Donner Metals Ltd.
TSX VENTURE : DON
FRANKFURT : D4M

Donner Metals Ltd.

08 sept. 2010 16h32 HE

CORRECTION: Donner metals obtient des résultats concluants dans le cadre de l'étude de faisabilité du gisement Bracemac-McLeod situé dans le camp minier de matagami, au centre du québec

VANCOUVER, COLOMBIE-BRITTANIQUE--(Marketwire - 8 sept. 2010) - Correction à la source relative au communiqué diffusé le 2 septembre 2010 à 16:45 HAE. La version corrigée suit.

Monsieur Harvey Keats, chef de la direction de Donner Metals Ltd. (TSX CROISSANCE:DON)(FRANCFORT:D4M), annonce que la Société a obtenu des résultats concluants dans le cadre de l'étude de faisabilité du gisement Bracemac-McLeod effectuée par Xstrata Canada Corporation – Division Xstrata Zinc Canada (« Xstrata Zinc »). L'étude réalisée par Genivar, Société en commandite (« Genivar ») a été commandée par Xstrata Zinc et préparée pour une coentreprise composée à 65 % de Xstrata et à 35 % de Donner. L'étude de faisabilité se concentre sur l'analyse des ressources préalablement indiquées et n'évalue pas l'extension de cette minéralisation, le potentiel des ressources présumées à proximité ni les ressources déterminées à la suite de la nouvelle découverte de la zone « McLeod Deep ». La construction de la mine est en cours et Donner a mis en œuvre ses initiatives de financement.

Points saillants

  • Les réserves minières confirmées et probables, incluant la dilution, sont de 3,73 millions de tonnes contenant 9,60 % de zinc, 1,26 % de cuivre, 28,25 g/t d'argent et 0,43 g/t d'or selon des ressources indiquées et mesurées (sulfures massifs et semi-massifs) de 3,39 millions de tonnes contenant 11,31 % de zinc, 1,47 % de cuivre, 34,27 g/t d'argent et 0,50 g/t d'or.
  • La durée d'exploitation de la mine sera de quatre ans à un taux de production de 2 500 tonnes par jour.
  • Il existe un potentiel d'accroître les réserves et le taux de production.
  • La construction de la mine Bracemac-McLeod a débuté (voir le communiqué de presse daté du 9 juillet 2010), et la production devrait commencer à la fin de 2012 ou au début de 2013, à la suite de la fermeture de la mine Persévérance de Xstrata.
  • Selon les réserves actuelles, la mine produira (métaux payables) 606 millions de livres de zinc, 83 millions de livres de cuivre, 1 497 000 onces d'argent et 13 090 onces d'or.
  • Le capital total pour la coentreprise 65 %/35 % sera de 163,7 millions $US.
  • Ce montant en capital sera divisé ainsi : environ 115,6 millions $US (2010-2012) pour le développement de la préproduction des zones de Bracemac, 48,1 millions $US (2012-2014) pour le développement de la zone McLeod qui seront engagés de façon concomitante à la production et au flux net de trésorerie des zones de Bracemac.
  • Les coûts d'exploitation pendant la durée de vie de la mine sont estimés à 73 $US la tonne de minerai exploité et comprennent des frais de recouvrement des investissements d'une valeur de 6,48 $US la tonne, payable à Xstrata Zinc pour l'usage des installations de concentration et de traitement des résidus.
  • L'analyse du seuil économique du projet effectuée sur une base de coentreprise (après impôt) indique un taux de rentabilité interne de 8,1 % et une valeur actualisée nette de 3,4 millions $US en utilisant un prix du zinc à 0,80 $US/lb, du cuivre à 2,50 $US/lb, de l'argent à 12 $US/once, de l'or à 1000 $US/once et un taux de change de 1,04 $ CAN le dollar américain.
  • L'économique du projet est sensible aux fluctuations du prix des métaux, au taux de change et aux frais d'investissement. À titre d'exemple, une augmentation de 10 % des prix des métaux multiplie par 12 la valeur actualisée nette et double le taux de rentabilité interne.
  • L'exploration pour évaluer les ressources présumées et pour vérifier l'étendue de la minéralisation en sulfures intersectée par forage non comprise dans les ressources actuelles se fera à partir de sous-terre.
  • Le potentiel d'expansion de la mine et le développement futur de « McLeod Deep » restent à être étudiés.

