Agriculture et Agroalimentaire Canada

Agriculture et Agroalimentaire Canada

22 sept. 2005 09h58 HE

Consultations en vue de l'établissement d'une stratégie scientifique pour le XXIe siècle dans le domaine agroalimentaire

KENTVILLE, NOUVELLE-ECOSSE--(CCNMatthews - 22 sept. 2005) - L'honorable Andy Mitchell, ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire du Canada, a lancé aujourd'hui une série de consultations à l'échelle du pays pour ouvrir la voie à une nouvelle stratégie canadienne en matière de sciences et de recherche dans le domaine agroalimentaire.

Le Canada est fier des progrès scientifiques réalisés dans le secteur agroalimentaire, car ils ont permis aux producteurs canadiens de se tenir à la fine pointe de l'innovation dans le domaine agroalimentaire. Ces consultations permettront de mettre en commun les idées des fournisseurs de services scientifiques dans le domaine agroalimentaire canadien, des intervenants de l'industrie, des universitaires, des innovateurs et des collectivités, entre autres. Ces idées jetteront les bases d'une nouvelle vision stratégique pour le secteur. Cette vision renforcera le leadership du Canada au chapitre de la science et de l'innovation dans le domaine agroalimentaire.

"Notre objectif est de collaborer avec les meilleurs scientifiques et innovateurs du Canada afin de veiller à ce que nos investissements dans le domaine scientifique donnent aux producteurs et aux transformateurs canadiens les outils nécessaires pour qu'ils puissent demeurer concurrentiels sur le plan international et continuer à améliorer la qualité des aliments. Nous les aidons également à assumer leur rôle de protecteur de l'environnement", a déclaré le ministre Mitchell.

Les consultations font suite à un engagement pris par le ministre Mitchell le 23 juin 2005 d'inciter l'ensemble des acteurs du secteur agroalimentaire à procéder à une analyse complète des priorités scientifiques dans le domaine agroalimentaire canadien.

En annonçant la tenue de consultations, le ministre établit plusieurs principes clés. En effet, l'investissement national du Ministère dans la science demeurera au moins au niveau actuel; dans l'ensemble, les activités de recherche et de développement demeureront aux niveaux actuels, et ce, dans toutes les provinces; les activités scientifiques menées répondront aux besoins de l'industrie et tiendront compte des variantes régionales; les initiatives du Ministère seront intégrées dans la planification et la mise en oeuvre des activités de recherche et de développement réalisées par des partenaires gouvernementaux, des universités et des intervenants de l'industrie; les initiatives du Ministère permettront d'assurer la synergie entre les chercheurs et de créer des installations de pointe.

"Les consultations aideront les participants à déterminer leurs besoins à court et à long terme, les lacunes en matière de recherche, les chevauchements et les possibilités de collaboration, ajoute le ministre Mitchell. Nous comptons sur eux pour nous dire où nous devrions aller et quels investissements dans la science et dans l'infrastructure nous devrions faire."

Des consultations régionales auront lieu à onze endroits à l'échelle du Canada cet automne. Les représentants des provinces seront invités à participer à ces discussions et au Symposium sur la science et l'innovation en agriculture à Gatineau les 22 et 23 novembre. De plus, une réunion de hauts fonctionnaires fédéraux, provinciaux et territoriaux est prévue pour cet automne dans le cadre du processus de consultations.

En outre, les Canadiens à l'échelle du pays sont invités à participer à la discussion par le truchement du site Web d'AAC. Ces consultations permettront de mettre en commun les idées des fournisseurs de services scientifiques dans le domaine agroalimentaire canadien, des principaux intervenants de l'industrie, des universitaires, des innovateurs et des collectivités, entre autres. Ces idées jetteront les bases d'une nouvelle vision stratégique pour le secteur. Cette vision renforcera le leadership du Canada au chapitre de la science et de l'innovation dans le domaine agroalimentaire et permettra d'élaborer un plan d'activités pour le Ministère.

