SOURCE: ConstruForce Canada

ConstruForce Canada

18 janv. 2016 09h30 HE

Croissance prévue pour la main-d'œuvre du secteur de la construction en Colombie-Britannique

VICTORIA, BC--(Marketwired - 18 janvier 2016) -  Selon les dernières prévisions sur le marché du travail publiées par ConstruForce Canada aujourd'hui, de nombreux grands projets d'usines de GNL, de pipelines, des services publics et du transport mèneront la main-d'œuvre du secteur de la construction de la Colombie-Britannique vers de nouveaux sommets records en 2018 et en 2019.

" Des efforts sur le plan du recrutement et de la formation seront nécessaires cette année et l'année prochaine, a déclaré Rosemary Sparks, directrice générale de ConstruForce Canada. Il faudra trouver quelque 17 000 nouveaux travailleurs d'ici 2018 afin de combler les besoins en main-d'œuvre. "

Le rapport Regard prospectif - Construction et maintenance 2016-2025 de ConstruForce Canada indique que le secteur de la construction de la Colombie-Britannique amorcera l'année par une phase de croissance en raison de nouveaux projets d'infrastructure et d'importants investissements en exploitation de l'énergie. Les métiers spécialisés seront en forte demande de 2016 à 2019. Lorsque les projets prendront fin en 2020 et en 2021, les conditions du marché du travail se détendront, et il y aura un gain de nouveaux emplois d'ici la fin de la période de prévision en 2025. La situation dans la construction résidentielle devrait demeurer généralement inchangée d'ici 2018. Ensuite, l'activité de construction de nouvelles habitations diminuera en raison du ralentissement de la croissance démographique, tandis que l'activité de rénovation augmentera.

En outre, le rapport de ConstruForce Canada fait état de ce qui suit :

  • La rénovation résidentielle et les travaux d'entretien continueront de croître, ajoutant 2 000 emplois pendant la période de prévision.
  • Environ 12 600 emplois seront créés dans le secteur de la construction non résidentielle d'ici la fin de la période de prévision en 2025.
  • Il faudra remplacer plus de 39 500 travailleurs de la génération du baby-boom qui prendront leur retraite au cours des dix prochaines années.

" Plus de 22 % de la main-d'œuvre de la construction de la province prendra sa retraite dans la prochaine décennie, a ajouté Mme Sparks. Il s'agit d'une perte importante de compétences et d'expérience qui obligera le secteur à faire une planification bien à l'avance. "

ConstruForce Canada est une organisation nationale menée par l'industrie et représentant tous les secteurs de l'industrie canadienne de la construction. Il a pour mandat de fournir en temps opportun de l'information exacte et des analyses sur le marché du travail et d'offrir des programmes et des initiatives pour faire en sorte que la main-d'œuvre canadienne de la construction et de la maintenance puisse répondre à la demande, renforcer sa capacité et acquérir les compétences requises. Visitez le www.previsionsconstruction.ca

Financé par le gouvernement du Canada par le biais du Programme d'appui aux initiatives sectorielles

Image disponible: http://www.marketwire.com/library/MwGo/2016/1/14/11G078871/Images/Fre_print_blank_high_res-309dbea86003a6cc889682768d4b8478.jpg

Renseignements

  • Renseignements :
    Rosemary Sparks
    directrice générale de ConstruForce Canada
    sparks@construforce.ca
    905 852-9186