Conseil québécois du commerce de détail

Conseil québécois du commerce de détail

13 mars 2005 13h30 HE

CQCD/Les comportements et les intentions d'achat des Québécois en 2005 : Les Québécois demeurent-ils confiants ?


COMMUNIQUE TRANSMIS PAR CCNMatthews

POUR: CONSEIL QUEBECOIS DU COMMERCE DE DETAIL

LE 13 MARS 2005 - 13:30 ET

CQCD/Les comportements et les intentions d'achat des
Québécois en 2005 : Les Québécois demeurent-ils
confiants ?

MONTREAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 13 mars 2005) - Le Conseil québécois du
commerce de détail (CQCD) a dévoilé le 13 mars 2005 les résultats d'un
sondage réalisé par le Groupe Géocom, pour le compte du CQCD, auprès de
la population québécoise sur les tendances de consommation au Québec.

La perception des ménages québécois de leur situation financière

Les 12 derniers mois

Les ménages québécois estiment que leur situation financière s'est
améliorée ou est demeurée stable au cours des 12 derniers mois dans une
proportion de 84 %, alors que cette proportion était de 78 % en mars
2004.

16 % des ménages ont indiqué une détérioration de leur situation
financière au cours des 12 derniers mois. Parmi les motifs invoqués, on
note, entre autres, l'augmentation du coût de la vie (49 %), une
diminution des conditions de travail (31 %) et la perte d'un emploi (10
%) .

Les 12 prochains mois

Quant à leur situation financière pour les 12 prochains mois, les
ménages québécois demeurent optimistes puisque 91 % estiment que leur
situation financière devrait demeurer la même (61 %) et même s'améliorer
(30 %). Seulement 6 % des ménages s'attendent à une détérioration.

"On peut conclure que pour plusieurs ménages, la perception de leur
situation financière durant les 12 prochains mois devrait connaître une
amélioration", de dire Me Gaston Lafleur, président-directeur général du
CQCD.

Ce sont surtout les jeunes ménages et les ménages mieux nantis qui
estiment que leur situation financière s'améliorera au cours des 12
prochains mois.

La situation financière du Québec

Les ménages québécois sont beaucoup moins optimistes quant à la
situation financière du Québec. En effet, 36 % des ménages estiment que
la situation financière du Québec va se détériorer au cours des 12
prochains mois, comparativement à 14 % qui estiment une amélioration.

Ce sont surtout les personnes âgées de 45 ans et plus ainsi que les
ménages ayant des revenus inférieurs à 50 000$ qui estiment une
dégradation à venir de la situation financière du Québec.

Les intentions d'achat

Les achats importants

25 % des ménages prévoient effectuer un achat majeur au cours des 12
prochains mois. C'est surtout chez les ménages qui prévoient une
amélioration de leur situation financière que l'on retrouve la plus
grande proportion des intentions d'achat majeures. D'autre part, 15 %
des ménages qui prévoient une détérioration de leur situation financière
prévoient quand même faire un achat important.

L'automobile remporte la palme au premier rang des achats importants
anticipés avec 12 % des ménages québécois qui prévoient acheter une
automobile (7 % en 2004) au cours des 12 prochains mois, suivie des
maisons (6 %), des électroménagers (6 %) et des meubles (5 %).

C'est surtout chez les personnes âgées de moins de 35 ans et les ménages
mieux nantis que l'on retrouve une plus grande proportion d'achats
importants.

Les intentions d'achat des ménages québécois sont plus élevées à l'égard
de ces biens, ce qui augure bien pour le secteur automobile,
l'immobilier et le secteur des meubles et des électroménagers en 2005.

Les achats d'autres biens de consommation

Quant aux intentions d'achat de divers biens de consommation, le
pourcentage des ménages québécois qui entendent dépenser plus par
rapport à ceux qui entendent dépenser moins, en regard de certains biens
de consommation, se présente comme suit :



- la quincaillerie et rénovation (15 %)
- les articles de maison (9 %)
- les chaussures et vêtements (7 %)
- le divertissement (6 %)
- les voyages (3 %)

Ils entendent moins dépenser pour :

- les restaurants (-12 %)
- les appareils audio ou vidéo (-11 %)
- les jouets (-8 %)


Le sondage a été effectué sur un échantillon aléatoire de 1003
Québécois(es) entre le 15 janvier et le 4 février 2005. La marge
d'erreur est de plus ou moins 3,2 % 19 sur 20.

"Dans l'ensemble, les ménages québécois seront plus sélectifs dans leurs
dépenses de consommation durant les 12 prochains mois. Malgré que ces
derniers demeurent optimistes sur leurs situations financières, on
commence à sentir les signes du poids de l'endettement des ménages sur
le revenu personnel disponible et l'impact sur leurs choix de produits
de consommation.", de conclure Me Gaston Lafleur, président-directeur
général du CQCD.

Une photo est disponible sur le site Internet de CCNMatthews à l'adresse
suivante: http://www2.ccnmatthews.com/database/fax/2000/G.lafleur.jpg

-30-

Renseignements

  • POUR PLUS D'INFORMATIONS, COMMUNIQUER AVEC:
    Source:
    Conseil québécois du commerce de détail
    www.cqcd.org
    ou
    Conseil québécois du commerce de détail
    Me Gaston Lafleur
    Président directeur général
    (514) 842-6681 ext. 200
    (800) 364-6766
    ou
    le dimanche 13 mars de 13 à 15h
    Hotel Fairmont le Reine Elizabeth
    Salon Matapédia
    (514) 861-3511 ou 1 800 441-1414