Congrès du travail du Canada

Congrès du travail du Canada

09 mai 2008 10h59 HE

Congrès du travail du Canada/Les statistiques sur l'emploi : déplacement croissant vers des mauvais emplois

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 9 mai 2008) - Quatre-vingt-quinze pour cent des emplois créés le mois dernier n'étaient pas des emplois rémunérés : ils tombaient dans la catégorie du travail indépendant. Ces emplois sont le plus souvent précaires, mal rémunérés et offrent peu de sécurité. "Les familles travailleuses entendront dire que le taux de chômage est bas sans le croire parce qu'elles savent qu'elles ne peuvent pas avancer avec le genre de nouveaux emplois que notre économie est en train de créer", affirme Ken Georgetti, président du Congrès du travail du Canada. (Voir ci-dessous l'analyse détaillée de l'économiste principal Sylvain Schetagne du Congrès du travail du Canada.)

"Au-delà du travail indépendant, l'hémorragie du secteur manufacturier continue et la hausse du chômage des jeunes font grossir le spectre d'un ralentissement économique imminent. Maintenant plus que jamais, le gouvernement se doit de considérer les propositions concrètes du mouvement syndical pour soutenir la création durable de bons emplois", dit Georgetti.

Données sur le chômage - L'Enquête sur la population active de Statistique Canada rapporte que le mois dernier, en avril 2008, le taux de chômage a augmenté pour se fixer à 6,1 %. Il était de 6 % en mars. L'afflux sur le marché du travail de nouveaux arrivants qui ne trouvent pas d'emplois explique cette augmentation. En avril, l'économie a créé 18 300 postes de travail indépendant soit 95 % de tous les nouveaux emplois créés. Le chômage chez les jeunes a grimpé de 0,8 % et se fixe à 11,8 %. Le secteur manufacturier essuie de nouvelles pertes de 14 900 emplois. Le mois dernier, en chiffres désaisonnalisés, il y avait encore 1 103 800 Canadiens et Canadiennes qui voulaient travailler, mais qui n'avaient pas d'emploi.

Analyse de l'économiste principal Sylvain Schetagne

- Le marché du travail au Canada en avril a fait du surplace. Les statistiques publiées aujourd'hui démontrent une détérioration de la qualité des emplois disponibles. De bons emplois sont perdus au détriment d'emplois qui offrent traditionnellement de moins bons salaires et une faible sécurité d'emploi.

- Le secteur de la fabrication a poursuivi sa chute en avril avec une perte additionnelle de 14 900 emplois, principalement en Ontario et en Colombie-Britannique. Au total, 112 000 emplois ont été perdus depuis avril 2007, ce qui porte le nombre d'emplois perdus dans ce secteur à 414 000 depuis le sommet de 2002.

- Les emplois créés le mois dernier sont surtout des emplois qui offrent généralement des conditions d'emploi moins intéressantes et une moins grande sécurité d'emploi. La création d'emploi s'est concentrée dans le travail indépendant et dans le secteur de l'hébergement et des services de la restauration, ce qui expose encore plus de travailleurs et travailleuses à des conditions de travail précaires et aux faibles revenus.

- Les jeunes sont aussi touchés par la détérioration qualitative du marché du travail. Le taux de chômage chez les jeunes est à la hausse, passant de 11,0 % en mars à 11,8 % en avril. Plusieurs jeunes (15 à 24 ans) ont intégré le marché du travail mais n'arrivent pas à dénicher un emploi.

- Enfin, un peu une bonne nouvelle qui ressort des données d'aujourd'hui : la tendance se maintient à la hausse quant aux salaires horaires moyens sur 12 mois, soit de 4,3 %. Cependant, cette hausse est moins importante que dans les derniers mois, ce qui est sans doute un autre signe de la détérioration de la qualité des emplois créés.

Le Congrès du travail du Canada, voix nationale du mouvement syndical, représente 3,2 millions de travailleuses et travailleurs canadiens. Le CTC réunit les syndicats nationaux et internationaux du Canada, les fédérations provinciales et territoriales du travail et 130 conseils du travail régionaux.

Renseignements

  • Congrès du travail du Canada
    Jean Wolff
    Communications
    613-526-7431
    Cell: 613-878-6040
    ou
    Congrès du travail du Canada
    Sylvain Schetagne
    Economiste principal
    613-526-7412
    www.congresdutravail.ca