Congrès du travail du Canada

Congrès du travail du Canada

06 juin 2008 10h37 HE

Congrès du travail du Canada/Les statistiques sur l'emploi : les signes de faiblesse grossissent

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 6 juin 2008) - "Quarante mille emplois à temps partiel ne compensent pas la perte de trente-deux mille emplois à temps plein. Et ce n'est là qu'un des signes grossissant d'un ralentissement de l'économie qu'on trouve aujourd'hui dans l'Enquête sur la population active de Statistique Canada", affirme Ken Georgetti, président du Congrès du travail du Canada. (Voir ci-dessous l'analyse détaillée de l'économiste principal Sylvain Schetagne du Congrès du travail du Canada).

M. Georgetti ajoute : "La forte augmentation, cette fois-ci, des emplois à temps partiel fait suite à un rapport le mois dernier qu'en avril 95 % des emplois créés n'étaient pas des emplois rémunérés : ils tombaient dans la catégorie du travail indépendant. Quand le gouvernement fédéral reconnaîtra-t-il que notre économie ne crée pas des emplois qui permettent aux familles d'avancer? Quand comprendra-t-il que lorsque les travailleuses et travailleurs vont bien, les affaires vont bien, et le pays s'en porte bien?"

Données sur le chômage - L'Enquête sur la population active de Statistique Canada, indique que, le mois dernier, soit en mai 2008, le taux de chômage est resté le même qu'en avril à 6,1 %. Le marché de l'emploi a été faible pour les étudiantes et étudiants des collèges et universités à la recherche d'emplois d'été. D'une manière générale, le chômage des jeunes (24 ans ou moins) augmente. Le mois dernier, en chiffres désaisonnalisés, il y avait encore 1 117 200 Canadiens et Canadiennes qui voulaient travailler, mais qui n'avaient pas d'emploi. Il s'agit de 13 400 personnes de plus qu'en avril.

Analyse de l'économiste principal Sylvain Schetagne

- Ces statistiques montrent clairement des signes de ralentissement, m me s'il semble y avoir croissance de l'emploi. La détérioration du marché de travail observée en avril se poursuit avec cette fois une création d'emploi anémique (+8 400) principalement concentrée dans l'emploi temps partiel (+40 600). Trente-deux mille deux cents emplois temps plein ont été perdu en mai 2008.

- Le taux de chômage national est stable, mais il cache une baisse de la population active dans sept des dix provinces canadiennes et une augmentation du taux de chômage dans six des dix provinces canadiennes, dont trois des quatre provinces de l'ouest.

- Le secteur manufacturier, malgré une lég re hausse en mai, accuse une perte nette de 344 000 depuis novembre 2002 selon Statistique Canada, dont 200 000 emplois en Ontario seulement.

- Finalement, le marché du travail chez les jeunes poursuit la chute constatée en avril. Parmi les 15-24 ans, l'emploi a chuté de 25 000 en mai, et les étudiantes et étudiants de 20 24 ans qui tentaient d'intégrer le marché du travail pour l'été en mai 2008 ont surtout trouvé des emplois a temps partiel. Le taux de chômage de ce groupe était de 15,4 % en mai 2008, en hausse de 3,2 % par rapport l'année derni re en mai 2007.

Le Congrès du travail du Canada, voix nationale du mouvement syndical, représente 3,2 millions de travailleuses et travailleurs canadiens. Le CTC réunit les syndicats nationaux et internationaux du Canada, les fédérations provinciales et territoriales du travail et 130 conseils du travail régionaux. Site web : www.congresdutravail.ca

Renseignements

  • Congrès du travail du Canada
    Jean Wolff
    Communications
    613-526-7431 ou 613-878-6040