BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier
BMO Banque de Montréal

BMO Banque de Montréal

15 févr. 2012 10h59 HE

Conseil BMO de la semaine : Profitez des REER de conjoint

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 15 fév. 2012) - Dans le cadre de l'engagement continu de BMO Groupe financier envers la littératie financière et de nos efforts en vue de clarifier les questions d'argent pour les Canadiens, BMO diffusera un conseil financier par semaine tout au long de l'année 2012. De plus, BMO proposera des conseils quotidiens sur la retraite durant tout le mois de février.

Conseil BMO de la semaine :

Profitez des REER de conjoint

Bien que de nombreux Canadiens comprennent l'intérêt d'investir dans un régime enregistré d'épargne-retraite (REER), beaucoup ne connaissent pas les avantages importants que procurent les REER de conjoint afin d'accumuler des avoirs en vue de la retraite.

Les résultats d'un récent sondage effectué pour le compte de BMO Groupe financier révèlent ainsi que moins de 27 pour cent des Canadiens profitent des avantages des REER de conjoint.

Les REER de conjoint permettent aux couples de profiter d'un fractionnement de leurs revenus, ce qui aide à reporter l'impôt dès aujourd'hui, et à le réduire une fois à la retraite.

Un des deux conjoints se sert de ses droits de cotisation inutilisés pour cotiser à un REER établi au nom de l'autre conjoint. La personne qui investit profite de la réduction d'impôt, tandis que le partenaire qui est inscrit comme bénéficiaire du compte de REER en demeure le titulaire. Si le conjoint qui verse la cotisation dispose actuellement d'un revenu sensiblement supérieur, ou s'attend à recevoir un revenu de retraite beaucoup plus élevé, un compte de REER établi au nom de celui qui dispose d'un revenu moins élevé entraînera des économies d'impôt importantes, une fois à la retraite.

Les REER de conjoint offrent aux Canadiens la possibilité de fonctionner selon le principe de l'impôt progressif sur le revenu, de façon à minimiser le fardeau fiscal des ménages une fois à la retraite. En équilibrant le revenu de retraite de chacun des conjoints, tous deux pourraient demeurer dans une fourchette d'imposition moins élevée, et ainsi voir le total de leur facture fiscale être réduit. Il s'agit là de l'une des options de fractionnement du revenu qui sont encore offertes aux Canadiens, et elle est utile au moment où les gens en ont le plus besoin : une fois qu'ils sont à la retraite.

Si un couple vient à divorcer, les REER de conjoint sont alors traités de la même façon que le reste des avoirs de la famille. Les REER de conjoint peuvent être séparés en parts égales entre les deux partenaires, puis transférés à l'abri de l'impôt. Donc, dans la plupart des cas, cotiser à un REER de conjoint revient exactement au même que de cotiser à un REER établi à votre propre nom.

Pour de plus amples renseignements au sujet de la retraite, n'hésitez pas à consulter notre site Internet, à l'adresse suivante : www.bmo.com/retraite.

Renseignements