BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier
BMO Banque de Montreal

BMO Banque de Montreal
BMO Banque privee Harris

BMO Banque privee Harris

03 avr. 2012 09h09 HE

Comment éviter les quatre erreurs les plus courantes de planification de la relève d'une entreprise, selon BMO

- Le nouveau livre BMO sur la planification de le succession aide les entreprises à mieux préparer leur futur.

- La majorité des propriétaires de PME n'ont pas établi de plan de relève.

- La sous-estimation du temps, le manque de communication, l'évitement des conflits et le manque d'équilibre dans la planification de la relève sont les principaux obstacles au succès.

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 3 avril 2012) - James Wong, vice-président, Planification de la relève, chez BMO Groupe financier a écrit conjointement un nouveau livre intitulé L'expérience de la transition - Ce que tout propriétaire d'une entreprise familiale au Canada devrait connaître sur la planification de la relève. L'ouvrage signale les quatre principales erreurs que commettent les propriétaires de PME canadiens dans la planification de la relève de leur entreprise.

« Au moment d'amorcer le processus de planification de la relève, certains éléments jouent toujours un rôle considérable, comme les émotions, les contraintes de temps et les conflits qui surgissent entre les membres de la famille », prévient M. Wong. En revanche, s'il est bien mené, le processus de transition d'une entreprise peut réussir et se conclure à la satisfaction de toutes les parties prenantes. »

Selon une étude de BMO, la majorité des propriétaires de PME canadiens n'ont pas encore préparé de plan de relève, environ la moitié d'entre eux avouant même qu'il est trop tôt pour commencer à y songer.

« Étant donné que les PME comptent pour presque 97 pour cent de l'ensemble des employeurs au pays, l'absence d'un plan de relève digne de ce nom pourrait avoir des répercussions majeures sur l'économie canadienne, a affirmé Cathy Pin, vice-présidente, Services bancaires aux entreprises, BMO Banque de Montréal. La bonne nouvelle c'est que des conseils et des experts financiers sont disponibles, et qu'une transition peut se faire en douceur si un plan de relève réfléchi a été élaboré et suivi au fil du temps. »

Éviter les quatre erreurs de planification de la relève les plus communes :

Sous-estimation du temps : Nombre de familles qui entreprennent la planification de la relève dans leur entreprise sous-estiment souvent le délai requis pour élaborer un plan exhaustif. Par mesure de prudence, il vaut mieux prévoir amplement de temps pour préparer, évaluer, formuler la stratégie et exécuter un plan de relève qui permettra d'atteindre les objectifs des membres de la famille et de l'entreprise. Une planification inadéquate risque d'entraîner des répercussions nuisibles pour l'entreprise. Idéalement, un plan devrait être adopté cinq ans d'avance, trois ans d'avance à tout le moins.

Manque de communication : Le manque de communication est souvent la source première de conflits dans la planification de la relève, comme les divergences d'opinions et d'objectifs au sein de la famille en ce qui a trait à l'avenir de l'entreprise familiale. Une communication ouverte et honnête entre les membres de la famille est donc essentielle; l'établissement de politiques de communication formelles, comme la tenue de réunions d'affaires régulières en famille, peut s'avérer particulièrement utile à cet égard.

Évitement des conflits : La crainte et l'évitement des conflits constituent souvent une entrave majeure à la réussite d'un plan de relève. Lorsque des changements sont apportés à un plan de relève, il est normal que des tensions et des conflits surgissent au sein de la famille. Il importe de comprendre que les conflits sont inévitables; plutôt que de les éviter, les propriétaires d'entreprise doivent apprendre à les gérer. Un conflit bien géré peut connaître des résultats très positifs.

Manque d'équilibre : Le manque d'équilibre - entre la famille et l'entreprise - d'un plan de relève peut souvent constituer un défi. Les questions émotives et les conflits familiaux amènent souvent les propriétaires d'entreprise à remettre l'élaboration d'un plan de relève à plus tard. Il importe de préserver l'harmonie familiale avant, pendant et après le transfert du leadership pour assurer le bien-être de la famille à long terme.

Pour commander votre exemplaire gratuit de l'ouvrage, visitez le site www.bmo.com/planificationreleve.

Renseignements