En fournissant cette étude de faisabilité, Xstrata Zinc a respecté ses obligations en vertu de la convention d'option et de coentreprise du Lac Matagami, ce qui lui permet d'accroître sa participation de 15 % (back-in right) dans la région de Flanc Sud où se trouve la mine Bracemac-McLeod. Cette région deviendra donc une coentreprise à 65 %/35 %, alors que les quatre autres régions du projet deviendront des coentreprises à parts égales une fois que Donner aura exercé son option en investissant 25 millions $CAN. Jusqu'à présent, Donner a fourni 24,1 millions $CAN à Xstrata Zinc et possède dans sa trésorerie les fonds qui restent à investir. Donner peut décider d'investir ces fonds résiduels n'importe quand d'ici le 31 mai 2011, et elle n'a pas à investir une part du capital d'ici le 31 mai 2011. Donner partagera les coûts et les revenus du projet au pro rata de son intérêt de 35 % dans la coentreprise et aura jusqu'au 31 mai 2011 pour prendre des dispositions nécessaires en vue d'assurer sa part de financement du projet.

Des renseignements géologiques supplémentaires, y compris les cartes et les sections, sont accessibles au www.donnermetals.com.

Résultats de l'étude de faisabilité

Toutes les sommes sont exprimées en dollars américains, sauf indication contraire.

Ressources et réserves minières

Le forage de délimitation effectué dans le cadre de l'étude de faisabilité était entièrement concentré sur la mise à niveau des ressources indiquées et préalablement rapportées à la catégorie de ressources mesurées (Tableau 1). Le programme de forage n'a pas tenté d'examiner l'étendue maximale de la minéralisation en sulfures en dehors des limites de la ressource indiquée et l'étendue de la minéralisation demeure mal définie dans la zone McLeod. L'espacement moyen entre les trous de forage était de l'ordre de 25 mètres dans les trois zones de Bracemac et dans la portion supérieure de la zone McLeod. La portion inférieure de la zone McLeod n'a pas été forée dans le cadre de ce programme et demeure dans la catégorie de ressource indiquée avec des trous de forage espacés d'environ 50 mètres. Cette région est cependant comprise dans les réserves minières et l'étude de l'exploitation minière. Le forage de délimitation n'a pas touché les environs immédiats de la zone McLeod où des ressources présumées avaient été préalablement rapportées ni la zone de la découverte de McLeod Deep. Les trous de forage de délimitation effectués dans la partie supérieure de la zone McLeod croisaient aussi la zone de minéralisation filonienne cuprifère se trouvant sous les sulfures massifs et semi-massifs présents à la tuffite clé. Ces nouvelles données ont fourni la base pour reclasser les ressources de la zone de minéralisation filonienne cuprifère dans la catégorie des ressources indiquées.

Les nouvelles ressources minérales présumées pour la zone McLeod Deep récemment découverte ont été calculées en utilisant huit trous de forage dont les points d'intersection sont espacés de 100 à 150 mètres (Tableau 1). Ces ressources ne sont pas incorporées à l'étude de la faisabilité de Bracemac-McLeod et la possibilité de développer la zone McLeod Deep sera évaluée dans le cadre d'une étude de faisabilité distincte puisqu'elle nécessitera des capitaux supplémentaires. Avec l'ajout de ces ressources, le gisement Bracemac-McLeod représentera la deuxième plus grande concentration de sulfures du camp de Matagami.

L'évaluation des ressources disponibles pour les zones Bracemac, McLeod et de minéralisation filonienne cuprifère a été effectuée selon l'inverse de la distance au carré et vérifiée par krigeage avec variographie. Les ressources de la zone McLeod Deep ont été calculées au moyen de la méthode polygonale tridimensionnelle.

Exploitation et aménagement

L'exploitation et l'aménagement seront exécutés en deux phases, avec un total de 30 km de rampes et d'aménagements antérieurs à la production. La phase 1 est composée de l'établissement d'une rampe de 2,3 km allant de la zone de la carrière Bell Allard à la zone Bracemac et 11,4 km d'aménagements antérieurs à la production suivis de la production, qui sera amorcée vers la fin de 2012 ou le début de 2013. La phase 2 sera exécutée de façon concomitante à la production de Bracemac et sera composée de rampes doubles allant de Bracemac à McLeod, totalisant 3,6 km et 12,7 km d'aménagements antérieurs à la production, qui devraient être achevés vers la fin de 2013. La production des zones Bracemac et McLeod se chevauchera pendant environ un an, et la production minière atteindra un taux de 2 500 tonnes par jour pour la durée de l'exploitation de la mine.

