Institut professionnel de la fonction publique du Canada

Institut professionnel de la fonction publique du Canada

04 avr. 2012 11h04 HE

Compressions budgétaires : Des centaines de professionnels de la fonction publique reçoivent un avis officiel

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 4 avril 2012) - Des centaines de professionnels de la fonction publique du Canada ciblés par les compressions du gouvernement fédéral ont commencé à recevoir un avis leur annonçant que leur poste pourrait être supprimé, selon l'Institut professionnel de la fonction publique du Canada (IPFPC). Le gouvernement n'a certainement pas perdu de temps pour mettre en œuvre son programme de démantèlement prévu dans le budget de 2012.

Des lettres de réaménagement d'effectifs (RE) ont été envoyées à 400 membres de l'IPFPC employés à la Défense nationale, à l'Agence de promotion économique du Canada atlantique, à Diversification de l'économie de l'Ouest, à l'Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec, à la Commission de la fonction publique et à l'Agence fédérale de développement économique pour le Sud de l'Ontario.

« Il est trop tôt pour évaluer toutes les conséquences que ces compressions auront sur les services offerts aux Canadiens, mais nous constatons déjà que les régions et les collectivités qui sont aux prises avec des difficultés économiques n'ont pas été épargnées », déclare Gary Corbett, président de l'IPFPC. « Les agences de développement économique régionales illustrent bien comment de bons emplois gouvernementaux contribuent à créer d'autres emplois où on en a le plus besoin. »

Dans le cadre d'un réaménagement des effectifs, plus d'employés finissent généralement par être déclarés « touchés » plutôt qu'« excédentaires ». Avec les compressions énormes que le gouvernement fédéral s'apprête à faire, le stress et l'incertitude des travailleurs de la fonction publique et leurs familles ne peuvent que s'intensifier et se répandre.

« Nos membres peuvent compter sur l'appui inconditionnel de l'Institut professionnel. Nous ne ménagerons aucun effort pour faire respecter les droits que leur confèrent leurs conventions collectives » ajoute Gary Corbett. « Les Canadiens peuvent être certains que nous défendrons les programmes et les services sur lesquels ils comptent ».

L'Institut professionnel de la fonction publique du Canada représente près de 60 000 professionnels et scientifiques du secteur public canadien. Il est l'un des membres fondateurs de la coalition Des professionnels au service des Canadiens (PSC), un regroupement de six syndicats de la fonction publique qui sont d'avis que le projet du gouvernement Harper de se défaire de programmes et services gouvernementaux aura de graves répercussions sur le bien-être des Canadiens, de leurs familles et de leurs collectivités.

Consultez le site Web www.securitegenre.ca et joignez-vous à un nombre croissant de Canadiens qui se portent à la défense des services publics.

Renseignements

  • Pierre Villon
    613-228-6310, poste 2228
    (613) 794-9369 (cell)