Corporation Eléments Critiques
FRANKFURT : F12
TSX CROISSANCE : CRE
OTCQX : CRECF

Corporation Eléments Critiques

02 août 2012 09h00 HE

Critical Elements désire faire une mise à jour corporative à ses actionnaires et les informer des avancements avec plusieurs acheteurs potentiels...

...pour la vente de lithium carbonate et de tantalite

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 2 août 2012) - Corporation Éléments Critiques (TSX CROISSANCE:CRE)(OTCQX:CRECF)(FRANCFORT:F12) désire faire une mise à jour sur l'avancement de l'étude de faisabilité et d'impact environnemental, en cours, pour le projet Rose et sur la progression d'ententes avec plusieurs partenaires stratégiques, pour la vente de la production de carbonate de lithium et de concentré de tantalite..

État de l'avancement des discussions pour la vente de Carbonate de Lithium et de concentré de tantalite « off take » :

En janvier dernier, Ron MacDonald, Mark Baggio et Jean-François Meilleur se sont joints au conseil d'administration de la Société, afin d'avancer et de finaliser des ententes de vente à terme avec des utilisateurs de Lithium et de Tantale pour la future mine Rose établie au Québec.

Au cours des derniers mois, l'équipe d'Éléments Critiques a entamé des discussions avec plusieurs acheteurs potentiels de Carbonate de Lithium et de Tantalite. Actuellement, la Société discute des termes de vente à long terme et de la distribution des risques entreacheteurs . Les spécifications techniques propres à chacun permettront à la Société de bien orienter les travaux de l'usine pilote. Cette usine devrait être en place à l'automne dans le but de produire des échantillons en vrac de carbonate de Lithium et de concentré de tantalite. Des échantillons du produit fini devront être fournis à plusieurs de ces potentiels acheteurs afin de construire des batteries et d'effectuer des essais de performance sur leurs produits finis.

La collecte de ces spécifications permettra à Éléments Critiques de livrer un produit fini respectant les demandes des futurs acheteurs et permettra d'accélérer la signature d'entente de vente à terme.

Métallurgie :

Les travaux effectués à partir des concentrés de spodumène du dépôt Rose permettent jusqu'à maintenant une récupération de 91 % lors de la transformation en carbonate de lithium. Nous croyons que les futurs tests permettront d'augmenter la récupération à près de 94 %. Ces résultats confirment les teneurs de récupération utilisés lors de l'étude économique préliminaire.

Une emphase particulière a été portée à la production du carbonate de lithium de haute pureté afin de rencontrer les spécifications requises lors de la production de batteries. Du carbonate de lithium de haute pureté a été facilement produit jusqu'à maintenant avec une pureté de 99,9 % Li2CO3. La majorité des impuretés usuellement rencontrées dans le carbonate de lithium provenant des salars où la méthode traditionnelle à l'acide sulfurique (magnésium, calcium, sodium, potassium) est à une teneur de moins de 10 ppm pour Rose. Nous n'entrevoyons aucune difficulté majeure quant à la production de carbonate de lithium de pureté plus élevée. Pour mériter l'appellation « battery-grade », le carbonate de lithium produit doit avoir une pureté minimale de 99,5 %.

Les travaux de récupération du tantale continuent de progresser. Au total, la récupération obtenue par flottation, séparation magnétique de haute intensité et gravité permet une récupération de 60 %, 10 % supérieurs à celui du PEA d'origine. Des travaux supplémentaires sont en cours afin de produire de l'oxyde de tantale pur à partir du concentré provenant du dépôt Rose.

La minéralogie du dépôt Rose est très homogène. Néanmoins, les tests de flottation primaire du spodumène se poursuivent pour la caractérisation de variabilité (s'il y en a) incluant les tests de broyage à partir de composites provenant de tous les secteurs du dépôt.

Élimination de risques potentiels :

Au cours des derniers mois, Éléments Critiques a procédé à plusieurs tests afin de mesurer les risques potentiels de génération acide (Humidity Cells) et de lixiviation des métaux sur les rejets, ainsi que sur les stériles qui seront produits par l'exploitation de la mine. Des échantillons composites de tous les blocs miniers ont été testés en composite afin d'avoir des résultats représentatifs de tout le dépôt. Tous les tests ont rapporté que les stériles, ainsi que les résidus de concentration et de carbonatation ne produisaient aucune acidité, ni aucune génération de métaux par lixiviation. Ces résultats confirment l'hypothèse utilisée lors de l'étude économique préliminaire et permettent d'éliminer ces risques qui étaient énumérés dans le rapport d'étude.

Projet Rose, faisabilité et étude d'impact environnemental :

En décembre 2011, la Société a publié un rapport d'étude économique préliminaire pour son projet Rose Lithium-Tantale localisé à la Baie-James au Québec qu'elle détient à 100 %. Cette étude est basée sur des prédictions de prix de 260 $ US/kg (118 $/lb) pour le Ta2O5 contenu dans le concentré de tantalite et de 6 000 $ US/t pour le carbonate de lithium (Li2CO3). Le taux de rendement interne (« TRI ») du Projet Rose est estimé à 25 % après impôts et la valeur actualisée nette (« VAN ») à 279 millions $ CA à un taux d'escompte de 8 %. La période de recouvrement est estimée à 4,1 ans. Le TRI avant impôts du Projet Rose est estimé à 33 % et la VAN à 488 millions $ CA à un taux d'escompte de 8 %. (Une ressource minérale n'est pas une réserve si elle n'a pas démontré sa viabilité économique).

Le projet Rose contient actuellement une Ressource Minérale conforme au Règlement 43-101 de 26,5 millions de tonnes de Ressources Minérales Indiquées à une teneur de 1,30 % Li2O Eq. ou 0,98 % Li2O et 163 ppm Ta2O5 et 10.7 millions de tonnes de Ressources Minérales Présumées à une teneur de 1,14 % Li2O Eq. ou 0,86 % Li2O et 145 ppm Ta2O.

Suite à la publication de ce rapport économique préliminaire, le conseil d'administration a pris la décision de développer rapidement le projet vers la production en débutant immédiatement l'étude de faisabilité. La Société a alors nommé monsieur Paul Bonneville à titre de directeur de projet responsable de l'étude de faisabilité, en plus d'engager plusieurs firmes professionnelles telles que : Genivar, SECOR, AMBUCK, BUMIGEME et AMEC pour compléter les divers secteurs d'étude de la faisabilité.

De plus, les travaux se poursuivre dans le cadre de l'étude d'impact environnemental. Au cours des dernières semaines, Genivar a procédé au dernier inventaire de terrain afin de prélever les dernières données nécessaires à l'étude. L'étude d'impact environnemental devrait normalement être complétée d'ici la fin du quatrième trimestre.

Jean-Sébastien Lavallée (OGQ # 773), géologue, actionnaire, président et chef de la direction de la Société et Personne Qualifiée selon le Règlement 43-101, a révisé et approuvé le contenu technique du présent communiqué.

Ni la Bourse de croissance du TSX ni les autorités réglementaires (telles que définies par les politiques de la Bourse de croissance du TSX) n'ont accepté de responsabilité pour l'exactitude et la précision du présent communiqué.

Renseignements

  • Relation avec les investisseurs :
    Jean-Sébastien Lavallée, P. Géo.
    Président et chef de la direction
    819-354-5146
    president@cecorp.ca
    www.cecorp.ca

    Relations publiques Paradox
    514-341-0408