Exportation et développement Canada

Exportation et développement Canada

08 avr. 2014 11h38 HE

CORRECTION A LA SOURCE/Un consortium bancaire dirigé par EDC cofinance le géant minier brésilien Vale à hauteur de 775 M USD

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 8 avril 2014) -

Ce document corrige et remplace le communiqué diffusé aujourd'hui, le 8 avril 2014, à 10 h 21 HAE. L'erreur se situe au 3ème paragraphe où il aurait fallu lire "...et 275 millions de dollars américains provenant d'un groupe de financement...".

Un consortium bancaire canadien dirigé par Exportation et développement Canada (EDC) annonçait aujourd'hui l'octroi de 775 millions de dollars américains pour financer les dépenses d'investissement mondial prévues par Vale SA, leader brésilien de l'exploitation minière.

Vale est le plus important investisseur brésilien au Canada, avec un investissement totalisant plus de 7,6 milliards de dollars américains et 7 100 employés au pays; son centre d'expertise mondial pour les métaux communs est situé au Canada. Deuxième société brésilienne en importance, Vale a son siège social à Rio de Janeiro et mène des activités dans 38 pays.

Ce nouveau mécanisme de financement est composé de 500 millions de dollars américains offerts par EDC, et 275 millions de dollars américains provenant d'un groupe de financement incluant la Banque Royale du Canada, la Banque Canadienne Impériale de Commerce et de La Banque de Nouvelle-Écosse.

En 2010, EDC a accordé une facilité de financement d'un milliard de dollars américains à Vale, dont 500 millions étaient réservés à ses activités mondiales, auxquelles participent des fournisseurs canadiens, et dont 250 millions visaient à couvrir les dépenses d'investissement liées à l'usine de traitement du nickel de Long Harbour à Terre-Neuve-et-Labrador; les 250 millions restants pourront être affectés à plusieurs projets de développement prévus en Ontario.

« Pour chaque dollar de financement fourni par EDC ces quatre dernières années, Vale a dépensé 1,20 $ en approvisionnement de source canadienne », précise Rajesh Sharma, premier vice-président et chef mondial, Développement des affaires.

« Voilà en quoi la relation entre EDC et Vale crée vraiment de la valeur des deux côtés. Vale profite évidemment d'un partenaire financier stable, fiable et d'envergure mondiale, mais aussi d'un nombre croissant d'entreprises canadiennes qui l'aident à élargir ses activités internationales. N'oublions pas que ces entreprises grandissent avec elle. »

C'est l'un des avantages dont bénéficient les exportateurs canadiens grâce à EDC : la Société tisse de nouvelles relations financières avec des entreprises étrangères, ce qui lui permet de favoriser l'intégration de produits et services canadiens à leurs chaînes de valeur mondiales. Le Brésil est un marché prioritaire selon le Plan d'action sur les marchés mondiaux du Gouvernement du Canada

Depuis 2003, EDC prend l'initiative de nouer des relations et tire parti des séances de jumelage, ce qui lui a permis d'octroyer 297 facilités de financement à 225 acheteurs dans 48 pays différents. Au total, la Société a permis à plus de 4 100 exportateurs canadiens, dont 93 % étaient des PME, de réaliser de nouvelles exportations de plus de 38 milliards de dollars, moyennant des prêts totalisant 25 milliards de dollars.

« Mettre en contact des entreprises canadiennes avec leur prochain acheteur étranger est l'aspect le plus satisfaisant de mon travail. C'est presque aussi plaisant que lorsque nos clients étrangers nous remercient de leur avoir présenté des entreprises de chez nous qui ont favorisé leur croissance, souligne M. Sharma. Le commerce mondial prend tout son sens lorsque les deux parties à une transaction en retirent davantage que ce qu'elles y investissent. »

La facilité a pris la forme d'un prêt non renouvelable et non garanti, conclu aux taux du marché selon les principes commerciaux d'EDC et ceux du consortium de financement.

Notons que Vale a été le premier client brésilien financé par la Société en 1963.

À propos d'EDC

Organisme de crédit à l'exportation du Canada, EDC offre des solutions de financement et d'assurance au pays et partout ailleurs dans le monde afin d'aider les entreprises canadiennes de toute taille à profiter des débouchés sur le marché international. En tant que société d'État exerçant ses activités dans un souci de rentabilité et appliquant des principes commerciaux, EDC travaille avec des institutions financières des secteurs privé et public dans le but de renforcer la capacité des entreprises canadiennes de s'implanter sur les marchés étrangers et d'y investir.

Pour en savoir plus au sujet des façons dont EDC peut aider votre entreprise, veuillez visiter le www.edc.ca.

Renseignements

  • Phil Taylor
    Exportation et développement Canada
    ptaylor@edc.ca
    613-598-2904