Congrès du travail du Canada

Congrès du travail du Canada

07 déc. 2007 11h19 HE

Congrès du travail du Canada : Les fêtes seront difficiles pour 1,06 million de Canadiens et Canadiennes qui ne trouvent pas d'emplois

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 7 déc. 2007) - Selon l'Enquête sur la population active de Statistique Canada pour le mois de novembre, 25 100 travailleurs et travailleuses se sont ajoutés aux rangs des sans-emplois - incluant 16 400 qui ont perdu leurs emplois dans les secteurs manufacturier.

"Que la situation de l'emploi soit bonne au Canada par rapport aux autres pays, n'est qu'une mince consolation pour 1 068 200 de Canadiens et Canadiennes qui veulent un emploi, mais devront faire passer les fêtes de fin d'année sans chèque de paye," dit Ken Georgetti, président du Congrès du travail du Canada.

Georgetti souligne également que, au niveau national, il n'existe pas de plan visant à résoudre leurs difficultés, ni immédiatement, ni pour le long terme - en dépit de faiblesses graves dans le notre économie.

"Dans l'immédiat, le gouvernement fédéral devrait écouter les appels des actuaires, de Centraide, des banques alimentaires et des syndicats quant à la nécessité de rendre l'accès à l'assurance-emploi plus équitable."

"Pour le long terme, le gouvernement fédéral doit montrer du leadership pour parvenir, par une approche coordonnée qui implique tous les niveaux de gouvernement, les syndicats et les employeurs, à une stratégie de l'emploi "faite au Canada"," explique Georgetti. "Il est temps pour le gouvernement fédéral de montrer la volonté de prévenir de nouvelles annonces de mise à pied et de stimuler la création de bons emplois permanents qui paient de bons salaires et des avantages sociaux."

Données sur le chômage - L' Enquête sur la population active de Statistique Canada pour le mois de novembre nous dit que le taux de chômage est passé à 5,9 %, il était de 5,8 % en octobre. Un grand nombre de personnes entrent sur le marché du travail. Le nombre de chômeurs augmente bien que le taux d'emploi global pour le pays soit au niveau record de 63,8 %. Le mois dernier, en chiffres dessaisonalisés, il y avait encore 1 068 200 de Canadiens et Canadiennes qui veulent travailler mais qui n'avaient pas d'emploi.

Analyse de l'économiste Erin Weir

Chômage

La création de 42 600 emplois en novembre est frappante, cependant la perte se 25 100 emplois est aussi frappante et mérite autant d'attention. Alors que la croissance de l'emploi est de 0,3 %, le nombre de chômeurs a augmenté de 2,4 %. Proportionnellement, la croissance du chômage au cours du dernier mois équivaut presque à la croissance de l'emploi au cours de l'année écoulée (2,7 %).

Le taux de chômage plus élevé contredit les idées reçues d'un marché du travail tendu et de pénurie de main-d'oeuvre. Le Canada reconnaît qu'il y a officiellement près de 1,1 million de personnes qui cherchent des emplois sans en trouver. Bien sûr, beaucoup plus de Canadiens et Canadiennes sont aussi sous-employés ou exclus de la population active totale.

Manufactures

Le secteur manufacturier a subi de nouvelles pertes de 16 400 emplois en novembre, poussant les pertes totales à 314 600 emploi depuis le sommet statistique de novembre 2002. On prévoit que ces lourdes pertes risquent de continuer aussi longtemps que le dollar canadien demeure près de la parité avec le dollar américain.

Plus tôt cette semaine, la Banque du Canada a faut un petit pas dans la bonne direction en réduisant les taux d'intérêt de 0,25 %. Cependant, la Réserve fédérale américaine a récemment réduit les taux d'intérêt de 0,75 %, et semble prête à les réduire encore davantage. La Banque du Canada a besoin de continuer à baisser les taux d'intérêt pour modérer le taux de change de sorte que les produits de fabrication canadienne peuvent être compétitifs sur les marchés étrangers.

Investissement

Avant hier, Statistique Canada a révélé que la valeur des actifs fixes du Canada a augmenté de seulement 2 % par an de 1997 à 2007. La moitié de cette croissance est survenue en Alberta. L' investissement à peine dépassé la dépréciation dans le reste du Canada.

Cette anémie de l'investissement des entreprises augure mal pour l'avenir du marché du travail au Canada. L'essor de l'investissement en Alberta essor de l'investissement relativement peu d'emplois créés, car il est concentré dans l'industrie pétrolière et gazière, qui est extrêmement forte intensité de capital par opposition à forte intensité de main-d'oeuvre. Plus d'investissements réels dans un plus large éventail de secteurs est nécessaire pour créer et maintenir un grand nombre d'emplois à forte productivité.

Le Congrès du travail du Canada, voix nationale du mouvement syndical, représente 3,2 millions de travailleuses et travailleurs canadiens. Le CTC réunit les syndicats nationaux et internationaux du Canada, les fédérations provinciales et territoriales du travail et 136 conseils du travail régionaux. Site web : www.congresdutravail.ca

Renseignements

  • Congrès du travail du Canada
    Jean Wolff
    Communications
    613-526-7431 et 613-878-6040
    ou
    Congrès du travail du Canada
    Erin Weir
    Economiste
    613-526-7412
    www.congresdutravail.ca