La planification actuelle de la mine se fonde sur des réserves de minerai exploitables confirmées et probables de 3,73 millions de tonnes contenant 9,60 % de zinc, 1,26 % de cuivre, 28,25 g/t d'argent et 0,43 g/t d'or et incorpore en moyenne 19 % de dilution (Tableau 2). L'exploitation sera effectuée par la méthode des trous profonds avec accès transversal ou longitudinal. 

Broyage et affinage

La minéralisation en sulfures de Bracemac-McLeod est typique du minerai historiquement exploité à Matagami et contient généralement moins de talc comme minéral de gangue que les gisements historiques. Le minerai de Bracemac-McLeod est caractérisé par sa granulométrie moyenne et par sa dureté de faible à moyenne. L'usine de Matagami a une capacité nominale de 2 600 tonnes par jour, mais elle a produit en moyenne 2 800 tonnes par jour en 2009. L'usine utilise un broyeur à boulets et est à présent dotée d'un circuit préflotteur suivi de circuits de zinc et de cuivre. Le circuit préflotteur sert à enlever le talc du minerai issu de la mine Persévérance de Xstrata. La capacité de Bracemac-McLeod est modélisée à 2 500 tonnes par jour avec un broyage entre 67 et 69 um. Le circuit préflotteur de talc ne sera pas utilisé pour le minerai issu de Bracemac-McLeod en raison des concentrations plus basses de talc. Les résultats métallurgiques sont fournis au Tableau 3.

Le concentré de zinc sera expédié par chemin de fer à l'affinerie de Fonds de revenu Noranda, située à Valleyfield au Québec, à un tarif marchandise de 51,21 $US la tonne métrique de matières sèches et le concentré de cuivre sera expédié à la fonderie Horne, à Rouyn-Noranda, à un tarif de 135,87 $US la tonne métrique de matières sèches (Tableau 3). Les frais moyens afférents au traitement du zinc sont estimés à 250 $ la tonne métrique de matières sèches de concentrés et à un prix contractuel de base de 2 000 $ la tonne. Le cuivre sera traité à l'affinerie de cuivre CCR de Montréal. Le prix estimé est de 55 $ la tonne métrique de matières sèches, et les frais d'affinage sont estimés à 0,055 $ par livre de cuivre (Tableau 3). Les éléments délétères devraient se situer sous le seuil de pénalité.

Selon les réserves actuelles, la mine produira (métaux payables) 606 millions de livres de zinc, 83 millions de livres de cuivre, 1 497 000 onces d'argent et 13 090 onces d'or.

Frais d'exploitation

Les frais d'exploitation la tonne de minerai extrait sont estimés à 73 $US, à partager en coentreprise. Ces frais d'exploitation comprennent 6,48 $US la tonne de frais de recouvrement des investissements versés par Donner à Xstrata, pour tenir compte de la part de 35 % de Donner dans une nouvelle usine de concentration et dans le traitement des résidus, amortie sur 15 ans (frais d'amortissement pour usine de concentration et de traitement des résidus). Ces coûts aux fins de ce calcul ont été estimés par Genivar, sur un plan conceptuel, à 92,4 millions $CAN.

Frais d'investissement

Selon l'étude de faisabilité, le projet exigera un investissement total de 163,7 millions $US avant le partage en coentreprise (Tableau 4). Ce montant comprend les équipements et les édifices de la mine Persévérance appartenant à Xstrata. Ce montant a également été ajusté afin de soustraire certains capitaux relatifs à l'usine et au traitement des résidus, puisque ceux-ci apparaissent dans le montant de remboursement des investissements de Donner.

Analyses financières

L'analyse du seuil économique du projet en calculant le coût entier en fonction du partage en coentreprise démontre que la part de Donner (35 %) a un taux de rendement interne de 8,1 % et une valeur actualisée nette de 3,5 millions de dollars en utilisant le prix du zinc à 0,80 $US/lb, du cuivre à 2,50 $US/lb, de l'argent à 12 $US/once et de l'or à 1000 $US/once avec un taux de change de 1,04 $ CAN par $US (Tableau 5). Le projet est sensible aux fluctuations du prix du métal, aux frais d'investissement et au taux de change. À titre d'exemple, une augmentation de 10 % des prix des métaux multiplie par 12 la valeur actualisée nette et double le taux de rentabilité interne.

