Corporation Aurifère Monarques
TSX CROISSANCE : MQR
FRANKFURT : MR7

Corporation Aurifère Monarques

24 nov. 2015 12h51 HE

CORRECTION A LA SOURCE : Monarques conclut une entente pour acquérir l'usine Beacon

QUÉBEC, QUÉBEC--(Marketwired - 24 nov. 2015) -

Ce document corrige et remplace le communiqué diffusé le 17 novembre 2015 à 8h45 HE. L'erreur se situe au 1er paragraphe où il aurait fallu lire 9265-911 Québec Inc.

Points saillants du communiqué:

  • Usine avec capacité de 750 tonnes par jour avec tous ses permis d'exploitation.
  • Situé à Val-d'Or sur l'autoroute 117.
  • Capacité du parc a résidus de 1.8M de tonnes (Durée de 9 années).
  • Prix de 3.5M$ sans aucun paiement comptant avant le 30ieme mois.
  • Congé d'intérêts pour les 2 premières années.
  • Accès au system ferroviaire à moins de 1 km.

CORPORATION AURIFÈRE MONARQUES (« Monarques » ou la « Société ») (TSX CROISSANCE:MQR) (FRANCFORT:MR7) est heureuse d'annoncer la signature d'une lettre d'intention dans le but d'acquérir la propriété Beacon de 9265-9911 Québec inc (le « Vendeur »). Cette propriété comprend une usine de traitement métallurgique, des bassins de gestion des résidus, des installations souterraines, un puits de 500 m de profondeur, un atelier mécanique et la totalité des titres miniers inclus dans cette transaction soit : une concession minière, un bail minier et 11 claims miniers totalisant 180 hectares, recélant un bon potentiel pour l'exploration (la « Propriété Beacon »). Ces installations sont situées à 60 km de la propriété Croinor Gold (« Croinor ») et à proximité des autres propriétés de Monarques. (Voir la carte)

La transaction

Monarques a jusqu'au 30 avril 2016 ou toute autre date que les parties pourraient convenir pour procéder à l'acquisition de la Propriété Beacon en contrepartie du paiement d'une somme de 3 500 000 $ qui se répartit comme suit :

  1. 500 000 $ à la clôture de la transaction, payable à la discrétion de Monarques en argent ou en actions ordinaires, à un prix par action égal au plus élevé a) du prix moyen du cours de clôture des actions ordinaires de Monarques inscrites à la cote de la Bourse de croissance TSX (la « Bourse ») au cours des 5 jours précédant la clôture; ou b) du prix le plus bas auquel les actions ordinaires de Monarques ont été émises au cours de tout placement privé intervenu entre la date de la signature de la lettre d'intention et la clôture, le tout sujet au prix minimum permis par les politiques de la Bourse et;
  2. 500 000 $ payable en argent aux 30e, 36e, 42e, 48e, 54e et 60e mois suivant la clôture de la transaction.

La Société ne paiera aucun intérêt sur le solde dû au cours des deux années suivant la clôture de la transaction. Par la suite, la somme due portera intérêt au taux de 10 % l'an payable semi-annuellement.

L'usine de traitement (voir photo) est située sur la route 117 à l'entrée de Val-d'Or près du chemin du lac Sabourin. (Voir carte). Avec une capacité de 750 tonnes/jour, l'usine de traitement a un certificat d'autorisation du ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (le « Ministère ») pour traiter 1 800 000 tonnes de résidus soit approximativement 9 ans de traitements de minerai à pleine capacité. Cette capacité pourrait permettre de traiter tout le minerai de Croinor pour laquelle un rapport de préfaisabilité (consulter le rapport) daté du 7 Octobre 2014 et modifier le 30 Octobre a été déposé sur SEDAR prévoit l'extraction de plus de 550 000 tonnes de minerai sur 5 ans. Les options d'usinage à forfait ainsi que le développement futur des autres projets de Monarques seront tous considérés comme divers scénarios pour développer la Société.

