Bombardier Aéronautique
TSX : BBD.A
TSX : BBD.B

Bombardier Aéronautique

07 mai 2008 13h26 HE

CORRECTION A LA SOURCE/Bombardier Aéronautique publie ses prévisions annuelles sur le marché des avions

Veuillez prendre note que le mot "annuelles" a été retiré de la première puce. - Les prévisions de référence du marché des avions d'affaires sur dix ans représentent 13 200 livraisons de 2008 à 2017, soit des rentrées de 300 milliards $US pour l'ensemble du marché - Les prévisions du marché des avions commerciaux sur 20 ans, de 2008 à 2027, correspondent à 12 900 nouvelles livraisons sur le marché des avions de 20 à 149 places, d'une valeur de 528 milliards $ US

BELFAST, IRLANDE DU NORD--(Marketwire - 7 mai 2008) - Bombardier Aéronautique a publié aujourd'hui ses prévisions annuelles relatives aux marchés des avions d'affaires et commerciaux.

"Avec une transition vers une diversification des marchés qui accorde moins d'importance aux Etats-Unis, ainsi que le passage structurel vers des avions plus rentables, les gammes de produits clés de Bombardier - avions d'affaires et avions régionaux - devraient continuer de susciter un solide intérêt sur tous les marchés", a déclaré Mairead Lavery, vice-présidente, Stratégie et développement des affaires, Bombardier Aéronautique. "De plus, grâce à son portefeuille complet d'avions d'affaires et commerciaux intégrant des technologies de pointe et des solutions d'ingénierie novatrices, et la priorité accordée à son service à la clientèle, Bombardier est bien positionnée pour l'avenir."

Prévisions du marché des avions d'affaires

Pendant la période de 10 ans de 2008 à 2017, Bombardier prévoit pour le marché des avions d'affaires que les avionneurs livreront environ 1 320 biréacteurs d'affaires annuellement sur tous les segments où elle livre concurrence (des avions légers aux avions de ligne d'entreprise), soit une augmentation substantielle de plus de 620 livraisons de biréacteurs d'affaires annuellement par rapport à la moyenne de l'industrie au cours de la période de 1998 à 2007.

Le total des 13 200 livraisons sur la période de 10 ans représente des revenus d'environ 300 milliards $ US(i) pour l'industrie.

Malgré de fortes inquiétudes à propos d'un ralentissement possible dans les économies des Etats-Unis et du reste du monde qui pourrait réduire le nombre de commandes des deux prochaines années, Bombardier estime que les livraisons devraient continuer d'augmenter jusqu'en 2017. De plus, compte tenu de l'importante vague de commandes des dernières années et des carnets de commandes biens remplis des avionneurs, l'élan de l'industrie des avions d'affaires devrait se maintenir. Depuis 2007, la vigueur soutenue du marché européen des biréacteurs a incité Bombardier à réviser ses prévisions à la hausse. Les livraisons de l'industrie sur 10 ans prévues par Bombardier ont donc augmenté, passant de 9 950 livraisons en 2007 à 13 200 en 2008.

Les prévisions de Bombardier indiquent également que les principaux facteurs de croissance du marché restent principalement favorables. Ces facteurs comprennent le carnet de commandes actuel moyen qui équivaut à 29 mois de production, un solide marché des avions d'occasion, divers nouveaux programmes d'avions destinés à entrer en service d'ici deux ans et une demande stable pour les avions en multipropriété. Avec une demande croissante pour les avions d'affaires chez sa clientèle internationale - qui représente 67 pour cent des commandes en 2007 - Bombardier devrait être bien positionnée pour soutenir une éventuelle récession aux Etats-Unis.

Prévisions du marché des avions commerciaux

D'après les prévisions de Bombardier relatives au marché des avions commerciaux, la demande des avions commerciaux de 20 à 149 places devrait attendre quelque 12 900 nouveaux avions au cours de la période de 20 ans allant de 2008 à 2027, soit une augmentation par rapport aux prévisions de l'an dernier. La demande prévue est évaluée à environ 528 milliards $ US(i).

La tendance favorisant les avions plus grands, combinée à des prix constamment plus élevés, renforcera l'exigence des exploitants en matière d'avions modernes aux faibles coûts d'exploitation.

Les prévisions témoignent de ce déplacement de la demande privilégiant de plus grands avions commerciaux :

- Sur le segment des avions de 20 à 59 places : la demande prévue est d'environ 500 avions;

- Sur le segment des avions de 60 à 99 places : la demande prévue est d'environ 6 100 avions;

- Sur le segment des avions de 100 à 149 places : la demande prévue est d'environ 6 300 avions;

Un vol commercial sur trois dans le monde est assuré par un avion régional et la dernière génération de produits Bombardier - ses biréacteurs économiques CRJ700 / CRJ900 / CRJ1000 et son biturbopropulseur Q400 - sont devenus l'épine dorsale de bon nombre de sociétés aériennes dans le monde. Dans un contexte de flambée des prix du carburant et de préoccupations environnementales croissantes, le populaire turbopropulseur Q400 constitue la solution la plus économique et efficace sur le plan écologique sur de courtes distances. Sur les plus longues distances, les biréacteurs régionaux CRJ700, CRJ900 et CRJ1000 consomment moins de carburant, produisent moins d'émissions nocives et sont moins bruyants à l'extérieur que des avions comparables.