Personnes qualifiées

L'étude de faisabilité de Bracemac-McLeod a été effectuée par Genivar, principalement depuis son bureau de Québec, avec le soutien de Xstrata Zinc et en tenant compte de leurs commentaires. Les personnes qualifiées responsables de l'information technique de l'étude de faisabilité sont, chez Genivar, Marc Lavigne, Yves Galarneau, Yves Bouchard, Gail Amyot, Luc Bourguignon et Jacques Gauthier et, chez Xstrata Zinc, Aline Côté, Christine Beausoleil, Gilles Roy et Pat Carr.

SURVOL DU PROJET

Donner détient l'option d'acquérir une participation de 50 % dans une coentreprise pour le projet Matagami en engageant des dépenses totalisant 25 millions de dollars pour l'exploration et des travaux connexes d'ici le 31 mai 2011. Jusqu'à présent, Donner a dépensé 24,1 millions de dollars pour l'exploration et a en trésorerie le solde des fonds requis pour exercer cette option. Après avoir mérité sa place, Xstrata Zinc a un droit sur chacune des cinq régions de la coentreprise pour obtenir un intérêt de 15 % en retour en effectuant une étude de faisabilité ou en engageant des dépenses ne dépassant pas le 20 millions $CAN pour la réalisation d'une étude de faisabilité. Une fois cette étude de faisabilité de Bracemac-McLeod reçue par Donner, Xstrata Zinc aura rempli les conditions pour son droit de retour pour la région de South Flank sujette à la coentreprise qui deviendra, lorsque Donner aura rempli toutes les conditions pour mériter sa part, une coentreprise Xstrata (65 %) – Donner (35 %). Dans le cadre de la coentreprise, Donner est admissible à des rajustements de coûts relativement à l'achat de sa part de tout équipement fourni par Xstrata Zinc pour le projet et relativement aux frais de recouvrement des investissements, calculés à la tonne, portant sur l'usage des installations de concentration et de traitements des résidus. Donner peut choisir d'investir dans le projet à n'importe quel moment d'ici le 31 mai 2011. À la suite de la réception de l'étude de faisabilité de Bracemac-McLeod, Donner a jusqu'au 31 mai 2011 pour prendre des dispositions en vue d'assurer sa part de financement du projet.

Le Projet Matagami a un domaine d'intérêt mutuel de 4 750 km2 et comprend actuellement 2 986 concessions minières sur 644 km2. Le projet couvre le camp minier de Matagami, un district minier reconnu à l'échelle internationale, avec 18 gisements de sulfures massifs volcanogènes (SMV) connus, y compris 10 gisements de tailles variées ayant été exploités par le passé, dont le gisement géant du Lac Matagami (25,64 millions de tonnes titrant 8,2 % de zinc, 0,56 % de cuivre, 20,91 g/t d'argent et 0,41 g/t d'or) découvert en 1957 et exploité de 1963 à 1988. Cette région a produit par le passé 8 600 millions de livres de zinc et de 853 millions de livres de cuivre. La région de Matagami est bien desservie par les infrastructures établies, y compris la ville de Matagami, l'électricité, une installation de traitement des résidus autorisée, une voie ferroviaire, un aéroport et un réseau bien développé de routes et d'autoroutes. Xstrata Zinc produit actuellement à partir du gisement Persévérance, qui lui appartient entièrement et qu'il exploite à bas coûts, ce qui alimente 2 600 tonnes par jour à son complexe remis à neuf, l'usine de Matagami. Tout développement éventuel en vertu de l'accord Donner-Xstrata profitera des infrastructures et des installations établies. Les concentrés de zinc produits à Matagami sont affinés à l'affinerie de zinc du Fonds de revenu Noranda, située à Valleyfield au Québec. Les concentrés de cuivre sont traités à la fonderie Horne, à Rouyn-Noranda, et sont affinés à l'Affinerie canadienne de cuivre (CCR) de Xstrata, située à Montréal au Québec.

La stratégie de la Société consiste à explorer dans le dessein de découvrir des gisements de zinc-cuivre au camp de Matagami et à miser sur l'infrastructure générale et les installations de traitement existantes dans le cadre d'une structure de coûts connue et bien établie pour développer les gisements SMV. L'objectif de l'exploration de Donner est de mener des enquêtes portant sur de multiples horizons stratigraphiques ayant du potentiel pour la minéralisation des SMV partout dans le camp de Matagami, y compris le prolifique horizon de la tuffite clé. Jusqu'à présent, Donner a découvert de la nouvelle minéralisation à Bracemac-McLeod, Daniel1, Bell Channel et en aval-pendage de la zone McLeod. Dans la vaste région du projet, il existe de nombreuses cibles à explorer qui comportent un excellent potentiel de découvertes supplémentaires.

