Congrès du travail du Canada

Congrès du travail du Canada

09 avr. 2009 09h47 HE

Congrès du travail du Canada : Le carnage de l'élimination d'emplois se poursuit

M. Georgetti dit qu'il faut réparer l'assurance-emploi dès maintenant

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 9 avril 2009) - Le carnage de l'élimination d'emplois se poursuit au Canada et il existe un besoin pressant de réparer le Régime d'assurance-emploi afin qu'il serve à un plus grand nombre de personnes en chômage, selon Ken Georgetti, président du Congrès du travail du Canada.

Statistique Canada indique que 61 000 autres emplois ont été éliminés en mars, ce qui porte à 8,0 % le taux de chômage et à 1,45 million le nombre de Canadiens et Canadiennes qui veulent un emploi mais n'arrivent pas à en trouver un.

"Les données sont bouleversantes", déclare M. Georgetti, "mais ce qui nous met vraiment en colère, c'est que le pourcentage des sans-emploi du Canada qui reçoivent des prestations d'a.-e. diminue."

Selon les données de Statistique Canada les plus récentes dont nous disposons, seuls 42,8 % des sans-emploi du Canada recevaient des prestations d'a.-e. en janvier 2009 alors que 44,4 % des personnes en chômage en recevaient en décembre 2008. "Il ne devrait pas en être ainsi dans les conditions actuelles. Le Régime d'a.-e. n'est pas favorable aux personnes qui y ont cotisé. Nous devons réparer l'a.-e. et y voir dès maintenant."

M. Georgetti ajoute que l'a.-e. est importante pour les communautés comme pour les individus. "Les personnes en chômage dépensent leur argent dans les magasins et les stations d'essence, pour acheter des vêtements à leurs enfants et pour payer des leçons de sport et de musique. Cet argent permet à la communauté de poursuivre ses activités pendant que les gens cherchent un nouvel emploi."

Analyse rapide de l'économiste principal Sylvain Schetagne

61 300 emplois ont été éliminés au Canada en mars. En fait, 79 500 emplois à plein temps ont été éliminés mais certains emplois à temps partiel ont été créés le mois dernier.

Nombre des emplois à plein temps perdus depuis octobre 2008 : 386 500.

Nombre de travailleuses et travailleurs canadiens qui ont perdu leur emploi depuis octobre 2008 : 356 500.

Le taux de chômage est passé à 8,0 % (il était de 6,3 % en octobre 2008). Il a rejoint le taux de chômage de décembre 2001, soit d'il y a plus de 7 années.

De nombreux économistes s'attendent que le taux de chômage dépassera 10 % d'ici la fin de 2009 et qu'il frisera les 11 % en 2010. Selon les Perspectives économiques de l'OCDE les plus récentes, le taux de chômage sera de 10,8 % à la fin de 2010.

Le taux de chômage de la plus vaste portée (R8), qui comprend les travailleuses et les travailleurs qui sont découragés de chercher du travail et les personnes travaillant involontairement à temps partiel, est passé de 8,0 % à 11,7 % d'octobre 2008 à février 2009. (Ces données ne sont pas désaisonnalisées mais le " vrai " taux de chômage a également augmenté de façon très marquée par rapport à février 2008.)

Le secteur manufacturier et l'industrie de la construction ont vu diminuer le nombre de leurs emplois le mois dernier. Depuis octobre 2008, 134 000 emplois ont été éliminés dans le secteur manufacturier et 99 000 emplois ont été éliminés dans l'industrie de la construction.

Les hommes de 25 à 54 ans ont essuyé d'importantes pertes d'emplois en mars.

Les travailleurs et les travailleuses de 15 à 24 ans ont vu leur taux de chômage atteindre 14,8 %. Il n'a pas été aussi élevé depuis 1998.

Le Canada comprend actuellement plus de 1 456 600 hommes et femmes en chômage. Cela représente une augmentation de 26,5 % depuis octobre dernier.

Le Congrès du travail du Canada, voix nationale du mouvement syndical, représente 3,2 millions de travailleuses et travailleurs canadiens. Le CTC réunit les syndicats nationaux et internationaux du Canada, les fédérations provinciales et territoriales du travail et 130 conseils du travail régionaux. Site web : www.congresdutravail.ca

Renseignements

  • Congrès du travail du Canada
    Sylvain Schetagne
    Economiste
    613-526-7412
    ou
    Congrès du travail du Canada
    Dennis Gruending
    Communications
    613-878-6040