Congrès du travail du Canada

Congrès du travail du Canada

20 avr. 2007 17h40 HE

Congrès du travail du Canada : "Nous avons une crise de 250 000 emplois perdus maintenant", dit M. Georgetti

OTTAWA, ONTARIO--(CCNMatthews - 20 avril 2007) - En réaction au déclaration du ministre canadien de l'environnement John Baird à un comité du Sénat, Ken Georgetti, président du Congrès du travail du Canada déclare : "Je suis atterré d'entendre le Ministre de l'environnement décrire la perte hypothétique de 250 000 emplois avec de bons salaires dans les secteurs manufacturiers, forestiers et de productions comme étant une crise à venir. Parce que, il y a trois semaines le même nombre d'emplois perdus ne méritait aucune inquiétude de la part du gouvernement."

"Le 28 mars, avec les chefs des plus grands syndicats du secteur privé du Canada, j'ai rencontré le Premier ministre, le Ministre des finances, le Ministre de l'industrie et le Ministre du travail à propos du fait que depuis novembre 2002 le pays à souffert une perte nette de plus de 250 000 emplois dans le secteur manufacturier. Ils reconnaissent qu'ils ont vu les mêmes chiffres mais qu'eux n'estiment pas qu'il s'agit d'une crise."

Statistique Canada a récemment conclu que les travailleuses et les travailleurs canadiens qui ont trouvé un autre emploi après avoir été déplacés par les fermetures et les mises-à-pieds massives, connaissent en moyenne une baisse de 25 % de leur salaire annuel, ce qui représente environ une perte de 10 000 $ pour un travailleur typique du secteur manufacturier. Etant donné la disparition d'un quart de million d'emplois dans le secteur manufacturier, la perte totale de gains au Canada se chiffre probablement aux alentours de 2,5 milliards de dollars par année.

"C'est pourquoi je dis, en toute confiance, que tout le monde ressent cette crise," explique M. Georgetti qui, encore une fois, demande au gouvernement de travailler avec les syndicats et le patronat pour établir un plan d'action pour protéger les emplois et soutenir la création d'emplois qui payent de bons salaires."

Un tel plan d'action pour l'emploi inclurait des mesures réalistes pour gérer les changements climatiques tout en protégeant les travailleurs et travailleuses. Un plan tel celui que nous propose le Projet de loi C-30 qui comporte du soutien à la création d'emplois environnementaux, une transition équitable pour les travailleuses et travailleurs concernés et la consultation avec les syndicats."

Les Canadiens et les Canadiennes subissent des pertes massives d'emplois maintenant. Plutôt que de s'énerver sur des pertes hypothétiques qui seraient causées par des choix politiques qu'il refuse, le gouvernement devrait concentrer ses efforts sur les vraies pertes d'emplois réelles et commencer à revoir ses propres choix politiques en matières d'accords de commerce international, d'investissements, de taxations et de formations de la main-d'oeuvre" dit M. Georgetti.

Le Congrès du travail du Canada, voix nationale du mouvement syndical, représente 3,2 millions de travailleuses et travailleurs canadiens. Le CTC réunit les syndicats nationaux et internationaux du Canada, les fédérations provinciales et territoriales du travail et 136 conseils du travail régionaux. Site web : www.congresdutravail.ca

Renseignements

  • Jean Wolff
    613-526-7431 et 613-878-6040
    ou
    Jeff Atkinson
    613-526-7425 et 613-863-1413