Pêches et Océans Canada

Pêches et Océans Canada

22 févr. 2008 17h07 HE

Confiscation de bateaux et annulation de permis pour pêche illicite au filet dérivant en haute mer dans l'océan Pacifique nord

VANCOUVER, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(Marketwire - 22 fév. 2008) - L'honorable Loyola Hearn, ministre des Pêches et des Océans, a annoncé aujourd'hui que des mesures avaient été prises contre six bateaux de pêches chinois qui ont été surpris en train de pratiquer illégalement la pêche au filet dérivant en haute mer dans l'océan Pacifique nord. Ces bateaux ont été pris en flagrant délit lors des patrouilles aériennes menées en septembre dernier dans le cadre de l'Opération Driftnet du Canada.

"Les patrouilles menées dans le cadre de l'Opération Driftnet jouent un rôle important dans la lutte contre les pratiques de pêches illicites dommageables dans le Pacifique nord, a déclaré, le ministre Hearn. Les Canadiens peuvent être fiers de notre contribution à cet important effort multinational."

Chaque année, les agents des pêches canadiens et leurs homologues du National Marine Fisheries Service des Etats-Unis surveillent plus de quatre millions de kilomètres carrés au delà de la limite de 200 milles, dans le cadre de l'Opération Driftnet. Lors de la patrouille de septembre 2007, six bateaux chinois ont été aperçus en train d'utiliser des filets dérivants illégaux. Les six bateaux ont été arrêtés après que les agents des pêches canadiens et américains ont signalé ces infractions à la Garde côtière américaine.

La Chine a par la suite confisqué chacun de ces bateaux et cinq de ceux-ci ont été vendus depuis. Les permis de pêche internationaux des propriétaires de ces bateaux ont été annulés. Ces derniers ont également dû payer une amende de 7 000 dollars.

L'annulation des permis s'applique également à l'ensemble de la flotte du propriétaire pris en défaut. Il s'agit donc d'une amende substantielle. Un des propriétaires, qui n'avait pas de permis international, a vu son amende passer à 14 000 $. Les permis des capitaines des bateaux ont également été suspendus.

L'Opération Driftnet est rendue possible grâce à l'étroite collaboration entre Pêches et Océans Canada et le ministère de la Défense nationale. Les patrouilles sont effectuées par des avions CP-140 Aurora de la Force aérienne du Canada, les seuls avions au monde permettant de mener efficacement des recherches sur un territoire aussi étendu. Lors des patrouilles, les agents des pêches canadiens et américains repèrent les activités de pêche illégale et en consignent les preuves. Ces activités sont interdites dans l'océan Pacifique nord, car elles sont très dommageables pour les stocks de saumon du Pacifique ainsi que pour d'autres ressources du milieu marin, comme le thon, les mammifères marins et les oiseaux de mer.

Lorsque des navires sont surpris en train d'utiliser des filets dérivants ou de pratiquer une activité de pêche illicite, ils sont immédiatement signalés à la Garde côtière américaine ou une autre agence, par exemple les Services frontaliers fédéraux de Russie, l'Agence des pêches du Japon ou l'Agence des pêches de la Corée du Sud, et le ministère de la sécurité publique de la Chine. Cette collaboration est possible grâce à la Commission sur les poissons anadromes du Pacifique nord et au North Pacific Heads of Coast Guard Forum.

"Les activités de pêche illicites doivent être punies rapidement et sévèrement. Les propriétaires et les capitaines de bateaux devront donc y penser à deux fois avant d'enfreindre les règles, a déclaré le ministre Hearn. Le Canada et ses partenaires du Pacifique nord ont prouvé qu'ils pouvaient faire le travail."

Renseignements : www.overfishing.gc.ca

http://www.dfo-mpo.gc.ca

Renseignements

  • Pêches et Océans Canada, Ottawa
    Phil Jenkins
    Relations avec les médias
    613-990-7537
    ou
    Cabinet du ministre
    Pêches et Océans Canada, Ottawa
    Joshua Zanin
    Adjoint spécial, Communications
    613-992-3474