Le texte d'un document de travail et des mises à jour sur les consultations seront publiés sur le site Web d'AAC à l'adresse suivante : www.agr.gc.ca/consultations-scientifique

Document d'information

Elaboration d'une stratégie scientifique

Les consultations sont essentielles à l'élaboration d'une stratégie scientifique qui répondra aux besoins actuels et futurs du secteur agroalimentaire. Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) a l'habitude de solliciter les commentaires d'un vaste groupe d'intervenants du secteur agroalimentaire. Le Ministère utilisera ce réseau pour engager des discussions de façon continue avec, entre autres, les producteurs, les gouvernements provinciaux et les collectivités locales. En outre, AAC participera à des consultations officielles visant tout particulièrement à élaborer une stratégie scientifique axée sur l'avenir. Ce processus de consultation ciblé se déroule sur six fronts :

1- Les Comités consultatifs régionaux de la recherche et des sciences d'AAC servent tout particulièrement à consulter les producteurs de toutes les régions canadiennes afin de déterminer les besoins en matière de recherche et les résultats. Des réunions seront organisées dans les régions suivantes : Atlantique, Québec, Ontario, Prairies et Colombie-Britannique. Ces consultations régionales se tiendront à l'automne.

2- Les tables rondes sur la chaîne de valeur, mises sur pied aux termes du Cadre stratégique pour l'agriculture, permettent la tenue de discussions avec des représentants de tous les groupes sectoriels. Ces discussions donneront l'occasion aux producteurs, aux transformateurs et aux autres membres de la chaîne de valeur de définir les besoins sur le plan de la science et de la recherche dans le contexte du développement accru des marchés et des débouchés à l'exportation. Les gestionnaires scientifiques d'AAC recueilleront l'avis des participants des différentes tables rondes lors des prochaines réunions qui se tiendront à l'automne.

3- Le Conseil consultatif des sciences (CCS) est composé de représentants du milieu universitaire, d'associations de producteurs, de l'industrie, du gouvernement et des sciences sociales et naturelles. Le CCS conseille AAC sur la pertinence stratégique des capacités en science et en recherche, sur les questions axées sur la science et la recherche à AAC. Le CCS a été consulté les 2 et 3 juin 2005. Une discussion spéciale sur la vision, les capacités et les priorités relatives à la science et à la recherche aura lieu en octobre 2005 dans le cadre de ce processus de consultation.

4- Le Conseil de recherches agroalimentaires du Canada (CRAC) - Le CRAC est un organisme indépendant qui est soutenu financièrement par AAC. Il est composé de plusieurs membres provenant de diverses sphères du gouvernement, d'associations de producteurs, d'universités et de l'industrie. Le CRAC détermine les priorités agricoles et agroalimentaires, ainsi que les que le gouvernement du Canada devrait corriger. Les recommandations formulées par le CRAC s'adressent à tous les membres du milieu de la recherche intéressés par la science agricole, y compris AAC. Les membres du Comité exécutif du CRAC ont été consultés lors de leur réunion du mois d'août à Saskatoon.

5- On recueille sur Internet les commentaires des individus ou des groupes intéressés à participer au processus. Visitez le site Web à l'adresse www.agr.gc.ca/consultations-scientifique pour obtenir de plus amples renseignements.

6- Le Symposium sur la science et l'innovation dans le domaine agricole est le point culminant de ce processus de consultation. Il vise à réunir tous les intervenants pour qu'ils examinent les résultats des consultations à ce jour et élaborent une approche nationale globale pour renforcer et mettre en oeuvre la stratégie d'AAC en matière de science et d'innovation. Parmi les participants, notons les décideurs des gouvernements fédéral et provinciaux en matière de sciences et de recherche, et les participants aux consultations régionales qui représentent les intérêts des producteurs et des régions, les représentants de collectivités, le milieu universitaire et les principaux intervenants de l'industrie. Le symposium aura lieu à Gatineau les 22 et 23 novembre 2005. Onze consultations régionales se tiendront également en octobre à l'échelle du pays.

Secteurs de recherche

Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) a préparé un document de travail en vue de lancer les discussions qui mèneront à une nouvelle stratégie scientifique. La stratégie permettra d'orienter les investissements en R-D de manière à répondre aux besoins des producteurs et des Canadiens. Le document décrit le rôle de la recherche scientifique d'AAC dans le contexte du secteur agroalimentaire canadien, du gouvernement du Canada et de la collectivité de la recherche, et propose huit secteurs clés de recherche qui aideront le secteur à atteindre une rentabilité et une croissance durables au XXIe siècle.