« Monarques est heureuse d'avoir conclu une telle transaction qui lui permet de raffermir sa position en Abitibi » a déclaré M. Jean-Marc Lacoste, président et chef de la direction de Monarques. « Cette transaction permettra à Monarques d'avoir un meilleur contrôle sur les coûts liés à l'exploitation de la mine Croinor. » d'ajouter M. Lacoste.

La voie ferrée du Canadien National (le « CN ») est à moins de 500 m de la Propriété Beacon ce qui pourrait permettre à Monarques d'accéder rapidement au réseau ferroviaire en plus de rendre l'usinage à forfait accessible à tous les projets miniers de l'Abitibi Témiscamingue voire même du nord de l'Ontario et de la région de Chibougamau. Depuis plusieurs semaines, Monarques est en pourparlers avec le CN, la ville de Senneterre et la MRC de La Vallée-de-l'Or pour évaluer les différents scénarios permettant le transport du minerai de Croinor par voie ferrée ce qui réduirait l'empreinte d'émission de carbone du projet Croinor.

Hypothèque

Le montant en capital et les intérêts seront garantis par une hypothèque de premier rang sur l'usine de traitement de la Propriété Beacon.

Plan de restauration

Monarques remboursera les sommes du plan de restauration de l'usine déjà payées par le Vendeur au Ministère. Une somme de 900 000 $ sera ainsi remboursée en 6 paiements égaux et consécutifs de 150 000 $ à partir du 30e mois de la clôture de cette transaction payables semestriellement jusqu'au 60e mois. La somme due bénéficie également d'un congé d'intérêts au cours des 2 premières années suivant la transaction et, pour les autres, portera intérêt à un taux de 10 % par année payable semestriellement.

L'usine de traitement nécessite des travaux de remise à niveau de l'ordre de 2M $ à 3M $ selon un rapport préliminaire de la firme WSP Inc. de Val-d'Or préparé en novembre 2014 pour le compte de Monarques.

Potentiel d'exploration

L'ancienne mine Beacon est située sur le contact sud-Est du batholite Bourlamaque. Plusieurs mines ont été trouvées près ou à l'intérieur de celui-ci notamment les mines Sigma, Lamaque, Belmoral, Dumont, Lac Herbin et Beaufort. Ce contexte géologique ainsi que les travaux antérieurs permettent de conclure que cette propriété représente un très bon site d'exploration.

Conditions de l'entente

L'entente est conditionnelle à :

  1. la réalisation d'une vérification diligente de la Propriété Beacon comprenant mais non limitativement les titres miniers, l'usine de traitement, les infrastructures de surface et souterraines, les rapports d'ingénierie, et ce, à la satisfaction de Monarques;
  2. la réalisation d'une vérification diligente de Monarques par le Vendeur;
  3. l'approbation des autorités de réglementation compétentes et du Ministère;
  4. le paiement par le Vendeur de 50 % de la somme prévue pour le plan de restauration de la Propriété Beacon auprès du ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles; et
  5. la négociation et la conclusion d'une convention formelle de vente et d'hypothèque.

À PROPOS DE MONARQUES

Monarques est une société d'exploration aurifère qui concentre actuellement ses efforts au développement de projets aurifères situés le long de la faille Cadillac, dans le secteur de Val-d'Or au Québec. Monarques possède actuellement près de 175 km² de propriétés dans la région de Val-d'Or, possédant deux concessions minières, un bail minier et sur lesquelles plus de 9 M$ en crédits de travaux sont accumulés auprès du ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles.

Énoncés prospectifs

Les énoncés prospectifs contenus dans ce communiqué de presse comportent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs pouvant modifier de manière appréciable les résultats, le rendement et les réalisations de Monarques par rapport aux résultats, au rendement et aux réalisations qui y sont exprimés ou implicites. La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l'exactitude du présent communiqué de presse.

Renseignements