RENSEIGNEMENTS SUPPLÉMENTAIRES

Xstrata Zinc est l'exploitant du projet Matagami et gère l'étude de faisabilité portant sur le développement et l'exploitation. Xstrata Zinc est responsable de la recherche sur les lieux et de l'évaluation des ressources, y compris, mais non de façon limitative, l'échantillonnage, la soumission des échantillons pour en déterminer leur teneur, la vérification des teneurs, l'évaluation métallurgique et l'AQ/CQ. La préparation des échantillons et la détermination de leurs teneurs, qui sont au fondement même des calculs des ressources, ont été effectuées et certifiées par ALS Chemex-Chimitec, de Val-D'Or, Québec (zinc, cuivre et argent par absorption atomique, et l'or par la méthode standard d'essai pyrognostique).

Robin Adair, vice-président de l'Exploration, est la personne qualifiée chez Donner Metals Ltd. Il est responsable des renseignements techniques diffusés dans le présent communiqué de presse, avec le soutien des personnes qualifiées de la Société en commandite Genivar et de Xstrata Zinc.

AU NOM DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DE DONNER METALS LTD.

Harvey Keats, Chef de la direction

Avertissement:

Certaines phrases du présent communiqué de presse sont des « énoncés prospectifs », qui peuvent être formulés de sorte qu'un contexte de rendement éventuel peut être sous-entendu. Dans le cadre du présent communiqué de presse, cela s'applique directement aux événements et aux rendements futurs en lien avec le développement de la mine Bracemac-McLeod, ainsi que de l'exploitation de celle-ci. Ces énoncés prospectifs sont également marqués au moyen de l'usage de mots tels que « devrait » « est estimé » (dans un sens futur) et « planifié », et s'appliquent particulièrement à l'achèvement futur de l'option Matagami, ou à des décisions éventuelles liées au gisement Bracemac-McLeod. En ce qui concerne l'acquisition de Donner d'un intérêt dans le projet Matagami, la capacité de Donner de répondre aux exigences des conventions d'option et de coentreprise peut être atteinte de façon négative par les marchés financiers et la capacité de Donner d'obtenir les fonds nécessaires, entre autres. En ce qui concerne l'étude de faisabilité portant sur Bracemac-McLeod, actuellement en cours, il n'existe aucune certitude que l'étude sera concluante, et il existe de nombreux facteurs qui peuvent avoir un effet, positif ou négatif, sur les résultats de l'étude. Ces facteurs sont évalués dans le cadre de l'étude de faisabilité. Les énoncés prospectifs comportent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs qui peuvent faire en sorte que les résultats, le rendement et les accomplissements réels de la Société peuvent être substantiellement différents de tout résultat, rendement ou accomplissement éventuel exprimé ou sous-entendu par de tels énoncés de nature prospective. Le présent communiqué de presse fait référence à des renseignements portant sur la mine Persévérance de Xstrata et des terrains miniers sur lesquels la Société n'a aucun droit de procéder à l'exploration ou à l'exploitation minière. Le présent communiqué de presse fait également référence à des renseignements sur des exploitations réalisées par le passé sur des terrains couverts par le projet Matagami. Les investisseurs sont priés de noter que les gisements de minerai sur d'autres terrains et/ou l'exploitation effectuée par le passé sur des terrains sur laquelle une option est détenue ne reflètent pas nécessairement les caractéristiques des nouveaux gisements de minerai découverts dans le cadre du projet Matagami. Une discussion plus approfondie des « énoncés prospectifs » et des risques inhérents à l'exploration et au développement miniers en lien avec les activités de Donner est disponible sur le site Web de la Société à www.donnermetals.com. Les lecteurs ne devraient pas se fier indûment aux énoncés prospectifs, ou aux références faites aux autres terrains ou aux exploitations réalisées par le passé dans la région du projet Matagami.

Pour voir le tableaus, veuillez cliquer sur le lien suivant : http://media3.marketwire.com/docs/0709don.pdf

Ni la bourse de croissance tsx, ni ses fournisseurs de services de réglementation (selon la définition donnée à ce terme dans les politiques de la bourse de croissance tsx) n'acceptent la responsabilité de la justesse ou de l'exactitude du présent communiqué de presse.

Renseignements