Société canadienne d'hypothèques et de logement

Société canadienne d'hypothèques et de logement

19 févr. 2015 11h00 HE

Conférence 2015 de la SCHL sur les perspectives du marché de l'habitation de la Saskatchewan

Un aperçu du marché de l'habitation de la Saskatchewan

REGINA, SASKATCHEWAN--(Marketwired - 19 fév. 2015) - Des économistes et analystes de marché de la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) ont présenté aujourd'hui un aperçu du marché de l'habitation de la Saskatchewan ainsi que leurs prévisions à l'occasion de la Conférence annuelle de la SCHL sur les perspectives du marché de l'habitation. Les experts de la SCHL ont présenté à plus de deux cent spécialistes du secteur de l'habitation les facteurs économiques et démographiques, entre autres, qui influent sur le marché des principales agglomérations de la province.

Sur le marché du neuf de la Saskatchewan, le total des mises en chantier devrait descendre en 2015 et en 2016. « La baisse du prix du pétrole aura un effet modérateur sur les investissements et la croissance économique. Cela contribuera au ralentissement de la croissance de l'emploi et de la migration nette, un ralentissement qui fera fléchir la demande d'habitations », a déclaré Lai Sing Louie, économiste régional à la SCHL pour la région des Prairies et des territoires.

À Regina, les stocks de maisons individuelles achevées et non écoulées se chiffraient à 160 unités à la fin de 2014, ce qui représente une hausse de 57 % depuis la fin de 2013. « Les constructeurs tenteront de répondre à la demande de logements neufs au moyen de leurs stocks d'invendus. Nous nous attendons donc à ce que le nombre de mises en chantier de maisons individuelles atteigne 700 unités en 2015, avant de descendre légèrement pour se fixer à 675 en 2016 », a déclaré Goodson Mwale, analyste principal de marché à la SCHL pour la Saskatchewan.

L'accroissement des stocks et la modération des facteurs fondamentaux de l'économie à Saskatoon devraient entraîner une diminution de 20 % des mises en chantier de logements collectifs, qui se chiffreront à 1 560 unités en 2015, après avoir atteint en 2014 un sommet en 30 ans. Sans réelle diminution des stocks, on peut s'attendre à ce que les mises en chantier descendent encore jusqu'à 1 540 unités en 2016. Le ralentissement de la croissance de l'emploi et la baisse de la migration nette auront aussi un effet modérateur sur la demande sur le marché de la revente cette année, malgré les taux hypothécaires historiquement faibles. Les ventes à Saskatoon devraient diminuer pour se chiffrer à 5 800 unités en 2015, puis remonter légèrement pour atteindre 5 850 en 2016.

Le nombre de ventes MLS® à Régina devrait aussi diminuer pour se chiffrer à 3 650 transactions en 2015, mais les ventes de logements existants demeureront au-dessus des moyennes historiques. « En 2016, les ventes devraient enregistrer une modeste augmentation pour atteindre 3 675. Cette augmentation sera stimulée par la croissance continue de l'emploi et de la population. Le prix MLS® moyen à Regina devrait s'accroître de moins de 1 % pour se fixer à 316 500 $ en 2015, puis atteindre 322 000 $ en 2016 », a affirmé M. Mwale.

La Conférence annuelle de la SCHL sur les perspectives du marché de l'habitation de Calgary aide les acteurs de ce marché à comprendre les tendances, à reconnaître les nouvelles occasions et à prendre des décisions d'affaires éclairées. Les consommateurs et les intervenants du secteur de l'habitation font confiance à la SCHL, qui, en mettant à contribution plus de 65 ans d'expérience, leur fournit de l'information fiable, impartiale et actuelle dans leur sphère d'activité.

Pour en savoir davantage, veuillez consulter le site www.schl.ca ou composer le 1-800-668-2642.

Renseignements

  • Demandes de renseignements de la part des médias :
    Renée Anne Nat
    Relations publiques
    Société canadienne d'hypothèques et de logement
    403-515-2963 ou Cell: 403-605-5094
    rnat@cmhc-schl.gc.ca