Les secteurs clés de recherche sont les suivants :



La recherche sur les bioressources a pour but d'améliorer la capacité
de réagir rapidement aux risques liés à la biosécurité, à
l'environnement et à la salubrité des aliments, ainsi que la capacité
de tirer parti des possibilités économiques grâce à des systèmes
d'information et à des connaissances fiables sur les bioressources.
Ce secteur de recherche comprend:

- la caractérisation des bioressources;
- la caractérisation des sols;
- la conservation du matériel génétique;
- la promotion des règlements sanitaires et phytosanitaires;
- la surveillance des ravageurs et des esp ces envahissantes en
émergence;
- la gestion du flux génétique;
- le suivi génétique des produits animaux et végétaux dans les
produits alimentaires et non alimentaires.

La recherche sur les productions végétales et la santé a pour but
d'empêcher les pertes catastrophiques dues aux maladies, aux
ravageurs et au changement climatique dans le secteur agricole grâce
aux stratégies de gestion des risques faisant appel à du matériel
génétique amélioré, à des pratiques de gestion bénéfiques et à la
lutte antiparasitaire intégrée. Ce secteur de recherche comprend:

- la production céréalière
- la production des oléagineux;
- la production des cultures spéciales et des légumineuses
grains;
- la production des cultures horticoles.

La recherche sur l'élevage et la santé animale vise à améliorer la
santé et le bien-être du bétail grâce à des stratégies novatrices de
nutrition, de gestion du stress et de lutte contre les maladies dans
le secteur de l'élevage intensif. Ce secteur de recherche comprend:

- la production du boeuf;
- la production du porc;
- la production de la volaille;
- les produits laitiers.

La recherche sur la production animale respectueuse de
l'environnement vise à faire progresser le programme environnemental
du Canada grâce à des stratégies de gestion novatrice pour l'élevage
intensif. Ce secteur de recherche comprend:

- la réduction des gaz effet de serre;
- la gestion de l'azote et du phosphore;
- la réduction des contaminants biologiques;
- la gestion de l'habitat faunique et des écosystèmes naturels.

La recherche sur la production végétale respectueuse de
l'environnement a pour but de faire progresser le programme
environnemental du Canada grâce à des stratégies et à des systèmes
novateurs de production végétale. Ce secteur de recherche comprend :

- la réduction des émissions de gaz à effet de serre et
l'augmentation de la séquestration du carbone;
- la réduction de la contamination par les éléments nutritifs, les
pathogènes et les pesticides;
- l'harmonisation de l'agriculture commerciale avec les
écosystèmes naturels.

La recherche sur la salubrité des aliments vise à améliorer la
salubrité des aliments grâce à la détection, à la caractérisation et
au contrôle des risques d'origine alimentaire. Ce secteur de
recherche comprend:

- le contrôle des allergènes d'origine alimentaire;
- le contrôle des résidus d'origine alimentaire;
- le contrôle des micro-organismes d'origine alimentaire;
- la mise en place d'un système d'analyse des risques et de
maîtrise des points critiques (HACCP).

La recherche sur la qualité des aliments vise à améliorer la
nutrition et le bien-être chez l'humain en conservant la composition
et les propriétés fonctionnelles des aliments tout au long de la
chaîne de valeur. Ce secteur de recherche comprend:

- la conservation des propriétés des produits alimentaires durant
l'entreposage après la récolte;
- la conservation des propriétés des produits alimentaires durant
la transformation;
- la conservation des propriétés des produits alimentaires durant
le conditionnement;
- la conservation des propriétés des produits alimentaires durant
les activités de vente au détail.

La recherche sur les procédés et les produits biologiques a pour but
de saisir les possibilités du marché pour le système agricole et
agroalimentaire canadien au moyen de systèmes novateurs de production
et d'utilisations novatrices de la biomasse pour les secteurs de la
bioindustrie et de l'alimentation. Ce secteur de recherche comprend:

- la création de nouvelles possibilités de culture liées au
changement climatique;
- le développement de l'agriculture biologique;
- la mise au point d'aliments fonctionnels et de nutraceutiques;
- la mise au point de produits non alimentaires;
- le développement de biomolécules;
- le développement de plates-formes d'origine biologique;
- la mise au point de nouveaux procédés biologiques



Renseignements

  • Agriculture et Agroalimentaire Canada, Ottawa
    Relations avec les médias
    (613) 759-7972 ou 1-866-345-7972
    ou
    Cabinet du ministre Mitchell
    Matt Tolley
    Attaché de presse
    (613) 759-1059