Pour le créneau des avions de 100 à 149 places, Bombardier a passé les deux dernières années à peaufiner la conception de son programme d'avion CSeries en y intégrant la plus récente technologie apte à en faire une gamme d'avions qui change les règles du jeu. Cette nouvelle gamme d'avions offrira des caractéristiques économiques, des performances, une empreinte environnementale et un confort passagers inégalés pour les grands transporteurs. En février 2008, le conseil d'administration de Bombardier a donné le feu vert à Bombardier Aéronautique pour l'offre de propositions de ventes de la gamme d'avions CSeries optimisée aux sociétés aériennes clientes. La décision de lancement devrait être prise en 2008 en vue d'une entrée en service en 2013.

A propos de Bombardier

Entreprise d'envergure internationale dont le siège social est situé au Canada, Bombardier Inc. est un chef de file mondial en solutions de transport novatrices, dans les secteurs des avions commerciaux et avions d'affaires, ainsi que dans ceux du matériel et des systèmes de transport sur rail et services connexes. Ses revenus pour l'exercice clos le 31 janvier 2008 s'élevaient à 17,5 milliards $ US et ses actions se négocient à la Bourse de Toronto (BBD). Bombardier fait partie des entreprises composant les indices de durabilité Dow Jones Sustainability World et Dow Jones Sustainability North America. Pour plus d'information, consulter le site www.bombardier.com.

Bombardier, CRJ700, CRJ900, CRJ1000, Q400 et CSeries sont des marques déposées ou non déposées de Bombardier Inc. ou de ses filiales.

Note à l'intention des rédacteurs

Une présentation sur les prévisions de marché sera disponibles dans la section Relations avec les investisseurs de notre site Web, à l'adresse : www.bombardier.com

(i) Les montants sont fondés sur les prix courants d'avions en dollars US.

ENONCES PROSPECTIFS

Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs se reconnaissent habituellement à l'emploi de termes comme "pouvoir", "prévoir", "avoir l'intention de", "estimer", "planifier", "entrevoir", "croire", "continuer", la forme négative de ces termes ou de leurs variations ou une terminologie semblable. De par leur nature, les énoncés prospectifs exigent que Bombardier Inc. ("la Société") formule des hypothèses et sont assujettis à d'importants risques et incertitudes, connus et inconnus, de sorte que les résultats réels des périodes futures de la Société pourraient différer de façon importante des résultats prévus. Bien que la Société juge ses hypothèses raisonnables et appropriées selon l'information à sa disposition, il existe un risque qu'elles ne soient pas exactes. Pour en savoir davantage sur les hypothèses sous-jacentes aux énoncés prospectifs formulés dans le présent communiqué de presse, se reporter aux sections sur le secteur aéronautique de la Société et sur le secteur transport de la Société du rapport de gestion du rapport annuel de la Société pour l'exercice 2008 disponible sur son site Internet à l'adresse www.bombardier.com.

Parmi les facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent de manière importante des résultats prévus dans les énoncés prospectifs, notons les risques liés à la conjoncture économique, au contexte commercial de la Société (la situation financière de l'industrie aérienne), à l'exploitation (les partenaires commerciaux, le développement de nouveaux produits et services, les pertes découlant de garanties sur le rendement des produits et de sinistres, les risques liés aux procédures réglementaires et judiciaires, les risques environnementaux, la dépendance à l'égard de certains clients et fournisseurs, les risques liés aux ressources humaines et les risques découlant des engagements à modalités fixes), au financement (la dépendance à l'égard de l'aide gouvernementale, le financement en faveur de certains clients, les liquidités et l'accès aux marchés financiers, les modalités de certaines clauses restrictives de conventions d'emprunt) et au marché (les fluctuations des taux de change, des taux d'intérêt et des prix des produits de base). Pour plus de détails, se reporter à la section Risques et incertitudes du rapport de gestion du rapport annuel de la Société pour l'exercice 2008 disponible sur son site Internet à l'adresse www.bombardier.com. Le lecteur est prévenu que la présente liste de facteurs pouvant influer sur la croissance, les résultats et le rendement futurs n'est pas exhaustive et qu'il ne faudrait pas s'y fier indûment. Les énoncés prospectifs décrits aux présentes reflètent les attentes de la Société à la date du présent communiqué de presse et pourraient subir des modifications après cette date. A moins qu'elle n'y soit tenue selon les lois sur les valeurs mobilières applicables, la Société nie expressément toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit à la lumière de nouveaux renseignements, d'événements futurs ou autrement.

Renseignements