du système canadien d'approvisionnement en sang de la SCH au www.hemophilia.ca/fr.

Profil de la SCH

La Société canadienne de l'hémophilie (SCH) est un organisme à but non lucratif qui travaille à améliorer l'état de santé et la qualité de vie des personnes atteintes de troubles héréditaires de la coagulation et à trouver une cure définitive à ces maladies. Sa vision est d'éradiquer la souffrance et la douleur causées par les troubles héréditaires de la coagulation.

Renseignements