Congrès du travail du Canada

Congrès du travail du Canada

01 mai 2008 17h24 HE

Congrès du travail du Canada : "Scandaleux et honteux" dit M. Georgetti des données du Recensement

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 1 mai 2008) - "Depuis 25 ans, nos élus ont laissé les plus cupides établir les directions. Il est scandaleux que les personnes qui en ont déjà le plus aient modelé l'économie dans leur propre intérêt. Excluant le reste d'entre nous qui faisons fonctionner ce pays qui nous appartient", déclare Ken Georgetti, président du Congrès du travail du Canada à la vue des données sur les travailleurs et travailleuses et la rémunération issues du Recensement qui ont été publiées par Statistique Canada.

"Qu'est-il arrivé depuis 25 ans? Des accords commerciaux défavorables ont été conclus, les salaires minimums ont été gelés sous le seuil de la pauvreté, des assauts législatifs a répétitions ont été lancés sur la syndicalisation, des réductions d'impôt ont été consenties aux riches et tout cela a appauvri ceux et celles qui travaillent à salaire", précise M. Georgetti.

"Ces données sont d'autant plus honteuses qu'elles sont tirées du Recensement et non d'enquêtes indépendantes faites avec de petits échantillons", dit M. Georgetti. Selon le rapport de Statistique Canada sur le Recensement de 2006 intitulé Gains et revenus des Canadiens durant le dernier quart de siècle, qui a été publié aujourd'hui :

- de 1980 à 2005, les gains de la tranche supérieure de 20 % des personnes touchant un revenu d'emploi ont progressé de 16,4 % alors que la tranche inférieure de 20 % a perdu 20,6 % de son pouvoir d'achat;

- de 1980 à 2005, les gains médians des travailleurs et travailleuses canadiens n'ont augmenté que d'un misérable 53,00 $;

- en 2005, la travailleuse moyenne de moins de 29 ans gagnait 85 % de ce que gagnait le travailleur moyen de ce groupe d'âge et les femmes de plus de 45 ans ne gagnaient que 72 % de ce que gagnaient les hommes de leur groupe d'âge;

- les gains des nouveaux immigrants au Canada (ceux qui ont immigré il y a moins de six ans) étaient de 77 % de ceux des personnes nées au Canada en 1980 mais n'étaient plus que de 48 % de ceux-ci en 2005.

"Ces chiffres expliquent pourquoi les Canadiens et les Canadiennes cessent de faire confiance aux gouvernements et aux entreprises depuis deux décennies. Alors que les prix de l'essence, des aliments et d'autres produits essentiels augmentent, les statistiques publiées aujourd'hui nous rappellent que les Canadiens et les Canadiennes ont besoin plus que jamais du leadership du mouvement syndical", conclut M. Georgetti.

Le Congrès du travail du Canada, voix nationale du mouvement syndical, représente 3,2 millions de travailleuses et travailleurs canadiens. Le CTC réunit les syndicats nationaux et internationaux du Canada, les fédérations provinciales et territoriales du travail et 130 conseils du travail de district. Site web : www.congresdutravail.ca.

Renseignements

  • Congrès du travail du Canada
    Jean Wolff
    613-526-7431
    613-878-6040
    ou
    Congrès du travail du Canada
    Jeff Atkinson
    613-526-7425
    613-863-1413