Congrès du travail du Canada

Congrès du travail du Canada

12 juin 2008 10h00 HE

Congrès du travail du Canada : Le gouvernement fédéral obtient un E pour la garde des enfants

Les fiches de rendement révèlent que le gouvernement ne tient pas ses promesses

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 12 juin 2008) - Le Congrès du travail du Canada a donné une note d'échec au gouvernement fédéral, car il n'a pas pris les mesures nécessaires pour accorder aux parents qui travaillent un meilleur accès à des services de garde de qualité à prix abordables.

Lors d'une conférence de presse sur la colline du Parlement, Barbara Byers, vice-présidente exécutive du Congrès du travail du Canada, a publié un ensemble complet de fiches de rendement. Ces fiches accordent aux gouvernements provinciaux et fédéral une note de rendement général en matière de prestation de services de garde d'enfants aux familles travailleuses.

Fondées sur des données publiques obtenues auprès ou par l'entremise des gouvernements, ces fiches de rendement mesurent les progrès, ou l'absence de progrès, dans trois domaines : 1) l'abordabilité, mesurée en fonction de ce qu'il en coûte aux parents pour avoir accès aux services de garde; 2) la qualité, mesurée en fonction des salaires versés au personnel des services de garde; et 3) l'accessibilité, mesurée en fonction de la création de places dans les services de garde publics.

Le Manitoba a obtenu la meilleure note, soit B+, alors que la Colombie-Britannique a obtenu la plus basse, soit D-. Le gouvernement fédéral, pour sa part, a obtenu une note "incomplète".

"Ils ne font pas ce qu'il faut pour les parents qui travaillent. Les frais augmentent. Les places en garderies sont créées beaucoup plus lentement qu'avant. Les salaires du personnel de garderies sont toujours de moyens à beaucoup trop faibles. Les gouvernements provinciaux pourraient faire tellement plus si le gouvernement fédéral accordait un financement et un appui stable et prévisible", affirme Byers.

"C'est un fait indéniable : la vaste majorité des mères canadiennes d'aujourd'hui travaillent. Plus de 65 % des femmes qui ont des enfants de moins de trois ans travaillent à l'extérieur du foyer. Et 75 % des femmes qui ont des enfants d'âge préscolaire (âgés entre trois et cinq ans) font aussi un travail rémunéré.

Or, en dépit de la demande non équivoque, ajoute Byers, seulement 16 % des enfants du Canada avaient accès à des services de garde réglementés en 2004. Depuis l'arrivée des conservateurs de Stephen Harper au pouvoir en 2006, les choses ne se sont pas améliorées. Les femmes continuent de se heurter à un surplus de promesses et à une pénurie de résultats.

Le Québec n'est pas inclus dans le sondage du Congrès du travail du Canada, car il a une fiche de route beaucoup plus progressiste en matière de garde et d'apprentissage des jeunes enfants. Par exemple, bien que le Québec ne compte que 22 % du total des enfants canadiens, il détient 45 % des places en garderies réglementées du Canada et a bénéficié de 78 % du total de l'augmentation du financement public depuis 2001. Inclure le Québec dans ce sondage serait comme comparer les oeufs brouillés à la quiche.

Donc, au cours des prochains jours, des parents et des militants pour les services de garde d'enfants tiendront des activités à la grandeur du pays, au niveau provincial, pour voir quels résultats leurs provinces ou territoires respectifs ont obtenu et ce qu'ils pourraient faire pour obtenir de meilleurs résultats.

Les fiches de rendement font partie de la campagne "L'égalité! Une fois pour toutes!" du Congrès du travail du Canada. Pour obtenir de plus amples renseignements sur cette importante campagne pour l'égalité économique des femmes ou pour prendre connaissance de l'ensemble complet des fiches de rendement, visitez le site www.unefoispourtoutes.ca.

Le Congrès du travail du Canada, voix nationale du mouvement syndical, représente 3,2 millions de travailleuses et travailleurs canadiens. Le CTC réunit les syndicats nationaux et internationaux du Canada, les fédérations provinciales et territoriales du travail et 130 conseils du travail régionaux.

Renseignements

  • Congrès du travail du Canada
    Jeff Atkinson
    613-526-7425 et 613-863-1413